SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside à Marrakech le 7è congrès Mondial de l’Education à l’Environnement

SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside à Marrakech le 7è congrès Mondial de l’Education à l’Environnement

dimanche, 9 juin, 2013 à 18:12

Marrakech  –  Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, a présidé dimanche en début de soirée, au palais des Congrès à Marrakech, l’ouverture officielle du 7è Congrès Mondial de l’Education à l’Environnement (WEEC).

La séance d’ouverture de ce congrès, placé sous le thème “L’éducation à l’environnement et les enjeux d’une meilleure harmonie Ville-Campagne”, a été marquée par un message royal adressé par SM le Roi Mohammed VI aux participants et dont lecture a été donnée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa.

Dans ce message, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a souligné que cette éminente rencontre mondiale revêt une importance particulière, non seulement au regard du grand nombre de pays, d’organisations et d’instances internationales spécialisées qui y prennent part, mais aussi du fait qu’elle constitue une occasion idoine pour mettre en relief le rôle de l’éducation et de la sensibilisation dans la réalisation du développement durable.

Elle offre également l’opportunité d’approfondir la recherche et l’échange d’opinions sur les meilleures approches à adopter en la matière, celles qui prennent en considération les mutations aussi diverses que profondes que notre monde a connues au cours de la dernière décennie, notamment depuis la tenue, en République portugaise amie, de votre premier Congrès en 2003, a poursuivi le Souverain.

SM le Roi Mohammed VI, a fait savoir aussi que le Royaume du Maroc a pleinement conscience qu’une croissance économique forte et soutenue, couplée à un développement social équilibré, nécessite l’adoption d’une politique volontariste de protection de l’environnement. Une politique qui s’appuie sur la mobilisation des énergies et la concentration de tous les efforts nationaux pour assurer un développement durable où les dimensions économique et écologique vont de pair.

A cet égard, notre pays a été parmi les pays précurseurs ayant adhéré aux principes de la “Déclaration de Rio”, à “l’Agenda 21”, ainsi qu’aux accords environnementaux multilatéraux. En outre, le Maroc a déployé d’importants efforts sur les plans juridique et institutionnel pour mettre en œuvre plusieurs plans et programmes visant à intégrer la dimension écologique dans les différentes politiques publiques nationales, a dit SM le Roi Mohammed VI.

Dans son allocution d’ouverture, Mario Salomon, secrétaire général du réseau WEEC, a relevé que ce congrès servira d’occasion précieuse pour conclure des partenariats à même de renforcer les initiatives locales, régionales et internationales en matière de protection de l’environnement.

Le monde se trouve confronté au défi d’assurer un développement juste et durable, alors que la priorité doit être accordée à la préservation de la biodiversité, la réduction des effets de la pollution et l’utilisation responsable des ressources naturelles, a-t-il estimé, se disant en faveur de la conception d’un nouveau modèle de développement agricole industriel et urbain.

Mme Irina Bokova, directrice générale de l’UNESCO, a fait savoir que la tenue de ce congrès sous la présidence effective de SAR la Princesse Lalla Hasnaa, témoigne de l’importance que revêt la question de l’éducation à l’environnement au sein de la société marocaine.

Tout en rappelant que ce congrès se tient pour la première fois dans un pays arabe, elle a fait observer que l’éducation au développement durable demeure la clé pour la vulgarisation des nouvelles compétences et l’instauration de la culture de la durabilité.

Elle a, dans ce cadre, souligné l’impératif de renforcer le système éducatif, de promouvoir la formation des enseignants et la réforme des curricula, tout en vulgarisant l’éducation aux valeurs et aux compétences liées à la durabilité, estimant qu’il ne peut y avoir de durabilité de l’éducation sans éducation à l’environnement, laquelle doit être au cœur de la stratégie.

Le directeur général de l’ISESCO, Abdulaziz Othman Al Twaijiri, a affirmé, quant à lui, que le Maroc joue un rôle actif dans l’action islamique commune visant la protection de l’environnement et la diffusion de la culture environnementale.

Il a noté que le message royal adressé aux participants à ce congrès traduit clairement l’engagement du Royaume, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, en faveur des questions liées à l’environnement de manière générale et à l’éducation environnementale en particulier.

M. Al Twaijiri, a considéré que le thème de ce congrès revêt une importance cruciale, eu égard au rôle que joue l’éducation à l’environnement dans le développement des sociétés, l’amélioration des niveaux de vie des populations, et la réduction des disparités entre les villes et les campagnes, estimant que la protection de l’environnement demeure une entreprise délicate qui repose sur trois éléments à savoir : l’éducation, la culture et la loi.

Le directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner, a mis en relief le leadership de SAR la Princesse Lalla Hasnaa et de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, ce qui témoigne, a-t-il dit, de l’engagement constant du Maroc en matière de protection de l’environnement et de promotion d’une véritable éducation en la matière.

Pour sa part, le président de la Fondation Education à l’Environnement (FEE), Jan Eriksen, a indiqué que cette institution vise à permettre aux individus, via l’éducation et l’enseignement, à trouver des solutions concrètes aux problématiques d’ordre environnemental, et à relever les défis posés, saluant le rôle que joue la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement en tant que leader dans ce domaine.

La séance d’ouverture de ce congrès, organisé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, a été agrémentée par un spectacle exécuté par des jeunes et des artistes marocains, et qui met en valeur l’importance de l’éducation à l’environnement et de la promotion de nouvelles pratiques dans ce domaine.

Par la suite, SAR La Princesse Lalla Hasnaa a visité l’exposition des timbres-poste sur divers thèmes environnementaux.

Par la même occasion, il a été procédé à la remise à SAR la Princesse Lalla Hasnaa, du timbre postal commémorant cet événement, par Amine Benjelloun Touimi, directeur général de Barid Al Maghrib.

A son arrivée au Palais des Congrès, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a passé en revue une section des Forces Auxiliaires qui rendait les honneurs, avant d’être accueillie par Mohamed Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, Mohamed Louafa, ministre de l’Education nationale, Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique, et de la formation des cadres, Fouad Douiri, ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement et membre du conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, et par Lahoucine Tijani, président délégué de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement.

SAR la Princesse Lalla Hasnaa a été saluée également par Mme Irina Bokova, directrice générale de l’UNESCO, Abdulaziz Othman Al Twaijri, directeur général de l’ISESCO, Achim Steiner, directeur exécutif du PNUE, Jan Eriksen, président de la FEE, Mario Salomone, secrétaire général du réseau WEEC et par Mohamed Faouzi, wali de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, gouverneur de la préfecture de Marrakech.

SAR la princesse Lalla Hasnaa, a été, en outre, saluée par Younès El Bathaoui, gouverneur de la province d’Al Haouz, Ahmed Touizi, président du conseil de la région, Mme Fatima Zohra Mansouri, présidente du conseil communal de la ville de Marrakech, Mme Jamila Affif, présidente du conseil préfectoral de Marrakech, et par Mme Mirem Bensalah Chaqroun, présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et membre du conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement.

Lire aussi

Participation de l’Amicale Hassania des magistrats au 62è congrès de l’Union internationale des magistrats

samedi, 21 septembre, 2019 à 21:39

Une délégation de l’Amicale Hassania des magistrats a participé du 15 au 19 septembre à Noursoultan au Kazakhistan, aux travaux du 62ème congrès de l’Union internationale des magistrats.

Arrestation de deux frères à Meknès pour transfert illégal de fonds à des combattants marocains sur la scène syro-irakienne (DGSN)

samedi, 21 septembre, 2019 à 16:23

La brigade nationale de la police judiciaire a procédé, en coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à l’arrestation le 18 septembre courant à Meknès, de deux frères pour leur implication présumée dans le transfert illégal de fonds à des combattants marocains sur la scène syro-irakienne, a indiqué samedi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

la charte de déontologie du journalisme est conforme aux bonnes pratiques

samedi, 21 septembre, 2019 à 15:31

Les dispositions de la Charte de déontologie du journalisme sont conformes aux bonnes pratiques journalistiques, a affirmé, vendredi soir à Tanger, le président du Conseil national de la presse (CNP), Younes Moujahid.