SAR la Princesse Lalla Hasnaa visite deux projets représentatifs du programme de sauvegarde et de développement de la Palmeraie de Marrakech

SAR la Princesse Lalla Hasnaa visite deux projets représentatifs du programme de sauvegarde et de développement de la Palmeraie de Marrakech

mardi, 9 octobre, 2018 à 17:30

 

Marrakech –Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a visité, mardi à Marrakech, deux projets représentatifs du programme de sauvegarde et de développement de la Palmeraie de Marrakech.

Lancé en 2007, ce programme est entré dans de nouvelles phases de son développement. SAR la Princesse Lalla Hasnaa a choisi, dans son circuit de visite, deux étapes qui symbolisent le travail actuellement mené.

Dans son premier arrêt sur une parcelle agricole de la Palmeraie, SAR la Princesse Lalla Hasnaa s’est entretenue avec des agriculteurs du secteur nord-ouest de cette Palmeraie. Ces agriculteurs sont issus des 49 familles qui bénéficient d’un programme pilote d’agro-écologie lancé par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, mis en œuvre par Agrisud international et la Fondation Norsys, et financé par la Fondation OCP.

Le programme de sauvegarde de la Palmeraie comporte un important volet de sensibilisation des populations riveraines et de participation au développement de l’espace dont ils deviendront de précieux conservateurs. Alphabétisation, rudiments de gestion, mais surtout appui et formation techniques pour les cultures et l’élevage, les agriculteurs ont découvert une nouvelle façon d’exercer leur métier séculaire, plus respectueuse de l’environnement et également plus rémunératrice.

Ces agriculteurs ont eux-mêmes expliqué à SAR la Princesse Lalla Hasnaa les gestes et les techniques qu’ils ont appris pour la préservation du sol, de l’agro biodiversité, de l’eau et de l’énergie.

Cette action auprès des agriculteurs est la plus récente d’une série destinée à soutenir les populations défavorisées de la Palmeraie et à les sensibiliser aux enjeux de la préservation de leur espace de vie.

Ces actions passent notamment par le déploiement des programmes emblématiques de la Fondation comme Éco-Écoles (8 Éco-Écoles, dont 5 labellisés pavillon Vert), Jeunes reporters pour l’environnement (2 reportages primés à l’international), ou des actions plus ciblées comme la distribution de 800 vélos aux enfants pour aller à l’école, ou encore la création d’un Observatoire de la Palmeraie composé de riverains.

A cette occasion, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a posé pour une photo-souvenir avec les bénéficiaires de ce projet.

A son arrivée à la parcelle agricole, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a été saluée par M. Lahoucine Tijani,  président délégué de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, Mme Nezha El Ouafi, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’énergie, des mines et du développement durable, chargée du développement durable, M. Khalid Safir, wali, directeur général de la direction générale des collectivités locales, M. Karim Kassi-Lahlou, wali de la région Marrakech-Safi, M. Ahmed Akhchichine, président du conseil régional de Marrakech-Safi, M. Mustapha El Habti, gouverneur directeur des eaux et de l’assainissement au ministère de l’Intérieur et M. Mohamed Larbi Belcaid, président de la commune urbaine de Marrakech.

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa a été saluée également par Mme Jamila Afif, présidente du conseil préfectoral de Marrakech, M. Mostapha Terrab, président la fondation OCP, M. Tarik Zidi, président de la fondation Norsys, Mme Elphège Ghestem-Zahir, directrice adjointe des opérations et superviseur projet, Agrisud International et M. Mohammed Chaiibi, président de l’observatoire de la palmeraie de Marrakech.

SAR la Princesse Lalla Hasnaa a ensuite visité un bassin de stockage d’eau, maillon essentiel d’un système original et exemplaire d’irrigation des nouvelles plantations de la Palmeraie avec les eaux partiellement épurées de la Station de traitement et d’épuration (STEP) de Marrakech.

Après avoir planté 580.000 palmiers dans la palmeraie, la Fondation travaille aujourd’hui à les entretenir et à les irriguer. SAR la Princesse Lalla Hasnaa a d’ailleurs assisté au remplissage d’une citerne avec les eaux épurées du bassin, avec lesquelles elle a arrosé symboliquement un plan de palmier planté avec elle par six femmes des douars de la Palmeraie.

SAR la Princesse Lalla Hasnaa a, à cette occasion, posé pour une photo souvenir avec ces femmes.

Le programme de Sauvegarde et de développement de la Palmeraie coordonné par la Fondation a permis d’enrayer la dégradation d’un patrimoine historique remarquable et mondialement connu. Il constitue aussi, pour la Fondation, un précieux laboratoire territorial dont les nombreuses leçons sont ou seront répliquées ailleurs.

A son arrivée au deuxième site, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a été saluée par M. Abdennabi Jaouada, gouverneur, directeur de la promotion nationale par intérim, M. Mohamed Touffella, président du conseil d’arrondissement Menara, M. Tariq Sijilmassi, président du directoire du crédit agricole et M. Rachid Benchikhi, directeur général de la RADEMA.

Lire aussi

Le pilote marocain Michaël Benyahia signe sa 1er victoire en GT4 au circuit Nurburgring en Allemagne

mardi, 20 août, 2019 à 11:03

Au volant de sa McLaren 570s du Team GT, Benyahia décroche ainsi sa première victoire dans la catégorie GT4 ADAC Germany, remportant d’excellents points qui lui permettent d’accéder à la 5ème place au classement général sur 32 pilotes.

Accidents de la circulation: 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière (DGSN)

mardi, 20 août, 2019 à 8:07

La DGSN a relevé que les sommes perçues ont atteint 4.685.550 dirhams, faisant état de la mise en fourrière municipale de 2.611 véhicules, de la saisie de 2.889 documents et du retrait de la circulation de 103 véhicules.

Avec l’accentuation de la crise financière, l’Argentine est-elle à nouveau entrée dans le cycle vicieux des incertitudes politiques et économiques?

lundi, 19 août, 2019 à 23:56

Au cours de la semaine écoulée, le pays sud-américain a traversé des jours difficiles, rappelant le spectre des crises précédentes lorsque l’Argentine était en défaut de paiement, alors que l’économie agonisante ne réussit pas à décoller malgré les multiples tentatives de l’Exécutif piloté par le libéral Mauricio Macri.