Le discours royal interpelle le secteur privé à remplir son rôle de stimulateur de l’économie nationale (parlementaires)

Le discours royal interpelle le secteur privé à remplir son rôle de stimulateur de l’économie nationale (parlementaires)

vendredi, 11 octobre, 2019 à 21:29

Rabat- Le discours prononcé vendredi par Sa Majesté le Roi Mohammed VI devant les membres des deux Chambres du Parlement, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4ème année législative de la 10-ème législature, se caractérise par une forte teneur et le message clair adressé notamment au secteur privé, appelé à remplir pleinement le rôle qui lui est dévolu dans de la stimulation de l’économie nationale, ont affirmé des représentants et conseillers parlementaires.

Dans ce sens, Abdellah Bouanou, membre du groupe du Parti de la justice et du développent (PJD) à la Chambre des représentants, a relevé que le discours royal appelle le gouvernement ainsi que le secteur privé à travailler dans l’intérêt général pour le développement national, ajoutant que Sa Majesté s’est attardé sur le secteur bancaire qui est appelé à financer les projets des jeunes et des petites entreprises.

Le discours royal comprend des orientations claires pour le Parlement, le gouvernement et la société, a poursuivi le président de la commission des Finances à la Chambre des représentants, notant que le Souverain a appelé les parlementaires à jouer leur rôle et à honorer leurs engagements en toute responsabilité.

Pour sa part, le président du groupe de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) à la Chambre des conseillers, Abdelilah Hafidi, a relevé que SM le Roi a lancé un message clair au privé en incitant les banques à jouer un rôle citoyen et éthique en accompagnant les jeunes entrepreneurs, les PME et les TPE.

Les banques doivent faire le nécessaire pour intégrer ces groupes dans le système bancaire tout en jouant leur rôle dans le développement durable et l’accompagnement de l’éclosion et de l’émergence du modèle de développement, a poursuivi M. Hafidi.

Quant à elle, Ibtissam Azzaoui, du groupe du Parti authenticité et modernité (PAM) à la Chambre des députés, a indiqué que le discours royal fixe les priorités de l’agenda national du Parlement et des acteurs des secteurs publics et privés, soulignant que l’étape actuelle doit être marquée par le principe de la reddition des comptes, en accordant les responsabilités aux personnes compétentes.

Le discours de SM le Roi a également insisté sur l’importance d’encourager les jeunes de façon effective et pratique en ouvrant les canaux de financement, le principal handicap qui se dresse face aux jeunes.

De son côté, Mustapha Baitas, du groupe du Rassemblement constitutionnel, a relevé que le discours de SM le Roi a insisté sur deux points essentiels, le premier relatif au climat politique général qui doit régner au sein du Parlement en tant qu’institution œuvrant à améliorer les textes de loi, et le second relatif au secteur économique, l’emploi des jeunes en particulier.

Il a mis l’accent sur la nécessité pour les banques de participer à trouver des solutions aux problèmes de l’emploi des jeunes, appelant le gouvernement à élaborer une approche juridique qui offre des possibilités pour financer l’emploi des jeunes.

Mayara Enâam, du groupe istqlalien de l’unité et de l’égalitarisme à la Chambre des conseillers, a pour sa part affirmé que le discours de Sa Majesté le Roi constitue une feuille de route pour le secteur privé pour qu’il puisse contribuer au développement de l’économie nationale en se concentrant sur l’emploi, la jeunesse et les cadres porteurs de projets.

Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) a fait observer que le Souverain a également évoqué le secteur informel dont le développement doit être assuré par les syndicats à même d’en faire un élément important du développement de l’économie nationale, ajoutant que la session d’automne sera caractérisée par un ensemble de lois, y compris celles relatives aux prochaines élections, communales et parlementaires.

Abderrahman El Idrissi, du groupe Haraki (MP), a, de son côté, indiqué que le discours royal a exhorté le gouvernement et le secteur prive à œuvrer pour l’intérêt général, ajoutant que SM le Roi s’est attardé sur le secteur bancaire, appelé à assumer son rôle dans le financement des projets des jeunes et des petites entreprises.

Le discours royal se caractérise aussi par l’appel de SM le Roi aux différents intervenant à oeuvrer de concert pour trouver des solutions aux problèmes de l’emploi au Maroc, a-t-il dit.

Pour sa part, le conseiller parlementaire Abdelhamid Fatihi a indiqué que le discours de SM le Roi a mis l’accent sur le rôle dévolu aux banques dans l’impulsion de l’économie nationale à travers le financement des jeunes autoentrepreneurs, des PME et des TPE qui composent l’essentiel du tissu économique national.

Il a également insisté sur l’importance pour le Parlement d’assurer le suivi de ces orientations à travers des propositions de lois qui vont donner un nouvel élan à l’économie, notant que l’institution législative s’attèlera à examiner une série de lois importantes comme la loi organique du droit de grève.

Mohamed Alami, du groupe socialiste à la Chambre des conseillers, a mis en exergue, quant à lui, la portée significative du discours royal, qui vient inciter l’action parlementaire à s’occuper des affaires des citoyens.

“Le discours royal s’est particulièrement focalisé sur le soutien aux jeunes, afin qu’ils puissent trouver des projets générateurs de revenus”, a-t-il relevé, soulignant la nécessité de changer certaines mentalités qui entravent le développement de l’administration et du secteur bancaire.

Pour sa part, Jamal Benchekroun Krimi, du groupement du progrès et du socialisme, a souligné que Sa Majesté le Roi a appelé à la moralisation de l’action politique et à éviter les conflits qui portent atteinte au climat politique général.

“Le Souverain a également invité le Parlement à jouer un rôle stratégique dans le suivi de l’action gouvernementale et l’évaluation des politiques publiques”, a-t-il relevé.

Lire aussi

Le pilote marocain Michael Benyahia se démarque sur toutes les courses du E Sport 

dimanche, 12 juillet, 2020 à 23:42

Le pilote marocain Michael Benyahia a réussi à terminer dans le top 10 à chaque E Course (9ème à Monaco en Formula 1, 5ème à Indiana Polis en Indy Car, 8ème au Mans en LMP3), indique-t-on dans un communiqué dimanche.

Des longs métrages marocains sur le site web du CCM: un nouveau programme à partir de mardi prochain

dimanche, 12 juillet, 2020 à 23:34

Suite au grand succès de l’opération de présentation de longs métrages marocains de fiction et de documentaires sur le site web du Centre cinématographique marocain (CCM), pendant la période de confinement, un nouveau programme sera mis en ligne à partir du mardi 14 juillet 2020, a annoncé le CCM dans un communiqué dimanche.

Les opportunités d’investissement au Maroc présentées aux entrepreneurs à Mexico

dimanche, 12 juillet, 2020 à 21:31

Les opportunités d’investissement qu’offre le Maroc dans différents secteurs d’activités ainsi que les grands projets lancés par le Royaume et les avantages accordés aux investisseurs étrangers ont été présentés, samedi à Mexico, aux opérateurs économiques mexicains.