Anfa Latina : une performance électrisante d’Elvis Crespo pour le clap de fin

Anfa Latina : une performance électrisante d’Elvis Crespo pour le clap de fin

lundi, 24 juin, 2024 à 8:57

Par Khalid Attoubata
Casablanca – “Suavemente”. Cet opus à lui seul peut ménager l’effort de faire la présentation d’un parcours long comme le bras, celui d’Elvis Crespo. Se produisant dimanche soir en clôture du festival Casa Anfa Latina, l’artiste d’origine portoricaine s’est fait apprécier à sa juste valeur, à la faveur d’un public casablancais tout aussi conquis qu’exalté.

Après Los Van Van le samedi et Gente de Zona la veille, les férus de la musique latino ont eu droit à un concert à couper le souffle, de quoi clôturer en beauté un festival qui aura tenu toutes ses promesses, tant par l’affluence du public que par la qualité du casting, et à bien d’autres égards.

Figure emblématique de la musique latine et légitime ambassadeur du merengue, Elvis Crespo a offert une performance énergétique et pleine de moments émotionnels, démontrant ainsi pourquoi il reste, quatre décennies de carrière passées, une figure pertinente de la musique tropicale.

Natif de New York, l’artiste qui irradie la joie et l’émotion par son style indubitable et ses rythmes contagieux, a été accueilli avec euphorie par le public, qui applaudissait et chantait tout au long de son show. Les épingles de l’artiste comme Suavemente y Píntame ont propulsé l’ambiance à son paroxysme. Crespo a maintenu l’énergie du concert, démontrant sa capacité à se connecter avec le public en faisant fi de toutes les barrières, en l’occurrence linguistiques.

Sa venue à Casablanca pour la première fois était déjà présentée comme un véritable événement. Il s’avère que c’était de même pour l’artiste. “C’est une immense fierté de se produire pour la première fois en Afrique et en particulier au Maroc, un pays qui jouit d’un héritage culturel séculaire. C’est également un enrichissement de notre carrière”, a déclaré à la MAP celui qui rêvait d’être baseballeur avant qu’il ne commence, quelques années plus tard, à collectionner les distinctions, dont Grammy et Latin Grammy.

Si Elvis Crespo est mondialement connu et reconnu, c’est grâce à des chansons comme “Suavemente”. Le succès de ce titre est tellement retentissant que d’autres chefs-d’œuvre du chanteur passeront presque inaperçus. Au début de sa carrière, Crespo la prenait pour handicap, mais plus tard il se rendra à l’évidence que c’était plutôt une bénédiction.

Une anecdote révélatrice : Elvis Crespo est le seul artiste latino dont la musique a été jouée littéralement dans l’espace. En 2006, l’astronaute américaine Joan Higginbotham réalise un vol unique avec un équipage de 7 personnes. “Suavemente” sera la chanson que l’équipage fait résonner pour réveiller Joan.

“La maturité artistique m’a fait comprendre que c’était une bénédiction d’avoir une chanson comme celle-ci dans mon répertoire. Elle est devenue ma vie”, a-t-il confié en backstage, annonçant la sortie d’un nouvel album pour Noel prochain et un autre en 2025 avec un concept différent qui, cependant, restera fidèle à l’esprit du merengue.

Peu après minuit, au terme d’une performance très rythmée et mélodieuse, nourrie par le style très urbain qui fait son originalité, Elvis Crespo sonnait en apothéose le clap de fin du deuxième Festival Anfa Latina. Concerts, cours de danses, animations DJ et shows de Samba brésilienne, cet événement culturel aura captivé les cœurs et les esprits, tout en incarnant l’esprit d’ouverture, la fusion des influences et la richesse des traditions qui unissent les peuples du Maroc et d’Amérique latine.

Lire aussi

Festival de l’Aïta Marsaouia à Settat: des concerts devant une foule des grands soirs

samedi, 20 juillet, 2024 à 21:44

La programmation musicale du Festival de l’Aïta Marsaouia à Settat a attiré, vendredi soir, la foule des grands soirs, avec au menu des concerts donnés par des stars de la musique populaire, notamment Said Senhaji et Said Oueld El Houate.

Le Moussem d’Assilah explore la relation entre l’art contemporain et le discours de crise

samedi, 20 juillet, 2024 à 19:56

Le Moussem culturel international d’Assilah a consacré son deuxième colloque, qui se tient les 19 et 20 juillet, à l’exploration de la situation de l’art contemporain, particulièrement à la lumière du discours de crise qui imprègne les analyses des critiques, des artistes et des professionnels de l’art.

Royaume-Uni : Le Maroc participe au Royal International Air Tattoo (RIAT)

samedi, 20 juillet, 2024 à 17:23

Sur Hautes Instructions de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, le Maroc a pris part au Royal International Air Tattoo (RIAT), l’un des plus grands salons aéronautiques, qui se tient du 19 au 21 juillet, à la base Fairford des Forces Aériennes britanniques, à l’ouest de l’Angleterre.