SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan représente SM le Roi aux obsèques officielles du président français Jacques Chirac

SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan représente SM le Roi aux obsèques officielles du président français Jacques Chirac

lundi, 30 septembre, 2019 à 13:00

Paris – SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a représenté, lundi à Paris, SM le Roi Mohammed VI aux obsèques officielles du défunt président français Jacques Chirac, qui se sont déroulées en l’église Saint-Sulpice.

SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, qui était accompagné du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita, a été accueilli à son arrivée à l’église par le Premier ministre français, M. Edouard Philippe.

Son Altesse Royale a ensuite pris place aux côtés des chefs d’Etat, de Gouvernement et des hautes personnalités ayant fait le déplacement en France pour rendre hommage au Président Chirac.

Ce service solennel a été présidé par le président de la République française, M. Emmanuel Macron en présence également de la famille, des proches et amis du défunt président.

Plusieurs personnalités françaises, dont les anciens présidents de la République MM. François Hollande, Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard D’Estaing, ont également pris part à ce service solennel qui avait été précédé d’une cérémonie familiale, dans la plus stricte intimité, en la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides.

À l’issue de cette cérémonie familiale, les honneurs militaires ont été rendus au Président Chirac, dans la cour d’honneur des Invalides, en présence du Président de la République.

Dimanche, les Français ont fait leurs adieux au défunt président Jacques Chirac, décédé jeudi à l’âge de 86 ans, lors d’une cérémonie aux Invalides.

Un hommage national populaire a été organisé à cette occasion pour honorer la mémoire de M. Chirac, homme d’Etat hors pair qui a marqué de son empreinte l’histoire récente de la République française.

Chef de l’Etat, Premier ministre, ministre, maire de Paris, Jacques Chirac, a occupé les plus hautes fonctions de la République française au cours d’une carrière politique exceptionnelle de plus de quarante ans.

Les Français se rappelleront de lui comme l’un des Présidents les plus emblématiques de la Ve République, poste qu’il a occupé de 1995 à 2007.

Ce grand homme d’Etat a été très apprécié par les Français mais aussi par les Marocains. Car l’histoire retiendra tout particulièrement la grande amitié que vouait M. Chirac pour le Maroc, une amitié partagée par le Royaume.

“Le Royaume du Maroc gardera précieusement le souvenir d’un grand ami qui a activement contribué à la consolidation des relations d’amitié entre nos deux pays en les érigeant en un partenariat d’exception. Ce partenariat, unique en son genre, constitue désormais la référence de notre coopération”, a souligné SM le Roi Mohammed VI dans un message de condoléances adressé au président français Emmanuel Macron suite à la disparition de M. Chirac.

Le Souverain a également adressé à Mme Bernadette Chirac, ainsi qu’à Claude Chirac en Son nom personnel et en celui de la Famille Royale, Ses condoléances les plus sincères et l’expression de Sa profonde compassion.

Lire aussi

Projet de loi sur la grève : M. Amkraz plaide pour une approche de consensus et de concertation

mercredi, 20 novembre, 2019 à 12:15

Le ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle, Mohamed Amkraz a plaidé, mardi à Rabat, en faveur de l’adoption d’un mécanisme consensuel et de concertation pour que la loi sur la grève puisse voir le jour.

Les Marocains de Séville célèbrent dans la joie et la mobilisation la fête de l’Indépendance

mercredi, 20 novembre, 2019 à 9:53

Cet événement phare de l’histoire du Royaume a été célébré à l’initiative du consulat général du Maroc à Séville, en présence notamment de représentants des associations marocaines œuvrant auprès des MRE dans les provinces de Séville, Huelva et Cordoue.

Maroc: Une entreprise sur cinq recourt au financement externe

mercredi, 20 novembre, 2019 à 9:43

Au Maroc, une entreprise sur cinq recourt au financement externe, dont 93% provient du crédit bancaire, selon le Haut-commissariat au Plan (HCP).