Le Maroc condamne fermement l’acte terroriste du Caire

Le Maroc condamne fermement l’acte terroriste du Caire

jeudi, 8 août, 2019 à 10:55

Rabat – Le Royaume du Maroc a fermement condamné l’acte terroriste ignoble survenu lundi près de l’Institut national du cancer au Caire, faisant plusieurs victimes innocentes et des blessés.

Dans une note verbale adressée par le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale à l’ambassade de la République arabe d’Égypte à Rabat, le Royaume a réitéré sa solidarité avec ce pays frère et son soutien à sa lutte contre toutes les formes de terrorisme abject.

Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale a également présenté ses sincères condoléances aux familles des victimes.

Le ministère égyptien de l’Intérieur avait indiqué que l’explosion survenue dans un quartier du centre du Caire est due à une collision entre une voiture chargée d’explosifs qui circulait en sens inverse et trois autres voitures, faisant 20 morts et des dizaines de blessés.

Lire aussi

Le pilote marocain Michaël Benyahia signe sa 1er victoire en GT4 au circuit Nurburgring en Allemagne

mardi, 20 août, 2019 à 11:03

Au volant de sa McLaren 570s du Team GT, Benyahia décroche ainsi sa première victoire dans la catégorie GT4 ADAC Germany, remportant d’excellents points qui lui permettent d’accéder à la 5ème place au classement général sur 32 pilotes.

Accidents de la circulation: 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière (DGSN)

mardi, 20 août, 2019 à 8:07

La DGSN a relevé que les sommes perçues ont atteint 4.685.550 dirhams, faisant état de la mise en fourrière municipale de 2.611 véhicules, de la saisie de 2.889 documents et du retrait de la circulation de 103 véhicules.

Avec l’accentuation de la crise financière, l’Argentine est-elle à nouveau entrée dans le cycle vicieux des incertitudes politiques et économiques?

lundi, 19 août, 2019 à 23:56

Au cours de la semaine écoulée, le pays sud-américain a traversé des jours difficiles, rappelant le spectre des crises précédentes lorsque l’Argentine était en défaut de paiement, alors que l’économie agonisante ne réussit pas à décoller malgré les multiples tentatives de l’Exécutif piloté par le libéral Mauricio Macri.