SM le Roi et le Souverain espagnol inaugurent l’exposition “25 années de coopération archéologique maroco-espagnole”

SM le Roi et le Souverain espagnol inaugurent l’exposition “25 années de coopération archéologique maroco-espagnole”

mardi, 16 juillet, 2013 à 20:47

Rabat – Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, et Sa Majesté le Roi Juan Carlos 1-er d’Espagne ont procédé, mardi à Rabat, à l’inauguration de l’exposition “25 années de coopération archéologique maroco-espagnole : De Jbala à Drâa entre la préhistoire et l’Age moderne”.

Organisée à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, cette exposition présente les résultats des principaux projets conjoints menés au titre du protocole de coopération hispano-marocain en matière d’Archéologie et du Patrimoine signé en 1988, notamment ceux relatifs à l’occupation humaine de la zone orientale du Maroc durant le Pléistocène, aux recherches archéologiques dans les régions “Jbala-Ghomara” et “Souss Tekna”, à la carte archéologique du Nord du Maroc et aux origines du néolithique au Maroc méditerranéen.

L’exposition “25 années de coopération archéologique maroco-espagnole” est initiée par l’Ambassade d’Espagne au Maroc et l’Institut Cervantes de Rabat, sous le patronage de l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID) et en collaboration avec la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc et le Ministère de la Culture marocain.

A cette occasion, MM. Chawki Binbine et Driss Khrouz, respectivement directeur de la Bibliothèque royale et directeur de la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, se sont vu remettre par le président du Conseil d’administration du patrimoine national espagnol, José Rodriguez-Spiteri Palazuelo, une copie des manuscrits arabes numérisés conservés par la bibliothèque du monastère de San Lorenzo del Escorial.

Dans une allocution devant les deux Souverains, M. Rodriguez-Spiteri Palazuelo a indiqué que ce don traduit la qualité et l’excellence des relations de coopération entre l’institution du patrimoine national espagnol et le Royaume du Maroc.

Il a précisé que ce don comprend un disque dur contenant 1939 manuscrits arabes numérisés et 327.661 images numériques.

Et de souligner que la bibliothèque nationale du Royaume du Maroc avait déjà reçu, en 2011, ces mêmes documents reproduits sur microfilms et ce, en vertu de la convention de partenariat signée en 2009 entre la bibliothèque nationale du Royaume du Maroc et l’Institution de patrimoine national espagnol.

Rappelant la valeur historique du monastère de San Lorenzo del Escorial, M. José Rodriguez-Spiteri a fait savoir que la bibliothèque dudit monastère compte aujourd’hui plus de 2.000 manuscrits arabes.

Le porte-parole du Palais Royal, historiographe du Royaume, M. Abdelhak Lamrini a, pour sa part, exprimé ses sincères remerciements et sa gratitude à l’institution de Patrimoine national espagnol pour ce précieux don qui s’inscrit dans le cadre du très fructueux partenariat qui lie les deux Royaumes amis.

Ce partenariat constitue un excellent modèle qui doit être étendu aux domaines scientifiques et culturels , a-t-il ajouté.

A Leur arrivée à la bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, SM le Roi Mohammed VI et Son Illustre hôte avaient passé en revue un détachement de la Garde Royale qui rendait les honneurs.

Lire aussi

Le pilote marocain Michaël Benyahia signe sa 1er victoire en GT4 au circuit Nurburgring en Allemagne

mardi, 20 août, 2019 à 11:03

Au volant de sa McLaren 570s du Team GT, Benyahia décroche ainsi sa première victoire dans la catégorie GT4 ADAC Germany, remportant d’excellents points qui lui permettent d’accéder à la 5ème place au classement général sur 32 pilotes.

Accidents de la circulation: 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière (DGSN)

mardi, 20 août, 2019 à 8:07

La DGSN a relevé que les sommes perçues ont atteint 4.685.550 dirhams, faisant état de la mise en fourrière municipale de 2.611 véhicules, de la saisie de 2.889 documents et du retrait de la circulation de 103 véhicules.

Avec l’accentuation de la crise financière, l’Argentine est-elle à nouveau entrée dans le cycle vicieux des incertitudes politiques et économiques?

lundi, 19 août, 2019 à 23:56

Au cours de la semaine écoulée, le pays sud-américain a traversé des jours difficiles, rappelant le spectre des crises précédentes lorsque l’Argentine était en défaut de paiement, alors que l’économie agonisante ne réussit pas à décoller malgré les multiples tentatives de l’Exécutif piloté par le libéral Mauricio Macri.