• Accueil
Mme El Moussali présente les réformes lancées par le Maroc pour promouvoir les droits des femmes

Mme El Moussali présente les réformes lancées par le Maroc pour promouvoir les droits des femmes

mardi, 23 février, 2021 à 23:43

Beyrouth – La ministre de la Solidarité, du Développement social, de l’Egalité et de la Famille, Mme Jamila El Moussali a mis en exergue, mardi, les réformes lancées par le Maroc dans le but de promouvoir la situation des femmes et la protection de leurs droits, conformément aux dispositions de la Constitution du Royaume.

A l’ouverture des travaux du 8ème congrès de l’Organisation de la femme arabe sous le thème “La femme arabe et les défis culturels”, tenu par visioconférence, la ministre marocaine a souligné que la thématique de l’égalité constitue l’une des préoccupations des composantes de la société marocaine en général et une priorité du gouvernement à titre particulier.

Elle a, à ce propos, évoqué le plan gouvernemental pour l’égalité (PGE) “IKRAM 1”, qui s’est étalé sur la période 2012-2016 et qui a permis d’enclencher une série de réformes à caractère structurel et structurant, ajoutant que la deuxième édition de ce plan (2017-2021) a pris en considération l’aspect culturel pour rendre possible l’égalité effective.

A ce effet, a-t-elle ajouté, plusieurs mesures ont été prises et programmées pour promouvoir la culture de l’égalité entre hommes et femmes à travers la définition des meilleures pratiques et la favorisation d’une mobilisation sociétale au sujet des stéréotypes liés au sexe.

Mme El Moussali, qui est membre du Conseil exécutif de l’Organisation de la femme arabe, a affirmé que la culture, si l’on s’en sert bien, constitue un élément de grande importance dans la lutte contre la violence faite aux femmes.

La responsable marocaine a relevé qu’au moment où certaines pratiques et règles culturelles consolident les droits des femmes, les traditions, us et coutumes sont parfois brandis pour justifier la violence faite à leur encontre.

Mme El Moussali a, par ailleurs, fait observer qu’après le succès de la première version du Plan gouvernemental pour l’égalité, “IKRAM 2” a été conçu pour promouvoir l’entrepreneuriat féminin au Maroc et l’autonomisation économique des femmes dans le cadre d’une politique publique intégrée.

La promotion de la femme au Maroc est une question qui concerne désormais tous les secteurs notamment après que le gouvernement est parvenu à mettre en place une politique de convergence impliquant aussi bien le Département du Chef du gouvernement que l’ensemble des secteurs gouvernementaux sous la houlette du Département en charge de la femme, a expliqué la ministre.

Le 8ème congrès de la femme arabe, organisé virtuellement du 23 au 25 février, jette la lumière sur les défis culturels qui freinent les efforts consentis en vue de l’autonomisation de la femme dans le monde arabe.

Le congrès, qui connait la participation d’un parterre d’académiciens, de chercheurs et de représentants de plusieurs organisations régionales et internationales, examine également le rôle des politiques publiques et des cadres juridiques et économiques dans la lutte contre les idées stéréotypées en lien avec les femmes.

Lire aussi

Approbation d’une convention portant sur la création d’une Faculté des sciences appliquées à Chichaoua

mardi, 2 mars, 2021 à 23:36

Le Conseil Régional de Marrakech-Safi a approuvé, lundi, lors de sa session ordinaire au titre du mois de mars, une convention de partenariat portant sur la création d’une Faculté des Sciences Appliquées au niveau de la province de Chichaoua.

L’Association d’amitié maroco-israélienne voit le jour aux Etats-Unis

mardi, 2 mars, 2021 à 22:35

Une Association d’amitié maroco-israélienne (MIFA) a vu le jour récemment aux Etats-Unis, dans le but de renforcer les relations entre les deux pays.

L’intégration de l’informel tributaire d’un climat des affaires local “adapté” (économiste)

mardi, 2 mars, 2021 à 22:11

L’intégration de l’informel, un fléau qui pèse sur l’économie nationale, est tributaire, entre autres, de la capacité des collectivités territoriales de créer un climat des affaires local “adapté”, a souligné, mardi, l’économiste Najib Saoumai.