Message de condoléances de SM le Roi au Prince héritier d’Abou Dhabi suite au décès de quatre militaires émiratis au Yémen

Message de condoléances de SM le Roi au Prince héritier d’Abou Dhabi suite au décès de quatre militaires émiratis au Yémen

dimanche, 13 août, 2017 à 15:06

Rabat – SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion à Son Altesse Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abou Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées de l’Etat des Emirats Arabes Unis, suite au décès de quatre militaires émiratis alors qu’ils accomplissaient leur mission dans la province de Chabwa, pour défendre la souveraineté du Yémen frère et son unité.

En cette douloureuse circonstance, SM le Roi exprime à SA Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyan et à travers lui, aux familles éplorées des victimes, Ses vives condoléances et Ses sincères sentiments de solidarité et de compassion, implorant le Très Haut d’entourer les martyrs de Sa sainte miséricorde, de les accueillir dans Son vaste paradis et d’accorder à Son Altesse et aux proches des victimes patience et réconfort, indique le message.

Le Souverain implore également Dieu de préserver SA Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyan ainsi que Son illustre famille princière de tout malheur.

Lire aussi

Le doyen du corps diplomatique africain au Maroc met en avant la contribution du Royaume dans l’émergence de l’Afrique

jeudi, 24 mai, 2018 à 19:56

Le diplomate africain a appelé les pays africains à se concentrer sur la meilleure façon d’utiliser leurs budgets limités pour optimiser les rendements économiques et sociaux.

Le Centre d’addictologie du quartier Sidi Moumen, le neuvième du genre au niveau du Royaume

jeudi, 24 mai, 2018 à 18:57

L’action du Centre se fonde sur une approche participative intégrée, a-t-il ajouté, faisant observer que le nouveau centre offre des prestations à la fois médicales et sociales.

Colombie: la paix au cœur des enjeux de l’élection présidentielle

jeudi, 24 mai, 2018 à 15:20

La poursuite de la mise en œuvre de cet accord qui engage l’Etat colombien, et en vertu duquel les Farc ont abandonné la lutte armée, dépend en grande partie du bon vouloir du prochain locataire de la Casa de Nariño (Palais présidentiel).