SAR la Princesse Lalla Meryem compte porter à la Haute Attention de SM le Roi un mémorandum sur les questions qui pèsent sur l’avenir des femmes et des enfants du Maroc

SAR la Princesse Lalla Meryem compte porter à la Haute Attention de SM le Roi un mémorandum sur les questions qui pèsent sur l’avenir des femmes et des enfants du Maroc

jeudi, 8 mars, 2018 à 16:51

 

Marrakech – Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, Présidente de l’Union nationale des Femmes du Maroc (UNFM), nommée jeudi Ambassadeur de bonne volonté de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), compte porter à la Haute Attention de Sa Majesté le Roi un mémorandum exposant les différentes questions qui pèsent sur l’avenir des femmes et des enfants au Maroc.

Dans un discours prononcé lors de la cérémonie de célébration de la journée internationale de la femme, Son Altesse Royale a souligné qu’”En tant que militante qui se soucie du devenir de la femme et de l’enfant dans notre pays, je suggère que soit portée à la Haute Attention de SM le Roi un mémorandum exposant les différentes questions soulevées en la matière et proposant des solutions raisonnables pour y remédier”.

En effet, SAR la Princesse a affirmé qu’en dépit des acquis et des efforts constamment déployés pour faire progresser la condition de la femme et de l’enfant, des questions pressantes restent posées.

“Leur apporter des réponses appropriées pour poursuivre le combat engagé, requiert une mobilisation collective de notre part”, a estimé Son Altesse Royale, citant à titre d’exemple le mariage des mineures, la lutte contre la discrimination et les violences faites aux femmes, ainsi que le travail des enfants, notamment en milieu domestique.

Sources d’une vive préoccupation, ces problèmes suscitent un large débat social et font aussi l’objet d’un suivi et d’un intérêt particuliers de la part des composantes de la société civile, a noté Son Altesse Royale.

Le mémorandum, qui sera soumis à SM le Roi, n’est autre que la contribution à cette dynamique sociétale et la participation constructive de SAR la Princesse Lalla Meryem, également Présidente de l’Observatoire national des droits de l’enfant (ONDE), au débat national suscité autour de ces questions d’actualité.

A travers ce mémorandum, “nous solliciterons de Sa Majesté qu’Il veuille bien orienter le gouvernement et les institutions concernées pour qu’ils se penchent sur l’examen des différentes questions intéressant la femme et l’enfance”, a assuré Son Altesse Royale.

“De fait, Sa Majesté tient -c’est là notre conviction la plus intime- à ce que le traitement de ces questions soit entrepris dans le cadre d’une démarche participative de portée nationale”, a-t-elle poursuivi, faisant observer qu’”outre la prise en considération des droits et des obligations de tous les protagonistes, l’approche à suivre doit être conçue dans le respect des constantes immuables et des valeurs sacrées de la Nation, ainsi que des spécificités religieuses et culturelles de notre pays”.

Nommée “Ambassadeur de bonne volonté” de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) pour agir dans des domaines aussi importants que l’autonomisation de la femme, la promotion des valeurs de la famille, la défense de l’institution matrimoniale et la lutte contre le mariage des mineures, SAR la Princesse Lalla Meryem est déterminée à poursuivre résolument l’action menée dans le cadre des différentes missions et responsabilités qui lui incombent. Son objectif ultime est d’améliorer la situation de ces segments de la société, et prioritairement, ceux qui sont en proie à la précarité et à la marginalité. (MAP).

 

Lire aussi

Ouverture à New York de la 73è session de l’Assemblée générale de l’ONU

mardi, 18 septembre, 2018 à 21:44

La présidente de l’AG, Maria Fernanda Espinosa, a ainsi donné le coup d’envoi officiel de cette 73è session.

Des experts examinent à Rabat les moyens de soutenir les ressources durables en eau et de réduire la pollution marine

mardi, 18 septembre, 2018 à 21:09

Des experts internationaux et des représentants des établissements publics étaient en conclave, mardi à Rabat, pour discuter des moyens de promouvoir les ressources durables en eau et de contribuer à la réduction de la pollution marine, dans le cadre du soutien européen au Maroc dans sa transition vers une économie plus verte.

L’amendement de certains articles du Code de la procédure pénale et du Code pénal vise à combler les vides juridiques en matière de spoliation foncière

mardi, 18 septembre, 2018 à 20:31

Les deux projets de loi portant amendement de certains articles du Code de la procédure pénale et du Code pénal visent à combler les vides juridiques constatés en matière de spoliation foncière, a affirmé, mardi à Rabat, le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar.