SM le Roi appelle à poursuivre les efforts pour défendre les droits de l’Homme dans toutes leurs dimensions

SM le Roi appelle à poursuivre les efforts pour défendre les droits de l’Homme dans toutes leurs dimensions

jeudi, 20 décembre, 2018 à 18:40

Rabat- SM le Roi Mohammed VI a appelé toutes les institutions et instances concernées par la question des droits de l’Homme à poursuivre leurs efforts pour défendre ces droits, dans toutes leurs dimensions, et d’en étendre le rayonnement en théorie comme en pratique.

“(… ) J’appelle toutes les institutions et les instances concernées à poursuivre les efforts qu’elles déploient pour remplir leur rôle, celui de défendre les droits de l’Homme, dans toutes leurs dimensions, et d’en étendre le rayonnement en théorie comme en pratique, agissant en cela dans un esprit de responsabilité et de citoyenneté, où l’exercice des droits et des libertés se fait en corrélation avec l’accomplissement des devoirs”, a affirmé SM le Roi dans un message à l’occasion de la commémoration du 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Dans ce message dont lecture a été donnée par M. Abdeltif Menouni, Conseiller du Souverain, lors d’une rencontre organisée, jeudi à Rabat, à l’initiative du ministère d’Etat chargé des Droits de l’Homme et du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), SM le Roi a exhorté le Délégué interministériel aux droits de l’Homme à accorder une attention particulière au renforcement de la protection des droits de l’Homme.

Après avoir salué les rencontres et manifestations organisées partout au Maroc en commémoration de cet événement, par des acteurs des droits humains, des droits des femmes, des droits de l’enfant et de développement durable témoignant ainsi de l’engagement résolu du Maroc pour la protection et la promotion des droits humains, SM le Roi a souligné que cette célébration “intervient alors que Nous venons de procéder à la nomination d’un nouveau Président du Conseil national des droits de l’Homme et d’un nouveau Délégué interministériel aux droits de l’Homme, ouvrant par-là une étape nouvelle dans le processus de renouvellement et d’adaptation de ces institutions, de consolidation de leurs acquis et de renforcement de leurs moyens d’action”.

Le Souverain a indiqué que cet anniversaire offre l’occasion de s’arrêter sur les progrès accomplis durant la dernière décennie et de jauger les défis auxquels nous sommes confrontés ainsi que le chemin qui reste à parcourir, précisant que l’engagement du Maroc pour les droits de l’Homme “est non seulement gravé dans notre Constitution, mais également un déterminant de Nos choix politiques, économiques et sociaux”.

La Constitution de 2011, élaborée de manière participative et inclusive, porte en elle une authentique Charte des libertés et des droits fondamentaux, arrimée au référentiel universel des droits de l’Homme, consacre l’indépendance totale de la justice et met en place un dispositif d’instances pluralistes et indépendantes de protection des droits et libertés, de démocratie participative, de promotion des droits de l’Homme et de la bonne gouvernance, a noté le Souverain.

SM le Roi a ajouté que le Maroc est sur le point de finaliser un plan d’action national pour la démocratie et les droits de l’Homme, qui comporte un grand nombre de mesures tendant à la consolidation de la démocratie et au renforcement des droits de l’Homme dans tous les domaines, rappelant dans ce cadre que le Royaume a continué d’interagir “positivement et de manière dynamique” avec le système international des droits de l’Homme, notamment le Conseil des droits de l’Homme et le Haut-commissariat aux droits de l’Homme, a ratifié les neuf principaux traités internationaux relatifs aux droits humains et soumet régulièrement ses rapports aux organes de supervision prévus par ces traités.

SM le Roi a cité également dans ce cadre la visite au Maroc au cours des dernières années de nombreux rapporteurs relevant des mécanismes et procédures spéciales des Nations Unies pour les droits de l’Homme et ce à “la satisfaction de tous”.

S’agissant de la politique migratoire, Sa Majesté le Roi a affirmé que le Royaume du Maroc, qui est fortement attaché à l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’endroit des migrants, a lui-même placé l’humain au cœur de sa politique migratoire et développé une politique migratoire humaniste, équilibrée et solidaire, qui promeut le bien-être des migrants et favorise leur intégration durable au sein de la société marocaine.

Après avoir exprimé la détermination du Maroc à continuer à œuvrer “sans répit” pour la promotion de la culture des droits de l’Homme, pour le respect de tous les droits et pour l’observation “scrupuleuse” des devoirs de chacun envers autrui, envers la société et envers la nation, le Souverain a réitéré l’attachement du Royaume au multilatéralisme fondé sur la solidarité entre les peuples, la recherche de la paix et l’universalité des droits.

 

Lire aussi

Le pilote marocain Michaël Benyahia signe sa 1er victoire en GT4 au circuit Nurburgring en Allemagne

mardi, 20 août, 2019 à 11:03

Au volant de sa McLaren 570s du Team GT, Benyahia décroche ainsi sa première victoire dans la catégorie GT4 ADAC Germany, remportant d’excellents points qui lui permettent d’accéder à la 5ème place au classement général sur 32 pilotes.

Accidents de la circulation: 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière (DGSN)

mardi, 20 août, 2019 à 8:07

La DGSN a relevé que les sommes perçues ont atteint 4.685.550 dirhams, faisant état de la mise en fourrière municipale de 2.611 véhicules, de la saisie de 2.889 documents et du retrait de la circulation de 103 véhicules.

Avec l’accentuation de la crise financière, l’Argentine est-elle à nouveau entrée dans le cycle vicieux des incertitudes politiques et économiques?

lundi, 19 août, 2019 à 23:56

Au cours de la semaine écoulée, le pays sud-américain a traversé des jours difficiles, rappelant le spectre des crises précédentes lorsque l’Argentine était en défaut de paiement, alors que l’économie agonisante ne réussit pas à décoller malgré les multiples tentatives de l’Exécutif piloté par le libéral Mauricio Macri.