• Accueil
Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit Wali Bank Al-Maghrib

Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit Wali Bank Al-Maghrib

mercredi, 29 juillet, 2020 à 20:39

Tétouan-Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu, mercredi au Palais Royal de Tétouan, M. Abdellatif Jouahri, Wali Bank Al-Maghrib, qui a présenté au Souverain le rapport annuel de la Banque Centrale sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l’exercice 2019.

Dans son allocution devant Sa Majesté le Roi, M. Jouahri a indiqué que, pâtissant d’un environnement externe globalement défavorable et de mauvaises conditions climatiques, la croissance de l’économie nationale a décéléré à 2,5 pc, notant toutefois que le taux de chômage a reculé à 9,2 pc, suite à la création d’un nombre important d’emplois dans le secteur des services.

Au niveau des équilibres macroéconomiques, Wali Bank Al-Maghrib a précisé que le déficit budgétaire s’est accentué à 4,1 pc du PIB, et que le déficit du compte courant s’est atténué à 4,1 pc. Les afflux d’investissements directs étrangers ont atteint 33,5 milliards de dirhams et les avoirs officiels de réserves se sont établis à un niveau équivalent à 6 mois et 8 jours d’importations, a-t-il ajouté.

En outre, l’inflation a connu, selon M. Jouahri, une forte décélération à 0,2 pc, reflétant principalement la baisse des prix des produits alimentaires et des carburants.

Dans ce contexte, Bank Al-Maghrib a maintenu l’orientation accommodante de sa politique monétaire, en réduisant le taux de la réserve monétaire à 2 pc, ce qui a contribué à un recul des taux d’intérêt et à l’accélération du crédit bancaire, a poursuivi Wali Bank Al-Maghrib.

Par ailleurs, M. Jouahri a souligné que l’année a été particulièrement marquée par l’élan enclenché par l’appel de Sa Majesté le Roi pour l’appui et le financement des PME, des jeunes porteurs de projets et des diplômés.

En réponse à cet appel, le Gouvernement et Bank Al-Maghrib, en collaboration avec le système bancaire, ont élaboré un programme ambitieux axé sur la création de nouveaux fonds de garantie. De plus, la Banque a assoupli ses règles prudentielles et mis en place un mécanisme de refinancement illimité à un taux d’intérêt préférentiel de 1,25 pc.

Concernant la Réforme du marché des changes, M. Jouahri a signalé que la première phase s’est déroulée dans de bonnes conditions, permettant ainsi aux autorités d’entamer la deuxième étape du processus.

Wali Bank Al-Maghrib a indiqué qu’à travers le bilan de l’année 2019, qui conclut celui d’une décennie entière, il ressort qu’en dépit du renforcement de sa position externe grâce à sa stabilité, le Maroc affiche une performance interne insuffisante. C’est d’ailleurs un tel constat, a relevé M. Jouahri, qui a amené Sa Majesté le Roi à mettre en place la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement.

En sus, le déploiement de la loi cadre de la vision stratégique de l’éducation et la formation requiert des moyens humains et matériels conséquents, ainsi que la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes pour qu’elles remplissent leurs engagements, tout en veillant à sa mise en œuvre dans les délais impartis.

La résilience, ajoute M. Jouahri, requiert de rehausser la compétitivité de l’économie et d’accélérer sa croissance. A cet effet, il faudrait, conformément à l’appel de Sa Majesté, mettre en place une nouvelle génération de grands plans sectoriels cohérents et harmonieux, susceptibles de servir de pilier au modèle de développement dans sa nouvelle version.

Aussi, plusieurs réformes à caractère transversal doivent être poursuivies, dont la nouvelle charte de l’investissement, le déploiement du nouveau cadre des partenariats public-privé, le chantier de la régionalisation avancée, la réforme de la fonction publique et celle des systèmes de retraite, a-t-il affirmé.

Sur un autre volet, M. Jouahri a rappelé qu’il est essentiel d’accélérer la mise en place du cadre légal et réglementaire pour la concrétisation des orientations fixées par la charte de l’environnement. En outre, il a fait savoir que la crise actuelle constitue une occasion pour saisir les opportunités qu’offrent les nouvelles technologies et reconnaître la nécessité d’accélérer la mise en œuvre d’une stratégie digitale globale tenant compte de la cohérence et de la complémentarité des parties prenantes.

Wali Bank Al-Maghrib a, à cette occasion, assuré que grâce à la clairvoyance de Sa Majesté le Roi, le Maroc a pu contenir la pandémie et atténuer son impact, et que les conclusions de la Commission sur le Modèle de Développement, mise en place par le Souverain, devraient contribuer à la formulation d’une nouvelle vision post-crise.

La mobilisation des forces vives de la nation derrière Sa Majesté le Roi favorisera la préservation et la consolidation des acquis du Royaume afin de lui permettre de sortir de cette crise plus résilient et mieux préparé à poursuivre son combat pour une croissance accélérée, durable et inclusive, a conclu M. Jouahri.

 

Lire aussi

L’hôpital marocain de campagne à Beyrouth, une expérience distinguée dans la médecine militaire

samedi, 26 septembre, 2020 à 19:27

L’hôpital militaire marocain à Beyrouth, déployé sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI pour offrir des services médicaux aux victimes de l’explosion qui a secoué le port de la capitale libanaise, constitue un modèle à suivre et une expérience distinguée dans la médecine militaire, chargée de préserver la santé des membres des Forces armées royales, de la société marocaine et des sinistrés dans diverses parties du monde.

Santé: La généralisation de la couverture sociale nécessite une cohérence dans l’investissement à engager (Bensouda)

samedi, 26 septembre, 2020 à 19:20

Rabat – La généralisation de la couverture sociale requiert la mise en place d’une cohérence dans l’investissement à engager entre les différentes composantes du système de la santé, a indiqué, samedi, le Trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda.

Canada: la perspective d’élections anticipées s’éloigne

samedi, 26 septembre, 2020 à 15:32

Les Canadiens ne seront vraisemblablement pas appelés aux urnes pour des élections anticipées après un accord entre le gouvernement libéral et un parti d’opposition sur les congés de maladie payés.