SM le Roi, Président du Comité Al-Qods adresse un message au Secrétaire général de l’ONU

SM le Roi, Président du Comité Al-Qods adresse un message au Secrétaire général de l’ONU

mercredi, 6 décembre, 2017 à 13:59

Rabat – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, Président du Comité Al-Qods a adressé un message au Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies M. Antonio Guterres.

En voici la traduction :

“Louange à Dieu, Prière et salut sur tous les Prophètes et les Messagers.

De Mohammed VI, Roi du Royaume du Maroc à Son Excellence Monsieur Antonio Guterres, Secrétaire général de l’Organisation des Nations-Unies,.

Excellence, Monsieur le Secrétaire général,

«Nous vous avons adressé en juillet dernier, en Notre qualité de Président du Comité Al-Qods, issu de l’Organisation de la coopération islamique, un message au sujet des mesures prises par Israël dans la Mosquée Al-Aqsa à Al-Qods, dans une tentative d’imposer un nouveau fait accompli en violation des résolutions de la légalité internationale y afférent.

Permettez-Moi aujourd’hui, de faire part à votre Excellence, avec la même conviction et détermination, de Mes sentiments d’inquiétudes et de préoccupation suite aux informations récurrentes concernant l’intention de l’administration américaine de reconnaitre Al-Qods comme capitale d’Israël et d’y transférer l’ambassade des Etats-Unis.

Toute atteinte au statut juridique et historique reconnu d’Al Qods, risque de renvoyer la question dans l’imbroglio des conflits religieux et confessionnels, et entamer les efforts internationaux visant à créer les conditions propices à la relance des pourparlers de paix. Elle risque également d’attiser la tension, hypothéquer les chances de paix et accentuer la violence et l’extrémisme.

Notre vision que Nous partageons avec tous les partisans et défendeurs de la paix dans le monde consiste à préserver le statut d’Al-Qods en tant que ville de paix et de tolérance, ouverte aux fidèles de toutes les religions célestes et modèle de cohabitation et du vivre-ensemble.

La question d’Al-Qods, autant elle est la cause des Palestiniens du fait qu’elle fait partie de leurs terres spoliées, autant elle est la cause de la Oumma arabe et islamique, car Al-Qods abrite la Mosquée Al Aqsa bénie, la première des deux Qibla et troisième Lieu saint de l’Islam. Elle est aussi une cause juste pour toutes les forces éprises de paix, eu égard à l’importance de cette ville sainte et sa symbolique en tant que lieu de tolérance et de coexistence entre les différentes religions.

En saluant hautement Vos efforts sincères en vue du rétablissement de la paix et de la sécurité dans la région du Proche-Orient, Nous portons beaucoup d’espoir sur vos bons offices et intervention agissante auprès de l’administration américaine pour la dissuader de prendre toute mesure se rapportant à la ville d’Al-Qods, eu égard aux répercussions dangereuses que représente une telle mesure pour l’avenir de la paix et la sécurité dans la région.

Veuillez accepter, Excellence Monsieur le Secrétaire général, l’expression de Ma haute considération et Mon estime”.

Lire aussi

Coupe de la Confédération d’Afrique: Le Raja battu par les Congolais de l’AS Vita Club (2-0)

dimanche, 19 août, 2018 à 16:40

 Fabrice Ngoma a ouvert la marque pour les Congolais en début de la seconde période (50è) d’un tir puissant aux abords de la surface, alors que Jean-Marc Makusu a doublé la mise 9 minutes plus tard.

Casablanca: Ouverture d’une enquête judiciaire à l’encontre de deux policiers pour leur implication présumée dans une affaire de corruption (DGSN)

dimanche, 19 août, 2018 à 12:09

L’enquête a été ouverte suite à une plainte déposée par un ressortissant d’un pays arabe et de son épouse de nationalité marocaine qui déclarent avoir été interpelés par deux policiers qui lui ont réclamé une somme d’argent pour éviter d’écoper d’une amende suite à une infraction de circulation, précise la DGSN dans un communiqué.

Révolution du Roi et du peuple : une leçon de l’histoire

samedi, 18 août, 2018 à 19:32

 Il s’agit d’un événement qui a marqué une étape phare dans le processus de la lutte nationale menée par les Marocains pour faire face aux agressions des forces d’occupation et s’émanciper du joug du colonialisme, souligne dans un communiqué le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération.