Arrivée au Maroc de SM le Roi Juan Carlos 1er d’Espagne

Arrivée au Maroc de SM le Roi Juan Carlos 1er d’Espagne

lundi, 15 juillet, 2013 à 18:52

Rabat – Sa Majesté le Roi Juan Carlos 1er d’Espagne est arrivé, lundi en fin d’après-midi à Rabat, pour une visite de travail officielle au Maroc, à l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

A son arrivée à l’aéroport Rabat-Salé, le Souverain espagnol a été accueilli par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, qui était accompagné de SAR le Prince héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid.

SM le Roi et Son illustre hôte ont, par la suite, passé en revue un détachement de la Garde Royale qui rendait les honneurs.

SM le Roi Juan Carlos 1er a ensuite été salué par le Chef du gouvernement, Abdellilah Benkirane, le président de la Chambre des Représentants, Karim Ghellab, le Président de la Chambre des Conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saâd Dine El Otmani, le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah, le ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Abdelkader Amara.

Le Souverain espagnol a également été salué par le Général de Corps d’Armée Abdelaziz Bennani, Inspecteur général des Forces Armées Royales, Commandant la Zone Sud, le Général de Corps d’Armée Hosni Benslimane, Commandant la Gendarmerie Royale, le Général de Corps d’armée Bouchaib Arroub, Chef du 3-ème bureau, le Général de division Mimoun Mansouri, Commandant la Garde Royale, le Chambellan de SM le Roi, Brahim Frej, le porte-parole du Palais Royal et historiographe du Royaume du Maroc, Abdelhak Lamrini.

SM le Roi Juan Carlos 1er a aussi été salué par le directeur général de la Sûreté nationale, Bouchaib Rmail, le Wali de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, Hassan Amrani, les élus et les représentants des autorités civiles et militaires de la wilaya de Rabat et les membres de l’ambassade d’Espagne à Rabat.

Le Souverain espagnol a, en outre, été salué par les membres du comité d’honneur qui comprend notamment le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka et l’ambassadeur du Maroc à Madrid, Ahmed Ould Souilem.

Par la suite, SM le Roi Mohammed VI a été salué par le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération, José Manuel Garcia Margallo Marfil et le Directeur de la Maison Royale, Rafael Spottorno Diaz Caro.

SM le Roi Juan Carlos 1er d’Espagne a ensuite été convié à la traditionnelle cérémonie d’offrande de lait et de dattes.

Après une pause au salon d’honneur de l’aéroport, le cortège des deux Souverains s’est dirigé vers le Palais des hôtes de Souissi, lieu de résidence de Sa Majesté le Roi Juan Carlos 1er.
Le Souverain espagnol est accompagné lors de cette visite d’une importante délégation composée notamment du ministre de la Justice, Alberto Ruiz Gallardon Jimenez, du ministre de l’Intérieur, Jorge Fernandez Diaz, du ministre de l’Equipement, Ana Maria Pastor Julian, du ministre de l’Industrie, de l’Energie et du Tourisme, José Manuel Soria Lopez, du Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères, Gonzalo de Benito Secades et de l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Alberto José Navaro Gonzalez.

Lire aussi

Le pilote marocain Michaël Benyahia signe sa 1er victoire en GT4 au circuit Nurburgring en Allemagne

mardi, 20 août, 2019 à 11:03

Au volant de sa McLaren 570s du Team GT, Benyahia décroche ainsi sa première victoire dans la catégorie GT4 ADAC Germany, remportant d’excellents points qui lui permettent d’accéder à la 5ème place au classement général sur 32 pilotes.

Accidents de la circulation: 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière (DGSN)

mardi, 20 août, 2019 à 8:07

La DGSN a relevé que les sommes perçues ont atteint 4.685.550 dirhams, faisant état de la mise en fourrière municipale de 2.611 véhicules, de la saisie de 2.889 documents et du retrait de la circulation de 103 véhicules.

Avec l’accentuation de la crise financière, l’Argentine est-elle à nouveau entrée dans le cycle vicieux des incertitudes politiques et économiques?

lundi, 19 août, 2019 à 23:56

Au cours de la semaine écoulée, le pays sud-américain a traversé des jours difficiles, rappelant le spectre des crises précédentes lorsque l’Argentine était en défaut de paiement, alors que l’économie agonisante ne réussit pas à décoller malgré les multiples tentatives de l’Exécutif piloté par le libéral Mauricio Macri.