Une délégation marocaine se rendra à Genève, les 5 et 6 décembre, pour participer à “une table ronde” au sujet du différend régional sur le Sahara marocain (MAECI)

Une délégation marocaine se rendra à Genève, les 5 et 6 décembre, pour participer à “une table ronde” au sujet du différend régional sur le Sahara marocain (MAECI)

lundi, 3 décembre, 2018 à 13:17

Rabat – Une délégation marocaine se rendra, à Genève les 5 et 6 décembre 2018, pour participer à “une table ronde” au sujet du différend régional sur le Sahara marocain, indique lundi le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Cette participation fait suite à l’invitation de l’Envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, M. Horst Köhler, adressée le 28 septembre et le 23 novembre 2018, au Maroc, à l’Algérie, au “polisario” et à la Mauritanie, précise le ministère dans un communiqué.

La délégation marocaine conduite par M. Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères de la Coopération internationale, comprendra M. Omar Hilale, représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies à New York, M. Sidi Hamdi Ould Errachid, président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, M. Ynja Khattat, président de la région Dakhla-Oued Eddahab et Mme Fatima Adli, acteur associatif et membre du Conseil municipal de Smara, souligne le ministère.

Lire aussi

Le pilote marocain Michaël Benyahia signe sa 1er victoire en GT4 au circuit Nurburgring en Allemagne

mardi, 20 août, 2019 à 11:03

Au volant de sa McLaren 570s du Team GT, Benyahia décroche ainsi sa première victoire dans la catégorie GT4 ADAC Germany, remportant d’excellents points qui lui permettent d’accéder à la 5ème place au classement général sur 32 pilotes.

Accidents de la circulation: 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière (DGSN)

mardi, 20 août, 2019 à 8:07

La DGSN a relevé que les sommes perçues ont atteint 4.685.550 dirhams, faisant état de la mise en fourrière municipale de 2.611 véhicules, de la saisie de 2.889 documents et du retrait de la circulation de 103 véhicules.

Avec l’accentuation de la crise financière, l’Argentine est-elle à nouveau entrée dans le cycle vicieux des incertitudes politiques et économiques?

lundi, 19 août, 2019 à 23:56

Au cours de la semaine écoulée, le pays sud-américain a traversé des jours difficiles, rappelant le spectre des crises précédentes lorsque l’Argentine était en défaut de paiement, alors que l’économie agonisante ne réussit pas à décoller malgré les multiples tentatives de l’Exécutif piloté par le libéral Mauricio Macri.