Chambre des conseillers : Rencontre sur l’évolution de la fonction publique au Maroc

Chambre des conseillers : Rencontre sur l’évolution de la fonction publique au Maroc

mercredi, 12 juin, 2024 à 21:36

Rabat – L’évolution de la fonction publique au Maroc a été au centre d’une rencontre organisée, mercredi à la Chambre des conseillers, à l’initiative de l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM) en partenariat avec le Forum des cadres et experts.

Placée sous le thème “la fonction publique au Maroc : entre la réalité des transformations et la nécessité d’assurer le service public”, cette rencontre a mis en lumière le contexte des grandes réformes du système de la fonction publique, la gouvernance et la qualité des services publics ainsi que les perspectives d’évolution de la fonction publique.

A cette occasion, la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, Ghita Mezzour a indiqué que le gouvernement veille à poursuivre les réformes nécessaires qui permettront de placer la fonction publique et toutes ses composantes au service du citoyen et de l’entreprise, en harmonie avec la charte nationale du dialogue social signée par l’exécutif et les partenaires sociaux le 30 mai 2022.

Dans le cadre de la consolidation de ce chantier, Mme Mezzour a affirmé que le gouvernement poursuivra les réformes législatives et organisationnelles visant à valoriser et à qualifier les ressources humaines de l’État et à adopter de nouveaux mécanismes pour leur gestion, outre la mise en oeuvre de la charte des services publics, notamment dans le volet relatif à la gestion des ressources humaines, l’appui de l’éthique dans la fonction publique et la consécration de la culture du dialogue et du renforcement des mécanismes de concertation.

Elle a, en outre, relevé que les mécanismes et les outils législatifs, organisationnels et humains nécessaires dans l’administration pour promouvoir les services publics et lutter contre les disparités sociales pour l’inclusion du citoyen, demeurent un enjeu national stratégique dont la réalisation exige l’adhésion de tous, selon une approche consacrant la primauté de l’intérêt suprême de la nation et des citoyens.

De son côté, le président de la chambre des Conseillers, Enaam Mayara a affirmé, dans une allocution lue en son nom par Abdelilah Hifdi, membre du bureau de la Chambre, que la fonction publique figure parmi les secteurs qui connaissent une grande transformation, le but étant de répondre aux exigences sociétales relatives au développement et à l’amélioration du service public, ainsi que les évolutions dictées par la mutation numérique et technologique dans le domaine de gestion de la chose publique.

Il a également souligné que l’élément humain dans la fonction publique demeure au centre de toute réforme et l’une de ses finalités principales, au regard de son rôle majeur dans la mise en œuvre des chantiers stratégiques et l’amélioration de la performance et de l’efficacité de l’administration, pour des services publics qui répondent aux exigences de la rapidité et de la qualité, conformément aux Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI.

Plusieurs chantiers de réforme sont en cours dans le secteur de la fonction publique, a-t-il dit, citant, entre autres, la Stratégie nationale de la transition numérique à l’horizon 2030 “Maroc digital 2030”, la déconcentration administrative, la simplification des procédures administratives, la gouvernance du service public, la stratégie nationale de lutte contre la corruption, le programme d’amélioration de l’accueil des usagers des services publics, et la consolidation du caractère officiel de la langue amazighe.

Pour sa part, le secrétaire général de l’UNTM, Mohamed Zouiten a fait savoir que le thème de la fonction publique intervient dans un contexte marqué par le lancement de chantiers relatifs à la promotion de la déconcentration et la décentralisation de l’administration et à la mise en œuvre de la régionalisation avancée, insistant sur l’importance d’améliorer l’accès de tous les citoyens aux services publics, de veiller à rapprocher l’administration du citoyen et de faciliter les mécanismes de prise de décision aux niveaux régional et local.

Le président du Forum des cadres et experts, Driss Adaoui Skalli, a, quant à lui, appelé à développer une nouvelle politique de gestion des ressources humaines, basée sur un ensemble de principes garantis par les dispositions de la Constitution de 2011, dont l’efficience, le rendement, la transparence, la reddition des comptes et la qualité des prestations.

Lire aussi

Adoption en Conseil de gouvernement d’un projet de décret relatif au décret portant création du Grand Prix national de la presse

jeudi, 18 juillet, 2024 à 18:12

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi à Rabat, un projet de décret modifiant et complétant le décret portant création du Grand Prix national de la presse, présenté par le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid.

Maroc: L’économie a fait preuve de résilience (Banque mondiale)

jeudi, 18 juillet, 2024 à 15:37

L’économie marocaine a fait preuve de résilience et s’est redressée, avec une production réelle augmentant de 3,4% en 2023, selon le dernier rapport économique de la Banque mondiale qui prévoit un ralentissement de la croissance à 2,9 pc cette année.

HCP: le déficit budgétaire devrait s’établir à 3,8% du PIB en 2025

jeudi, 18 juillet, 2024 à 12:58

Le déficit budgétaire devrait s’établir à 3,8% du PIB en 2025, en allègement par rapport à son niveau estimé à 4% du PIB en 2024, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).