SM le Roi appelle à des stratégies et programmes de réforme appropriés pour faire face aux voix hostiles à l’Islam élevées en Occident

SM le Roi appelle à des stratégies et programmes de réforme appropriés pour faire face aux voix hostiles à l’Islam élevées en Occident

jeudi, 14 avril, 2016 à 14:50

Istanbul – SM le Roi Mohammed VI a appelé jeudi les pays islamiques à mettre en œuvre des stratégies et des programmes de réforme appropriés pour transcender ”une conjoncture délicate” marquée par la montée, ces dernières années, dans les sociétés occidentales, de courants hostiles à l’Islam et de la culture de la peur, de la méfiance et de la haine à l’égard des minorités musulmanes.

“La connaissance des causes derrière cette situation, leur évaluation, avec impartialité et en profondeur, ainsi que la détermination objective des responsabilités historiques, aux niveaux local, régional et international voilà qui est de nature à frayer la voie pour dépasser cette conjoncture délicate”, a souligné SM le Roi dans un discours adressé à la 13ème Conférence islamique au sommet, qui se tient à Istanbul (14-15 avril).
Dans ce discours, dont lecture a été donnée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, le Souverain a mis l’accent sur les “voix hostiles à l’Islam”, qui se sont élevées en Occident, précisant que ces voix attisent les sentiments de haine et mobilisent l’opinion publique occidentale contre l’Islam, à la faveur d’une ”islamophobie grandissante et fort inquiétante”.
Sa Majesté le Roi a appelé, dans ce cadre, les pays islamiques à “établir et mettre en œuvre les stratégies et les programmes de réforme appropriés, dans le plein respect des spécificités nationales et sur les bases de solidarité et de coopération au sein de l’espace régional et au niveau international “.
Le 13ème Sommet islamique “se tient dans une conjoncture marquée par l’éruption de crises concomitantes dans certains Etats de l’OCI, notamment la Syrie, le Yémen, l’Irak et la Libye”, a indiqué le Souverain.
“Outre l’exacerbation de ces crises au niveau national, et l’aggravation de leurs retombées au plan régional, l’on assiste à une montée des démons du sectarisme et de la division et à une recrudescence de l’extrémisme et du terrorisme “, a dit SM le Roi, mettant l’accent sur la nécessite impérieuse “d’identifier les facteurs ayant conduit à cette situation malsaine, porteuse de multiples dangers, et de déterminer les raisons qui font que le monde islamique en constitue une source, mais aussi une cible à la fois “.
Le Souverain a souligné également que “ce qui confère une importance à ces interrogations, ce sont les tentatives de certaines parties, ici et là, visant à exploiter cette situation précaire pour attiser les velléités séparatistes, ou redessiner la carte du monde islamique”, relevant que ces tentatives reposent sur des bases faisant l’impasse sur l’Histoire et les identités, reniant les particularismes et les attributs spécifiques, et ” traduisent des visées d’immixtion dans le destin des nations et de mise en danger de la sécurité et de la stabilité mondiales”.
Sa Majesté le Roi a appelé à cette occasion les pays membres de l’OCI, en tant que force et regroupement quasi-mondial comptant plus d’un milliard de musulmans, à accroître cette force et à réussir à exploiter les opportunités de complémentarité offertes et à tirer profit de “notre histoire et des expériences des autres ensembles qui ont atteint des niveaux avancés d’intégration et de construction commune”.
Le Souverain a mis l’accent, dans ce contexte, sur “l’intensification de la coopération Sud-Sud, fondée sur la confiance, le réalisme et les intérêts mutuels, et l’élargissement de son champ entre les membres de notre Organisation, notamment par le partage des expériences dans tous les domaines”.
“Le but est de rehausser nos capacités productives et de consolider nos économies en vue d’assurer les conditions d’une vie digne et de répandre le bien-être au profit de nos peuples”, a dit le Souverain.
Soulignant que les pays islamiques disposent également d’une autre source de force en l’occurrence la foi dans la justesse de la première cause celle d’Al Qods et de la Palestine, Sa Majesté le Roi, président du Comité al-Qods, issu de l’OCI, a réitéré “la mobilisation du Maroc, de son Roi, de son gouvernement et de son peuple, pour défendre Al-Qods et la Palestine avec les différents moyens politiques, juridiques et pratiques disponibles”.
Le Souverain a appelé, à cet égard, les pays islamiques à “poursuivre avec la même détermination la mobilisation pour porter secours à Al Qods et la préserver de la politique de judaïsation systématique qui s’y pratique quotidiennement sur le terrain et accompagner les priorités des Maqdissis et leurs besoins renouvelés “.
”Soutenir l’Agence Bait Mal Al-Qods est devenu l’une des nécessités que requiert notre action au sein de l’Organisation, de sorte que notre foi dans la solidarité et la coopération avec les Maqdissis soit traduite par la réalisation de projets constructifs, notamment en ce qui concerne l’appui aux familles défavorisées et la mise en place de structures de service public dans les domaines de l’enseignement et de la santé”, a conclu Sa Majesté le Roi.

Lire aussi

La BNRM propose une sélection de livres audio en cette période de confinement

samedi, 4 avril, 2020 à 1:02

La Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) propose, en cette période de confinement, une sélection de de livres audio, accessible via son site internet.

Covid-19: Les armateurs industriels de la pêche pélagique à Dakhla maintiennent leur pleine capacité productive

samedi, 4 avril, 2020 à 0:06

L’Association marocaine des armateurs industriels de la pêche pélagique (AMAIPP) à Dakhla a annoncé le maintien de sa pleine capacité productive durant cette période de confinement décrétée pour lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19).

Fès : Le CHU met en place une unité de soutien psychologique des professionnels de santé

vendredi, 3 avril, 2020 à 23:43

Le service Psychiatrie du centre hospitalier universitaire (CHU) Hassan II de Fès a mis en place une unité de soutien psychologique destinée aux professionnels de santé, dans le contexte de la lutte contre le Coronavirus.