La réforme de l’administration et la consécration de la bonne gouvernance, une priorité pour réussir les multiples réformes

La réforme de l’administration et la consécration de la bonne gouvernance, une priorité pour réussir les multiples réformes

mercredi, 19 avril, 2017 à 20:05

Rabat – La réforme de l’administration, le renforcement des valeurs de probité et la consécration de la bonne gouvernance constituent une priorité transversale pour réussir les multiples réformes et chantiers engagés par le Royaume, a affirmé mercredi le chef du gouvernement, M. Saad Eddine El Othmani.

En dépit des grandes réalisations sur le plan de la simplification des procédures au profit des entreprises et des importantes réformes entreprises depuis le début du millénaire et ayant eu un impact positif sur le classement du Maroc dans le domaine du climat des affaires essentiellement, le Royaume est appelé à redoubler d’efforts pour réaliser un nouveau saut qualitatif au niveau de la gouvernance et de la réforme de l’administration, qui soit à la hauteur des  dispositions de la Constitution, et répondant aux aspirations de SM le Roi Mohammed VI ainsi qu’à celles du citoyen marocain, a ajouté M. El Othmani qui présentait le programme du gouvernemental devant les deux Chambres du Parlement réunies en séance plénière commune.

Le gouvernement, a-t-il précisé, oeuvrera pour la réalisation de ces objectifs à travers plusieurs axes, dont le renforcement de la transparence et la lutte contre la corruption par le biais de l’amélioration du classement du Maroc dans l’Indice de perception de la corruption et la mise en œuvre efficace de la stratégie nationale de lutte contre la corruption en mettant les moyens nécessaires à sa disposition et en instaurant un dispositif de suivi et d’évaluation, ainsi que le parachèvement de la mise à niveau et de la modernisation de l’arsenal juridique, notamment en ce qui concerne l’adoption de la Charte des services publics et le renforcement des institutions de gouvernance, en particulier le Conseil de la concurrence et l’Instance nationale de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption.

L’accent sera également mis sur la convergence et l’efficience des politiques publiques en vue d’améliorer leur rendement et de garantir l’efficacité de l’investissement public, notamment à travers l’institutionnalisation de l’évaluation de la gestion des stratégies sectorielles et la création d’un mécanisme, sous la supervision du chef du gouvernement, chargé du suivi des rapports établis par les institutions de gouvernance, d’audit et de contrôle et le suivi de la mise en œuvre de leurs recommandations.

Il s’agit aussi de la réforme des finances publiques et la rationalisation des dépenses à travers la mise en œuvre de la Loi organique de la loi de finances et de la réforme fiscale dans l’objectif d’augmenter les recettes, simplifier les procédures,  instaurer la justice fiscale, élargir l’assiette fiscale, lutter contre la fraude et l’évasion fiscales et faire respecter les délais légaux de paiement par les ministères, les établissements publics et les collectivités territoriales, outre l’instauration d’une politique efficiente et anticipative pour la gestion des équilibres macro-économiques.

M. El Othmani a souligné que le gouvernement agira aussi dans le sens de la réforme de l’administration et des établissements publics, qui constitue un chantier stratégique et une priorité nationale au moyen d’une réforme globale et profonde de l’administration se basant principalement sur l’administration numérique, la réforme du régime de la fonction publique, la numérisation et l’obligation de la publication des procédures administratives sur le portail ”service public”, en particulier les procédures relatives à l’expropriation, l’entreprise, l’amélioration du climat des affaires, les Marocains résidant à l’étranger ainsi que l’adoption d’un système global de gestion des plaintes imposable aux administrations publiques, aux établissements publics et aux collectivités territoriales.

Le gouvernement, a-t-il poursuivi, se penchera dans le même sens sur l’amélioration de la gouvernance et le financement des établissements publics à travers l’adoption de la Loi relative à la gouvernance et au contrôle financier de l’Etat sur les établissements et entreprises publiques, et l’actualisation de la charte des bonnes pratiques de la gouvernance des établissements et entreprises publiques.

Il s’agira aussi de la mise en place de mécanismes de transparence en matière de gestion des deniers publics par la publication annuelle des appels d’offre émis par les administrations publiques et des listes des bénéficiaires des financements publics et la création d’un portail électronique unifié relatif à l’information publique.

Lire aussi

Droits de l’Homme: le Département d’Etat met en avant la consolidation du processus démocratique au Maroc

vendredi, 20 avril, 2018 à 23:27

“Les observateurs internationaux et nationaux jugent que les élections législatives de 2016 étaient crédibles et (…) exemptes de toutes irrégularités systémiques”, note le Rapport sur la situation des droits de l’Homme au titre de l’année 2017, rendu public à Washington par le Département d’Etat US.

Golf – Trophée Hassan II (2è journée): L’Australien Andrew Dodt s’illustre, l’Espagnol Alvaro Quiros toujours en tête

vendredi, 20 avril, 2018 à 22:05

Finissant cette journée avec 4 coups au-dessous du par, soit (-6 au total par), Dodt a signé une belle remontée (10 places), se positionnant désormais à la 2ème place au général juste derrière Quiros (-2, -7 total par), alors que Erik Van Rooyen (-1, -5 total par) occupe la troisième place.

Les défis liés à l’emploi, au travail décent et au chômage au centre d’entretiens maroco-burundais

vendredi, 20 avril, 2018 à 19:48

La visite du ministre burundais vise à s’enquérir de l’expérience marocaine dans le domaine de la gestion des ressources humaines de la fonction publique, ainsi que dans les domaines d’intérêt commun, a indiqué le ministère dans un communiqué.