M. El Ouafa dément catégoriquement toute hausse des prix des bonbonnes de gaz, du sucre, de la farine et de l’électricité

M. El Ouafa dément catégoriquement toute hausse des prix des bonbonnes de gaz, du sucre, de la farine et de l’électricité

mardi, 28 janvier, 2014 à 22:41

Rabat – Le ministre délégué auprès du Chef de gouvernement chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, a démenti, mardi à Rabat, toute hausse des prix des bonbonnes de gaz, du sucre, de la farine et de l’électricité.

“J’annonce officiellement et au nom du gouvernement” qu’il n’y aura aucune hausse des prix du gaz butane, a-t-il déclaré en réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers sur l’arrêt des subventions consacrées aux hydrocarbures.

“Il n’y aura pas d’augmentation des prix de l’électricité”, a-t-il assuré, ajoutant que “le gouvernement ne va pas toucher au prix du fioul consacré à ce secteur”, qui mobilise 9 milliards de dirhams du budget d’Etat.

La hausse ne concernera pas le sucre et la farine, qui sont subventionnés par la caisse de compensation, a encore assuré M. El Ouafa, précisant que le gouvernement compte mettre fin aux fraudes entachant ce secteur.

Les réformes seront appliquées début février sur les prix à la consommation de l’essence et du fioul industriel, a précisé le ministre.

Le gasoil, subventionné actuellement à hauteur de 2,65 DH/litre, ne sera subventionné qu’à hauteur de 2,15 DH à partir de février, a-t-il fait savoir, ajoutant que le gouvernement ne compte pas appliquer ces changements d’un seul coup.

Il a également été décidé d’augmenter de 1,20 dhs, le prix du gasoil à partir de 2014, a précisé M. El Ouafa, rappelant qu’un comité ministériel avait convenu l’entrée en vigueur de ces augmentations tout au long de l’année, au lieu de les appliquer d’un seul coup.

Et d’ajouter que le gouvernement subventionnera le gasoil à hauteur de 1,25 dh le 16 juillet prochain et de 0,80 dhs à partir du 16 octobre pour “rester dans les limites des fonds alloués dans le budget” et éviter le recours aux emprunts.

“Le gouvernement est du côté des citoyens, et n’est pas contre eux”, a-t-il dit, en insistant sur la nécessité de ces réformes quel qu’en soit le “prix politique”.

Lire aussi

Des leaders de partis politiques représentés au Parlement appellent à renforcer la confiance des citoyens dans les prochaines élections

mercredi, 8 juillet, 2020 à 22:24

Des leaders de partis partis représentés au Parlement ont plaidé, mercredi à Rabat, en faveur d’une bonne préparation des prochaines élections, tout en appelant à renforcer la confiance des électeurs en ces échéances.

Chambre des représentants: Débat en commission sur un projet de loi relatif au ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social

mercredi, 8 juillet, 2020 à 21:07

La commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants a entamé, mercredi, l’examen du projet de loi 72.18 sur le système de ciblage des bénéficiaires du programme d’appui social

L’Algérie, 3ème économie la plus touchée par la récession en Afrique

mercredi, 8 juillet, 2020 à 19:31

L’économie algérienne figure parmi les trois économies les plus touchées par la récession en Afrique en 2020 à cause de la pandémie du Covid-19, révèle un rapport de la Banque africaine de développement (BAD).