M. El Otmani réitère la position du Maroc rejetant l’intervention du Hezbollah en Syrie

M. El Otmani réitère la position du Maroc rejetant l’intervention du Hezbollah en Syrie

lundi, 8 juillet, 2013 à 22:37

Rabat – Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Eddine El Otmani, a réitéré lundi à Rabat, la position du Royaume rejetant l’intervention du Hezbollah libanais en Syrie.

En réponse à une question à la Chambre des représentants sur “la position de la diplomatie marocaine concernant l’intervention militaire du Hezbollah en Syrie”, M. El Otmani a rappelé que le Royaume a exprimé à maintes reprises son plein rejet et sa ferme condamnation de cette intervention.

Il a cité, à cet égard, ses derniers entretiens avec le chef de la diplomatie russe, au cours desquels il a insisté sur l’importance de la préservation de l’unité de la Syrie, le rejet de toute intervention milliaire étrangère, l’appui à une solution politique et les préparatifs de la conférence de paix en Syrie “Genève II”.

Lire aussi

Le rôle primordial des jeunes dans la promotion de l’éducation mis en exergue à Al Hoceima

samedi, 17 août, 2019 à 16:25

Les intervenants lors d’une rencontre organisée par le réseau “Les citoyens” ont souligné, vendredi à Imzouren (province d’Al Hoceima), l’importance primordiale de la jeunesse dans le développement et la promotion de l’éducation au Maroc.

Le Maroc prend part au 2e Forum Sino-arabe de coopération dans le domaine de la santé

vendredi, 16 août, 2019 à 17:29

Une délégation marocaine prend part aux travaux du 2eme Forum Sino-arabe de coopération dans le secteur de la santé

Kénitra: Une brigade des motards utilise son arme de service pour arrêter un récidiviste qui mettait en danger la vie des éléments de la police sur la voie publique

vendredi, 16 août, 2019 à 17:00

Une patrouille de la brigade des motards, exerçant dans la préfecture de police de Kénitra, a été contrainte vendredi de faire usage de son arme de service pour arrêter un individu aux antécédents judiciaires, qui était sous l’emprise de la drogue et qui exposait la vie des éléments de la police à une menace grave et sérieuse sur la voie publique.