Le Maroc souligne la nécessité de préserver l’unité nationale de l’Egypte

Le Maroc souligne la nécessité de préserver l’unité nationale de l’Egypte

mercredi, 3 juillet, 2013 à 22:47

Rabat -Le Maroc a souligné, mercredi, la nécessité de préserver l’unité nationale de l’Egypte et la sécurité de son peuple.

“Le Royaume du Maroc a suivi avec une grande préoccupation et un grand intérêt les derniers événements en république égyptienne sœur”, indique le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération dans un communiqué.

“Le Royaume du Maroc, ayant pris connaissance des décisions prises mercredi 3 juillet 2013 par l’institution militaire égyptienne et de la feuille de route au sujet de la période transitoire, souligne la nécessité de préserver l’unité nationale de ce pays authentique, la sécurité de son peuple, sa stabilité et sa quiétude et de réaliser ses aspirations légitimes dans le cadre des principes de la liberté et de la démocratie”, ajoute la même source.

Partager

Lire aussi

Meknès: La DGAPR prodigue les soins nécessaires aux pensionnaires d’un établissement pénitentiaire ayant manifesté des symptômes de maladie

samedi, 21 octobre, 2017 à 13:28

Les symptômes des maux de ventre accompagnés de vomissement sont apparus chez un nombre limité de pensionnaires dudit établissement, indique la même source, affirmant qu’aucun cas de fièvre n’a été détecté.

Mme Jamila El Moussalli s’informe de plusieurs projets d’artisanat dans la médina de Marrakech

samedi, 21 octobre, 2017 à 13:21

A cette occasion, Mme El Moussali s’est informée des composantes des différents projets, qui font l’objet de mise à niveau dans le cadre de la préservation et la garantie de la durabilité du patrimoine culturel de l’ancienne médina de Marrakech ainsi que la promotion des activités de l’industrie artisanale locale et des espaces de commercialisation de ses produits.

France : 15 millions d’euros supplémentaires pour les «besoins immédiats» des populations syriennes après la chute de Raqqa

samedi, 21 octobre, 2017 à 10:39

Ces fonds, dont le déblocage a été annoncé vendredi par le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, seront affectés au financement de «projets dans les secteurs de l’aide alimentaire, du déminage, de l’aide aux déplacés, de l’eau et de la santé».