Accord de coopération entre la MAP et l’agence de presse belge

Accord de coopération entre la MAP et l’agence de presse belge

jeudi, 7 décembre, 2017 à 20:09

 

Bruxelles – Un accord de coopération a été signé, jeudi à Bruxelles, entre l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) et l’Agence de Presse Belge “Belga News agency” (BELGA).

Signé par le directeur général de la MAP, M. Khalil Hachimi Idrissi, et le directeur de BELGA, M. Patrick Lacroix, cet accord vise à renforcer la coopération bilatérale et à consolider les relations professionnelles entre les deux agences.

Cet accord porte notamment sur l’exploitation mutuelle des informations diffusées par les deux agences, y compris les produits liés au mulimédia (son, vidéo, infographie et Internet).

Il s’agit d’”un accord important” qui prolonge celui liant la MAP et Belga depuis 1978 en le mettant à l’ordre du jour, au vu des nouveaux défis qui se posent pour les deux agences en matière du numérique, d’instantanéité, voire les défis liés même à l’identité de l’agence de presse, a expliqué M. Khalil Hachimi Idrissi, à l’occasion de la cérémonie de signature de l’accord qui s’est déroulée en présence notamment de l’ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur.

Le directeur général de la MAP a indiqué que pour relever ces défis, les deux agences ont décidé d’approfondir cette collaboration pour servir au mieux et davantage leurs abonnés, de plus en plus diversifiés, d’autant que leurs besoins, a-t-il dit, ne sont plus cantonnés à la dépêche, mais concernent également le son, l’infographie, la vidéographie et la photo. D’où l’impératif de la diversification du produit de l’agence, chantier dans lequel la MAP s’est inscrite.

En outre, cet accord, a-t-il ajouté, est à même de conforter la coopération entre le Maroc et la Belgique, “liés par une vielle tradition d’amitié”, indiquant que cet objectif est au cœur de l’action du pôle Europe Occidentale de la MAP qui a son siège à Bruxelles.

De son côté, M. Lacroix a souligné que l’agence Belga s’est réjouie de renouveler sa coopération de longue date avec la MAP, soulignant l’attachement de Belga à développer davantage cette collaboration importante au vu de la densité des relations entre le Maroc et la Belgique “qui nous apportent beaucoup d’actualité”.

“C’est très utile pour nous d’avoir des contacts au Maroc et d’avoir des sources d’informations authentiques à la fois à caractère marocain et africain”, a indiqué le directeur de Belga, qui s’est félicité de l’ambition de la MAP et de sa présence particulièrement sur le continent africain qui ne peut être que bénéfique pour l’agence belge dans le cadre de leur collaboration.

Il a exprimé la volonté de Belga d’échanger ses pratiques journalistiques et informatiques avec la MAP et de mettre à disposition de celle-ci toutes ses données innovatrices (textes, photos, vidéo).

M. Ameur s’est, de son côté, félicité de la signature de cet accord de nature à contribuer à consolider les liens déjà excellents entre le Maroc et la Belgique.

Le diplomate marocain a souligné le rôle majeur de la MAP à travers son pôle Europe occidentale basé à Bruxelles, capitale de l’Europe, pour accompagner la dynamique de cette coopération bilatérale multisectorielle, mais aussi les relations du Maroc avec l’Union européenne.

À rappeler que le premier accord conclu entre la MAP et Belga remonte à 1978.

Partager

Lire aussi

INDH: Inauguration à Casablanca d’un Centre d’orientation et de soutien dédié aux personnes à besoins spécifiques

mercredi, 13 décembre, 2017 à 22:50

D’un coût global de 422.000 dirhams, ce projet, qui s’inscrit dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), vise à faciliter l’intégration des personnes à besoins spécifiques dans la vie quotidienne.

Mme El Ouafi réitère à Paris l’engagement du Maroc à appuyer l’initiative du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo

mercredi, 13 décembre, 2017 à 20:36

Le Maroc est engagé à accompagner la mise en œuvre du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo à travers le Centre de Compétences Changement Climatique du Maroc (4C Maroc ) en alignement avec les décisions prises lors de la conférence de Brazzaville en octobre dernier par des ministres de l’Environnement et de l’Economie de la CEEAC et de l’EAC, selon Mme El Ouafi.

L’Afrique doit réaliser un taux de croissance annuel d’au moins 7 % pour éradiquer la pauvreté et résorber le chômage des jeunes (rencontre)

mercredi, 13 décembre, 2017 à 19:22

Les intervenants dans le cadre d’une plénière sous le thème “L’Afrique possède ses récits”, ont appelé à investir dans le capital humain et à améliorer le climat des affaires dans les pays africains, une condition sine-qua-non pour résorber le chômage des jeunes (environ 12 à 13 millions de jeunes demandeurs d’emploi arrivent chaque année sur le marché du travail).