M. Benchamach appelle au renforcement de la coopération institutionnelle parlementaire avec les Émirats Arabes Unis

M. Benchamach appelle au renforcement de la coopération institutionnelle parlementaire avec les Émirats Arabes Unis

mercredi, 13 mars, 2019 à 23:06

Rabat – Le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, a plaidé mardi à Rabat pour la promotion de la coopération institutionnelle parlementaire entre le Maroc et l’État des Émirats Arabes Unis, à travers l’élaboration de projets et de programmes d’action concrets, ainsi que l’échange d’expériences et une coordination accrue aux niveaux régional et international sur les questions d’intérêt commun.

Lors d’un entretien avec la présidente du Conseil national fédéral, Amal Bint Abdallah Al Qubaisi, M. Benchamach a appelé à une action commune en vue de hisser les relations fraternelles entre les deux pays au niveau des aspirations et des défis communs.

Selon un communiqué de la Chambre des conseillers, M. Benchamach s’est félicité par la même occasion de la visite de la responsable émiratie qui illustre la volonté de raffermir davantage les liens de fraternité entre les deux peuples, sous la conduite des chefs d’État des deux pays, SM le Roi Mohammed VI et SA Cheikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane.

Après avoir passé en revue l’expérience et la composition de la Chambre des conseillers à la lumière de la Constitution de 2011, il a salué le soutien continu des Émirats Arabes Unis au Maroc, particulièrement sa position constante en faveur de l’intégrité territoriale du Royaume.

De son côté, Mme Amal Al Qubaisi a mis en avant le rôle important que jouent les parlements dans la consolidation des relations bilatérales, en se félicitant de la signature du mémorandum d’entente signé entre les deux institutions législatives, dans l’objectif d’impulser une nouvelle dynamique sur le plan diplomatique et d’activer le groupe d’amitié parlementaire Emirats-Maroc au service des intérêts communs.

Elle a en outre réitéré le soutien de son pays à l’intégrité territoriale du Royaume, saluant à cet égard l’appel lancé par SM le Roi à l’ouverture d’un dialogue direct avec l’Algérie ainsi que les efforts déployés par le Maroc en vue de restaurer la stabilité en Libye dans le cadre du processus de Skhirat.

Dans le même contexte, Mme Al Qubaisi a mis en évidence la profondeur et la solidité des relations maroco-émiraties, soulignant que “le Maroc, sous la sage conduite de SM le Roi, représente un partenaire stratégique et un allié de poids pour l’Etat des Émirats Arabes Unis.”

A l’issue de cette réunion, le président de la Chambre des conseillers et la présidente du Conseil national fédéral ont procédé à la signature d’un mémorandum d’entente destiné à donner une nouvelle impulsion à la coopération institutionnelle distinguée unissant les parlements des deux pays frères.

Ont pris part à cette rencontre le cinquième vice-président de la Chambre des conseillers Abdelhamid Souiri, le président du groupe d’amitié parlementaire Maroc-Emirats, Aziz Benazzouz, ainsi que Aicha Aït Alla et Rajae Kassab, membres de ce groupe.

Lire aussi

MCR, instrument clé pour atteindre les objectifs de développement en Afrique (commission de l’UA)

lundi, 25 mars, 2019 à 9:29

Le mécanisme de coordination régionale pour l’Afrique (MCR-Afrique) joue un rôle clé dans l’atteinte des objectifs de développement sur le continent, a souligné, dimanche à Marrakech, la Commissaire chargée des ressources humaines, des sciences et technologies à la commission de l’Union africaine (UA), Sarah Mbi Enow Anyang Agbor.

Le Directeur général de l’ONUDI salue le processus d’industrialisation en cours au Maroc

lundi, 25 mars, 2019 à 8:15

Le directeur général de l’Organisation des Nations-Unies pour le développement industriel (ONUDI), M. Li Yong a salué dimanche, à Marrakech, le processus d’industrialisation du Maroc, un pays qui sert de modèle dans ce domaine.

COM2019: L’inclusion financière et les nouvelles technologies, leviers majeurs de développement socioéconomique

lundi, 25 mars, 2019 à 8:04

Des experts africains ont mis en relief, dimanche à Marrakech, le rôle de l’inclusion financière et des nouvelles technologies en tant que leviers majeurs de développement économique et social et moteurs essentiels de la croissance équitable.