M. Benchamach: Justice sociale et consécration des droits comme fondements du nouveau modèle de développement

M. Benchamach: Justice sociale et consécration des droits comme fondements du nouveau modèle de développement

mercredi, 3 juillet, 2019 à 18:22

Casablanca – Le modèle de développement auquel aspire l’ensemble des acteurs “doit être fondé sur la justice sociale et l’accès effectif aux droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux ainsi que sur l’égalité des genres”, a assuré, mercredi à Casablanca, le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach.

Le nouveau modèle de développement marocain, qui est en cours d’élaboration, doit accorder une grande priorité aux catégories vulnérables et à l’intégration socio-économique des jeunes à travers la formation et l’emploi, au même titre qu’il doit apporter des solutions pratiques à leurs problèmes, particulièrement ceux vivant dans le milieu rural et dans les quartiers pauvres et marginalisés, a affirmé M. Benchamach, à l’ouverture d’un colloque régional sur le thème “les disparités spatiale et les défis de solidarité entre les régions”.

Lors de ce colloque organisé par la Chambre des conseillers, en partenariat avec la région de Casablanca-Settat, M. Benchamach a estimé que ces objectifs ne peuvent être traduits dans les faits sans un engagement fort en faveur de la lutte contre les disparités sociales et spatiales, soulignant à cet égard l’importance de veiller à concrétiser les objectifs du modèle de développement national au niveau de l’ensemble des territoires.

Pour ce faire, a-t-il insisté, il est impératif de mobiliser pleinement l’ensemble des mécanismes prévus par le nouveau système juridique des collectivités territoriales et de dynamiser ceux relatifs à la représentativité, la médiation et la participation au niveau territorial.

“Nous sommes appelés à renforcer les capacités administratives et techniques des régions et à veiller à développer des modèles de développement novateurs qui soient en phase avec la nouvelle génération des droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux”, a-t-il insisté.

Cette vision, qui s’appuie sur la justice sociale et spatiale en tant que socle du nouveau modèle de développement marocain, trouve ses fondements dans l’article 35 de la Constitution qui insiste sur l’engagement positif de l’Etat à œuvrer à réaliser le développement humain durable et à renforcer la justice sociale, a-t-il expliqué.

Le président de la Chambre des conseillers a également souligné l’importance d’apporter des réponses intelligentes à un certain nombre de questions portant particulièrement sur la mise en œuvre des programmes régionaux de développement, des plans régionaux d’aménagement territorial et des mécanismes de planification au niveau régional et de partenariat entre les secteurs public et privé, en vue de réduire les disparités sociales et spatiales entre les régions.

Il est également nécessaire de veiller à la réalisation des objectifs de l’agenda 2030 et au renforcement de la place des comités régionaux d’amélioration du climat des affaires, a indiqué M. Benchamach, faisant observer que plusieurs études ont mis en garde contre les implications des disparités territoriales sur le processus de développement du pays et pointé du doigt la forte concentration spatiale des activités économiques et la contribution de quatre régions seulement de plus de 62% à la croissance nationale.

Initié en collaboration avec l’Association des présidents des régions, l’Association marocaine des présidents des conseils préfectoraux et provinciaux et l’Association marocaine des présidents des conseils communaux, avec l’appui de la fondation Konrad Adenauer et de la Fondation Westminster pour la démocratie, ce colloque s’inscrit dans le cadre du débat public et du dialogue sociétal pluraliste menés par la Chambre des conseillers, consacré aux questions liées à la mise en œuvre de la Constitution et aux droits économique, social, culturel et environnemental.

A travers l’organisation de ce colloque, la Chambre des conseillers tend à approfondir le débat au niveau national concernant le chantier de la régionalisation avancée et à examiner les moyens de développement des régions et de réduction des dysfonctionnements économiques et des disparités sociales et spatiales.

Ce colloque thématique régional vise également à renforcer les passerelles de communication entre les différents acteurs, parties prenantes et intervenants en matière de développement, à travers l’échange des expériences et des expertises et l’élaboration de propositions et de recommandations pour une vision claire et globale pour réduire les disparités territoriales.

Les participants ont débattu, à cette occasion, de plusieurs axes ayant trait à l’état des lieux des disparités territoriales au Maroc, la réduction des disparités spatiales et l’enjeu de la gouvernance et de la démocratie locale et le renforcement de la solidarité territoriale et l’enjeu de la réduction des disparités entre régions et dans les milieux urbain et rural.

Lire aussi

CHAN-2020 (préparation): Le Maroc affrontera en amical le Togo et la Guinée

mardi, 22 octobre, 2019 à 15:13

La sélection nationale des joueurs locaux disputera en novembre prochain deux matches amicaux face au Togo et à la Guinée, dans le cadre de sa préparation à la phase finale du CHAN-2020 qui sera organisé au Cameroun

OCP: le dispositif “Al Moutmir itinérant” arrive à Souk El Arbaa du Gharb

mardi, 22 octobre, 2019 à 14:55

Le Groupe OCP a fait escale mardi à Souk El Arbaa du Gharb, dans le cadre de la nouvelle tournée nationale de son dispositif “Al Moutmir itinérant” pour la campagne agricole 2019-2020.

Plus de 1,8 MDH de marchandises de contrebande saisies à Nador en un weekend

mardi, 22 octobre, 2019 à 12:05

Des éléments de la Douane de la Direction régionale de l’Oriental ont réussi, en fin de semaine dernière à Nador, à mettre en échec deux tentatives d’importation frauduleuse de marchandises de contrebande dont la valeur globale s’élève à plus de 1.800.000 DH, indique mardi, l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII).