Les liens historiques entre le Maroc et le Pérou ne peuvent être altérés par des positions volatiles (parlementaires péruviens)

Les liens historiques entre le Maroc et le Pérou ne peuvent être altérés par des positions volatiles (parlementaires péruviens)

dimanche, 2 octobre, 2022 à 15:56

Lima – Les valeurs communes et les relations historiques unissant le Maroc et le Pérou, notamment après la visite historique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans ce pays d’Amérique du Sud en 2004, resteront enracinées et ne peuvent être affectées par certaines positions conjoncturelles et volatiles, ont indiqué des membres de la délégation parlementaire péruvienne représentant ce pays au Parlement andin.

Les députés péruviens, qui s’exprimaient lors d’une rencontre samedi à Lima entre le représentant de la Chambre des conseillers au Parlement andin, Abdelkader Salama et les représentants du Pérou au Parlandino, ont souligné que la nouvelle position de leur pays au sujet du Sahara marocain était contraire aux liens historiques distingués entre les deux pays,

ils ont fait savoir que cette position est rejetée par la majorité des Péruviens à travers leurs représentants au Congrès qui refusent toute atteinte aux relations entre les deux pays amis.

Il s’agit d’une position “conjoncturelle et ne peut durer longtemps”, ont affirmé les députés péruviens dont les propos sont cités dans un communiqué de la Chambre des Conseillers parvenu à la MAP.

Par ailleurs, les parlementaires péruviens ont relevé que leur visite au Maroc et dans les provinces du sud, à l’occasion de la session tenue par le Parlement andin dans la ville de Laâyoune en juillet dernier, leur a permis de prendre la mesure du développement économique et social réalisé dans ces région et le climat de sécurité et de stabilité qui conforte dans leur position juste en faveur de l’intégrité territoriale du Royaume.

Au cours de cette rencontre, M. Salama a exprimé la considération de la Chambre des Conseillers et de toutes les composantes du Parlement marocain, pour les efforts sincères et fraternels des membres du Parlement andin représentants du Pérou dans la défense des causes justes du Royaume et leur attachement à des relations solides avec le Maroc, basés sur la mise en valeur des atouts et opportunités et sur le respect de l’intégrité territoriale et de la souveraineté du Maroc sur tous son territoire.

La réunion a également été l’occasion pour M. Salama d’exprimer la volonté du Parlement marocain de traduire le processus distingué des relations entre les institutions législatives marocaine et andine en plans d’action et en feuille de route avec des objectifs et des mécanismes clairs, afin d’échanger et de partager les expériences pionnières du Maroc dans le domaine des énergies alternatives et de la sécurité alimentaire, ainsi qu’en matière de migration.

La réunion, qui a été marquée par la présence de l’ambassadeur de SM le Roi au Pérou, Amine Chaudri, a vu la participation également de Carlos Ramirez, vice-président du Parlement andin pour la République du Pérou, et le parlementaire andin Gustavo Pacheco, président de la Conférence mondiale sur le droit collectif commun du système andin, ainsi que M. Fernando Arce, membre du Parlement andin et ancien ministre péruvien.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la participation de M. Salama, accompagné du chef du Département des relations extérieures de la Chambre des conseillers, Hassan Azerkan, aux travaux de l’Assemblée générale du Parlement andin et au premier Congrès international sur le droit collectif commun du système andin, tenu dans la capitale péruvienne (27 septembre – 2 octobre 2022).

A cette occasion, le parlementaire marocain et M. Choudri ont offert une réception à laquelle ont assisté de nombreuses personnalités politiques du Pérou, dont notamment le vice-Président de la commission des relations extérieures du Congrès péruvien, l’ancien président de la Cour constitutionnelle, ainsi que l’ancien ministre des Affaires étrangères, Miguel Angel Rodriguez Mackay, qui avait présenté sa démission après que le président du pays, Pedro Castillo, a fait marche arrière dans la décision du Pérou de reconnaitre la marocanité du Sahara et de retirer sa reconnaissance à l’entité fictive.

Ont également pris part à la réception tous les membres du Parlement andin participant aux travaux de l’Assemblée générale représentant le Pérou, la Colombie, le Chili, l’Équateur et la Bolivie, ainsi que le Secrétaire général et trois anciens présidents du Parlement andin en plus de la nouvelle présidente du Parlement andin, la colombienne Gloria Flórez Schneider.

Lire aussi

Mondial-2022 (8es de finale): Fiche technique du match Maroc-Espagne (3-0, t.a.b., 0-0 après prolongations)

mardi, 6 décembre, 2022 à 19:28

Voici la fiche technique du match Maroc-Espagne (3-0, t.a.b, 0-0 après prolongations), comptant pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde Qatar 2022 :

Accidents de la circulation: 14 morts et 2.233 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière (DGSN)

mardi, 6 décembre, 2022 à 17:48

Quatorze personnes ont péri et 2.233 ont été blessées, dont 82 grièvement, dans 1.685 accidents de la circulation, survenus en périmètre urbain durant la semaine allant du 28 novembre au 04 décembre 2022, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

La Bourse de Casablanca clôture en territoire positif

mardi, 6 décembre, 2022 à 17:41

Casablanca – La Bourse de Casablanca a clôturé mardi en territoire positif, son indice de référence, le Masi, prenant 0,49% à 11.248,58 points (pts).  



MAP LIVE

M24TV

Les plus populaires


MAP NEWSLETTERS MAROC