Festival Mawazine: Kadim Al Sahir ressuscite les plus beaux poèmes du “chantre de la femme”

Festival Mawazine: Kadim Al Sahir ressuscite les plus beaux poèmes du “chantre de la femme”

samedi, 23 juin, 2018 à 9:14

 

 

Par Idriss TEKKI

 

 

Rabat – Un Kadim Al Sahir débordant d’énergie et aux sentiments à fleur de peau a fait ressuscité tel un magicien les plus beaux poèmes du chantre de la femme et de l’amour, Nizar Kabbani, pour le grand plaisir de ses milliers de fans, vendredi soir lors du spectacle d’ouverture de la programmation orientale de la 17e édition du Festival Mawazine rythmes du monde (22-30 juin) sur la scène Nahda à Rabat.

Le “César” a ainsi redonné vie aux poèmes de Nizar Kabbani face à un public immense entièrement acquis et déchaîné d’enthousiasme.

Devant une assistance ravie de renouer le contact avec son artiste adulé, devenu un habitué de ce grand rendez-vous artistique et culturel qui compte parmi les plus importants de la planète, le grand chanteur et compositeur irakien a puisé dans son riche répertoire pour gratifier la foule d’un spectacle digne des mille et une nuits.

Avec des tubes à grand succès comme “wa nassito daii”, “inni khayartoki fakhtari”, “madrasat al hobb”, “akrahoha” ou encore “zidini ichkan”, il a transporté l’assistance vers les mondes de l’amour pure et désintéressé, mais aussi de la générosité donnant l’exemple par lui même en accédant aux nombreuses requêtes de ses milliers de fans lui sollicitant d’interpréter telle ou telle chanson.

Et comme à l’accoutumée, Kadim Al Sahir a marqué les esprits par sa présence majestueuse et envoûtante et sa maîtrise des moindres détails et subtilités de la musique et du chant arabes.

L’artiste, qui multiplie les collaborations avec les grandes figures de la chanson arabe, notamment la diva libanaise Majida Al Roumi et la talentueuse chanteuse marocaine Asmae Lamnaouar, a marqué son passage à Mawazine en livrant un spectacle qui restera gravé à jamais dans les annales du festival de Rabat, capitale des lumières.

Une osmose remarquable s’est vite installée entre les festivaliers et ce géant de la musique orientale qui n’ont eu de cesse d’accompagner l’artiste à l’unisson dans l’interprétation de ces tubes à grand succès.

Le moment fort de la soirée a été lorsque Kadim Al Sahir a interprété “ya maghriba el ahbab” et “ahibbini bila okadi” ou lorsqu’il a gratifié ses fans par une chanson inédite “henniya henniya” écrite et composée par lui même. Le public a eu droit aussi à des sigles tirés de ses derniers albums, notamment “koni imraatan khatira”, “ween akoune” et “ma bayna hobbin wa hobbi”.

Kadim Al Sahir a démarré son parcours artistique en 1989 avec la sortie de Ladghat al Hayya (la morsure de la vipère) et ne prit son essor qu’à partir de 1995 avec la chanson de Ha Habibi qui fut récompensée par le prix de la meilleure chanson arabe lors de la première édition du festival du Caire de la chanson arabe. Il a reçu depuis plusieurs prix et récompenses internationales, dont le prix de l’Unicef pour sa chanson Dalaâ.

En juin 2005, après avoir participé au Festival de Fès des musiques sacrées du monde avec deux nouvelles chansons, il se voit offrir la clé de la capitale spirituelle du Royaume pour devenir le deuxième artiste à recevoir cet honneur après le virtuose syrien Sabah Fakhri.

L’artiste irakien est à sa cinquième participation à Mawazine après celles de 2009, 2011, 2014 et 2016.

Organisé depuis 2001 par l’Association Maroc Cultures sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, Mawazine revient cette année avec une programmation alléchante qui regroupe les stars de la musique marocaine, africaine, orientale et occidentale.

 

Lire aussi

Naufrage d’un ferry au lac Victoria en Tanzanie: le bilan passe à 151 morts (télévision publique)

samedi, 22 septembre, 2018 à 10:40

Au moins 151 personnes ont péri dans le naufrage, jeudi soir, du ferry MV Nyerere dans le sud du lac Victoria, en Tanzanie, selon un nouveau bilan encore provisoire rapporté samedi au troisième jour des opérations de recherches, par la télévision publique TBC.

Entretiens à Canberra du DG de la MAP avec des professionnels des médias australiens

vendredi, 21 septembre, 2018 à 23:39

Le développement de la coopération entre l’Agence Marocaine de presse (MAP) et des médias australiens pour faire face aux défis de la presse à l’ère du numérique a été au centre des échanges, vendredi à Canberra, entre le Directeur général de la MAP, M. Khalil Hachimi Idriss et des professionnels australiens.

Le taux de la déperdition scolaire dans le cycle primaire a atteint 1,1 % au niveau national en 2017-2018 (ministère)

vendredi, 21 septembre, 2018 à 23:34

Le taux de la déperdition scolaire dans l’enseignement primaire a atteint 1,1 % au niveau national au titre de l’année 2017-2018, a affirmé le ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.