SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside le Conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement

SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside le Conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement

jeudi, 13 décembre, 2018 à 19:03

Rabat – SAR la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a présidé, jeudi à Rabat, le Conseil d’administration de la Fondation.

Au début des travaux du conseil, Son Altesse Royale s’est félicitée du travail accompli et des résultats tangibles atteints depuis la création de la Fondation en juin 2001.

Après avoir passé en revue le bilan 2017 et les perspectives d’avenir, le conseil d’administration a arrêté les comptes pour l’exercice 2017.

L’engagement concret de SAR la Princesse Lalla Hasnaa en faveur de l’environnement et de l’éducation au développement durable, et Sa forte emprise sur la qualité et le déroulement des réalisations, représentent des atouts considérables et expliquent en grande partie le positionnement actuel de la Fondation au Maroc et dans le monde.

Le conseil d’administration s’est félicité de la nomination de Son Altesse Royale, comme Ambassadeur de bonne volonté de la Commission Climat du bassin du Congo et du Fonds bleu pour le bassin du Congo, lequel a été créé par douze pays de cette région le 9 mars 2017 à Oyo en République du Congo.

SAR la Princesse Lalla Hasnaa a représenté Sa fondation dans plusieurs événements internationaux et y a prononcé des discours d’ouverture : World Environment Education Congress (WEEC) en septembre 2017 à Vancouver au Canada ou encore Women’s Forum de Toronto, en mai 2018.

Plages Propres, qui connait sa 18ème saison, a fait état d’une relance préparée notamment avec le ministère de l’Intérieur et plus particulièrement la Direction générale des collectivités locales. Elle s’est traduite par des outils de gestion, de la formation, et cette année, par la refonte de la circulaire du ministère de l’Intérieur relative à la gestion des plages. Une grande campagne de sensibilisation a été lancée pendant l’été 2018, diffusant des spots télévisés sur les chaînes nationales et des messages de sensibilisation sur les radios.

En 2017, le programme Eco-Ecoles a été élargi au préscolaire, avec la généralisation de l’enseignement en préscolaire que SM le Roi vient tout juste de lancer en juillet 2018.

Quant au programme Air-Climat, il s’est intéressé cette année aux territoires, avec Marrakech comme ville pilote, où un bilan carbone et l’introduction de la mobilité électrique, une première au Maroc, sont en cours.

La Fondation gère près de vingt programmes dans six domaines d’intervention: l’éducation à l’environnement, le littoral, l’air et le climat, le tourisme durable, la sauvegarde et le développement de la palmeraie de Marrakech et les parcs et jardins historiques.

Lire aussi

L’Ambassade du Maroc en Colombie prend part à la célébration officielle de la Journée internationale de la Francophonie

vendredi, 22 mars, 2019 à 12:40

L’Ambassade du Maroc en Colombie a pris part, mercredi soir, à la célébration officielle de la Journée internationale de la Francophonie, organisée par les représentations diplomatiques francophones présentes à Bogotá.

Naufrage d’un bac en Irak: Au moins 100 morts

vendredi, 22 mars, 2019 à 12:31

Le naufrage d’un bac sur le fleuve Tigre à Mossoul a fait au moins cent morts, en majorité des femmes et des enfants qui effectuaient une sortie printanière, indique vendredi un nouveau bilan du ministère irakien de l’Intérieur.

La Charte nationale de déconcentration administrative, étape décisive dans la consécration de la régionalisation avancée

vendredi, 22 mars, 2019 à 11:09

Avec l’adoption et la promulgation de la Charte nationale de la déconcentration administrative, le Maroc a franchi une étape “décisive” dans la consécration du chantier de la régionalisation avancée, et apporté une nouvelle pierre à l’édifice d’une administration déconcentrée, responsable, efficace et attentive aux attentes des citoyens et des acteurs institutionnels et économiques, a affirmé, jeudi à Tétouan, le ministre délégué chargé de la Réforme de l’administration et de la fonction publique, Mohamed Benabdelkader.