SG de la jeunesse istiqlalienne : Othmane Tarmounia succède à Omar Abbassi

SG de la jeunesse istiqlalienne : Othmane Tarmounia succède à Omar Abbassi

dimanche, 20 octobre, 2019 à 10:37

Bouznika – M. Othmane Tarmounia a été élu samedi soir secrétaire général de la Jeunesse Istiqlalienne, lors du 13e congrès général de l’organisation.

Candidat unique pour ce poste, le nouveau secrétaire général de la jeunesse istiqlalienne succède à Omar Abbassi. Les congressistes ont également élu Mansour Lambarki, président du conseil national de cette instance.

Les travaux du 13-ème congrès général de l’organisation de la jeunesse istiqlalienne, placé sous le thème « Les jeunes : compétences pour la patrie », se sont ouverts vendredi en présence de personnalités politiques et diplomatiques.

La deuxième journée du congrès a été marquée par l’organisation d’un colloque sur “le rôle des jeunes dans la prise de décisions”, avec la participation de représentants de 20 pays.

Lire aussi

ONDH : Les scientifiques sont appelés à s’approprier les résultats de l’enquête panel de ménages (M. El Mansouri)

mercredi, 20 novembre, 2019 à 14:00

“Les chercheurs et universitaires scientifiques marocains sont fortement appelés à s’approprier les données des enquêtes panel pour leur valorisation dans le suivi-évaluation des politiques publiques”, à martelé, mardi à Rabat, le Secrétaire général de l’Observatoire national du développement humain (ONDH), El Hassan El Mansouri.

Doha: la bonne qualité de l’enseignement supérieur baliserait la voie à un avenir meilleur 

mercredi, 20 novembre, 2019 à 13:06

La bonne qualité de l’enseignement supérieur est à même de baliser la voie à un avenir meilleur, a assuré mardi à Doha, le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Driss Ouaouicha.

Projet de loi sur la grève : M. Amkraz plaide pour une approche de consensus et de concertation

mercredi, 20 novembre, 2019 à 12:15

Le ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle, Mohamed Amkraz a plaidé, mardi à Rabat, en faveur de l’adoption d’un mécanisme consensuel et de concertation pour que la loi sur la grève puisse voir le jour.