Les agences de presse gardent toujours le monopole de l’information fiable (responsables)

Les agences de presse gardent toujours le monopole de l’information fiable (responsables)

vendredi, 15 décembre, 2017 à 18:11

 

Casablanca – Dans un contexte mondial marqué par la surmédiatisation, disposer d’une source d’information fiable est plus important que jamais, d’où la nécessité de mettre en valeur le travail des agences de presse africaines, ont soutenu, vendredi à Casablanca, les dirigeants des agences africaines de presse.

“Nous sommes souvent confrontés à des informations véhiculées à partir de perspectives étrangères qui ne nous représentent pas en tant qu’Africains”, a averti, dans une déclaration à la MAP, le Directeur exécutif de l’agence de presse namibienne, NAMPA, Isack Hamata, exhortant l’Afrique à “écrire sa propre histoire”.

M. Hamata, a indiqué que cette organisation panafricaine était le meilleur moyen de “raconter l’histoire africaine”, se félicitant de la qualité du site Web de la FAAPA qui met à la disposition des internautes du monde entier des informations “claires, objectives et sans restriction”.

Dans cette même veine, le directeur général de l’agence de presse nigériane, NAN, s’est dit “impressionné” par les réalisations de la FAAPA, depuis sa naissance en 2014, qualifiant cette organisation de “bon mécanisme” à même de permettre le renforcement du réseau des agences de presse africaines, d’améliorer leurs pratiques et de rendre le travail plus pertinent au niveau continental.

Malgré la prolifération des réseaux sociaux et des blogs, les agences de presse sont plus importantes que jamais, a souligné M. Onanuga, notant que le public a besoin “d’informations vérifiées et fiables que seules les agences de presse peuvent fournir de par la nature-même de leur fonctionnement”.

Même son de cloche chez le directeur général de l’Agence libérienne de presse (LNA), Jay Nagbe Sloh Liberia, qui s’est félicité de la façon dont la FAAPA est parvenue, au cours des trois années ayant suivi sa création, à regrouper un nombre conséquent d’agences de presse.

Évoquant les travaux de cette 3ème Assemblée générale, M. Sloh a déclaré qu’ils se sont “très bien déroulés”, faisant observer que l’une des thématiques ayant marqué les débats au cours de ces deux jours a été la façon dont les agences de presse « pourront rester pertinentes » face à la prolifération des réseaux sociaux.

De son côté, la directrice centrale de l’agence ivoirienne de presse (AIP), Barry Oumou Sana, a indiqué que cette assemblée générale était celle de la “maturité”, citant à cet égard la création du Grand Prix de la FAAPA, outre l’adhésion de nouveaux membres au groupement africain.

Mme Barry Sana a en outre formulé le vœu de voir la prochaine assemblée générale organisée dans un autre pays autre que le Maroc, afin “d’augmenter la visibilité de l’organisation”.

L’agence Maghreb Arabe Presse (MAP) a signé, jeudi à Casablanca, des accords de coopération respectivement avec les agences de presse nigériane “NAN” et namibienne “NAMPA”, en harmonie avec la volonté d’instaurer des échanges professionnels solides.

 

 

 

Lire aussi

Inscription de nouveaux sites et monuments historiques sur la liste nationale du patrimoine culturel

vendredi, 20 juillet, 2018 à 22:19

Le ministère précise dans un communiqué avoir publié une série de décisions et de décrets dans le but d’inscrire sur la liste des monuments historiques les sites de pétroglyphes de la ville Es-Semara, le jardin Majorelle de Marrakech et les espaces qui en relèvent ainsi que le site antique “Julia Constantia Zilil”, situé à Dchar Jdid, dans la commune Had Gharbia, province de Tanger. 

Le Maroc et la République Dominicaine, une forte volonté de renforcer la coopération bilatérale dans plusieurs domaines

vendredi, 20 juillet, 2018 à 17:22

Il s’agit d’un accord d’assistance mutuelle administrative en matière douanière et d’un accord sur les services aériens signés par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale

Le Maroc a “un temps d’avance sur la pratique de l’Islam” (Maire de Saint-Etienne)

vendredi, 20 juillet, 2018 à 15:59

M. Perdriau a indiqué que le fait de “se prémunir de la connaissance de l’Islam et de la culture musulmane apportera beaucoup à la France face à l’ignorance et aux risques de radicalisation”.