M. El Otmani et Mme Mogherini se félicitent des perspectives prometteuses du partenariat Maroc-UE

M. El Otmani et Mme Mogherini se félicitent des perspectives prometteuses du partenariat Maroc-UE

jeudi, 17 janvier, 2019 à 15:50

Rabat – Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, et la Haute représentante de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, ont salué, jeudi à Rabat, la qualité des relations de coopération qui lient le Maroc et l’Union européenne et du niveau de la coordination permanente qui existe sur plusieurs dossiers vitaux à portée politique, sécuritaire, économique et sociale.

Lors d’une rencontre, M. El Otmani et Mme Mogherini se sont également félicitées des perspectives prometteuses du partenariat Maroc-UE, notamment après l’adoption de l’accord agricole entre les deux parties, indique un communiqué du département du Chef du gouvernement.

Lors de ces entretiens, Mme Mogherini, qui effectue une visite de travail au Royaume, s’est dite convaincue de l’existence de perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération dans les différents domaines, soulignant l’importance du rôle joué par le Maroc dans la région du Maghreb arabe, du bassin méditerranéen et du continent africain, et qui s’est renforcé avec le retour du Royaume à l’Union africaine.

Pour sa part, M. El Otmani a exprimé sa satisfaction quant à l’adoption de l’accord agricole entre le Maroc et l’UE, qui consacre l’attachement du Royaume à l’ensemble de ses droits et couronne les efforts consentis par les différentes institutions nationales dans ce sens.

Il a également évoqué les potentialités dont regorge le Royaume et qui confirment sa position comme partenaire principal de l’Union européenne, notamment en ce qui concerne la sécurité et la stabilité politique du Maroc, la dynamique qui caractérise l’économie nationale, la politique d’ouverture dans les relations extérieures et commerciales que le Royaume entretient avec un grand nombre de partenaires internationaux, ainsi que la signature de plusieurs accords de libre-échange principalement avec les pays africains et le classement du Royaume à la tête des pays africains les plus attractifs pour les investissements étrangers.

Il s’agit également de la forte implication du Maroc dans la résolution de plusieurs problématiques d’importance majeure au niveau international, notamment la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme, l’approche adoptée vis-à-vis de l’immigration irrégulière et la limitation des effets du changement climatique, a poursuivi le chef du gouvernement.

Par ailleurs, M. El Otmani a mis en avant la politique africaine du Maroc, sous la conduite clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, réitérant la détermination du Royaume à renforcer le partenariat maroco-européen dans le cadre de programmes tripartites en faveur des pays africains amis.

Les entretiens ont porté sur les différents aspects de la coopération Maroc-UE, notamment dans le cadre des grandes réformes menées par le gouvernement dans les domaines de la protection sociale, de l’enseignement et de la santé, conclut la même source.

Lire aussi

Le pilote marocain Michaël Benyahia signe sa 1er victoire en GT4 au circuit Nurburgring en Allemagne

mardi, 20 août, 2019 à 11:03

Au volant de sa McLaren 570s du Team GT, Benyahia décroche ainsi sa première victoire dans la catégorie GT4 ADAC Germany, remportant d’excellents points qui lui permettent d’accéder à la 5ème place au classement général sur 32 pilotes.

Accidents de la circulation: 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière (DGSN)

mardi, 20 août, 2019 à 8:07

La DGSN a relevé que les sommes perçues ont atteint 4.685.550 dirhams, faisant état de la mise en fourrière municipale de 2.611 véhicules, de la saisie de 2.889 documents et du retrait de la circulation de 103 véhicules.

Avec l’accentuation de la crise financière, l’Argentine est-elle à nouveau entrée dans le cycle vicieux des incertitudes politiques et économiques?

lundi, 19 août, 2019 à 23:56

Au cours de la semaine écoulée, le pays sud-américain a traversé des jours difficiles, rappelant le spectre des crises précédentes lorsque l’Argentine était en défaut de paiement, alors que l’économie agonisante ne réussit pas à décoller malgré les multiples tentatives de l’Exécutif piloté par le libéral Mauricio Macri.