Le parlement andin réitère son soutien à l’initiative d’autonomie comme solution définitive au conflit du Sahara

Le parlement andin réitère son soutien à l’initiative d’autonomie comme solution définitive au conflit du Sahara

mercredi, 5 décembre, 2018 à 20:54

Rabat – Le président du Parlement andin, Hugo Quiroz Vallejo a réitéré, mercredi à Rabat, son soutien à l’initiative d’autonomie proposée par le Maroc en tant que solution définitive au conflit artificiel autour du Sahara, dans le cadre de la souveraineté du Royaume.

Lors d’entretiens avec le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, M. Quiroz Vallejo a affirmé la détermination du Parlement andin à soutenir les efforts sérieux déployés par le Maroc pour promouvoir le dialogue et chercher des solutions pacifiques aux conflits.

M. Quiroz Vallejo a salué, dans ce sens, l’initiative de création d’un forum parlementaire afro-latino-américain comme espace d’échange et d’entente sur les défis communs, aux niveaux régional et continental, ainsi que sur les questions internationales, affirmant sa volonté de présenter ce projet lors de la prochaine session du parlement andin, afin d’engager les démarches nécessaires pour concrétiser cette initiative qualitative.

Le président du Parlement andin a, de même, exprimé sa fierté de visiter le Royaume dans le but de renforcer les liens de coopération, de partenariat et de rapprochement entre les peuples des deux régions.

Pour sa part, M. Benchamach a indiqué que cette visite reflète la solidité des relations liant la Chambre des conseillers et le Parlement andin, soulignant l’importance stratégique accordée par le Royaume, sous la Conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, à la diversification des partenariats internationaux, dans le cadre de la coopération Sud-Sud.

Il a rappelé les perspectives prometteuses ouvertes grâce à la signature de la convention d’adhésion du Parlement marocain, en tant que partenaire avancé, au Parlement andin, soulignant que cette rencontre témoigne de la solidité des liens et valeurs humaines communes, ainsi que de la volonté et aspirations des deux parties à renforcer et consolider leurs relations.

M. Benchamach a, en outre, rappelé que cette visite marquera l’ouverture d’une nouvelle page des relations entre le Maroc et les États membres du Parlement andin, en renforçant l’accord de coopération conclu entre les deux parties, dans le but de faire face aux défis et problèmes communs et répondre aux aspirations des peuples des deux régions, notamment celles liées à la migration et aux changements climatiques.

Le président de la Chambre des conseillers a mis en avant l’importance du rôle joué par le Parlement andin en tant qu’organisation parlementaire régionale influente en Amérique latine, appelant cette institution parlementaire à s’inscrire dans la continuité du projet visant la création d’un forum afro-latino-américain comme espace de dialogue et cadre d’action commune.

De même, M. Benchamach a passé en revue les divers aspects historiques, politiques et sociaux relatifs à la question du Sahara marocain et les risques découlant de la persistance de ce conflit artificiel sur la paix, la sécurité et la stabilité régionales, saluant la position noble de toutes les composantes du Parlement andin soutenant l’initiative marocaine d’autonomie, en tant que solution juste et définitive à ce conflit, dans le cadre de la souveraineté nationale et de l’intégrité territoriale du Royaume.

Pour sa part, le Secrétaire général du Parlement andin a salué le niveau exceptionnel des relations de coopération liant les deux institutions législatives, au service des intérêts des peuples des deux régions, soulignant la nécessité de traduire cette volonté politique commune en plans d’action concrets permettant d’échanger les expériences et expertises et de consolider et approfondir les relations distinguées d’amitié et de coopération entre les deux parties.

Il a affirmé, à cet égard, que l’appui de toutes les composantes du Parlement andin aux efforts sérieux déployés par le Maroc pour trouver une solution définitive et pacifique au différend artificiel sur le Sahara marocain, découle de leur conviction que les thèses véhiculées sur ce conflit dans les pays andins, notamment la République de l’Équateur, sont fausses.

Il a rappelé que sa visite, aux côtés de l’ancien président du Parlement andin, au Maroc, sur invitation du président de la Chambre des conseillers, en juillet dernier, lui a permis de constater la situation réelle dans la région et les efforts déployés par le Royaume du Maroc pour le développement de ses provinces du Sud.

Le Maroc est le premier pays africain et arabe à jouir du statut de partenaire avancé auprès du Parlement andin, en vertu d’une convention signée en juillet 2018.

Lire aussi

Le Maroc, l’un des rares pays à contribuer à la sécurité alimentaire de l’Afrique (ancien président du Nigeria)

mercredi, 17 juillet, 2019 à 23:59

Le Maroc est un des rares pays à contribuer à la sécurité alimentaire de l’Afrique voire de la planète, a estimé l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo, qui était en visite au Maroc (15-16 juillet courant) en compagnie de plusieurs personnalités politiques et économiques du Nigeria, d’Afrique du Sud, du Kenya et du Lesotho.

Une délégation africaine visite le complexe Noor Ouarzazate

mercredi, 17 juillet, 2019 à 23:49

Une délégation africaine de haut niveau a visité les “impressionnantes” installations du complexe Noor Ouarzazate, qui est totalement opérationnel, a-t-on appris auprès de l’Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN).

Vers l’élaboration de la Charte d’Essaouira pour la gestion et la valorisation des déchets

mercredi, 17 juillet, 2019 à 23:39

Essaouira-L’événement “Design Days Gestion et valorisation des déchets”, initié par Essaouira Innovation Lab, a pris fin mercredi dans la cité des Alizés, après deux jours d’intenses débats ayant abouti à l’élaboration des premières lignes directrices de la Charte de Gestion et de Valorisation des déchets.