• Accueil
L’universitaire Jean-Marie Heydt signe à Strasbourg son livre “Mohammed VI, la vision d’un Roi : actions et ambitions”

L’universitaire Jean-Marie Heydt signe à Strasbourg son livre “Mohammed VI, la vision d’un Roi : actions et ambitions”

mercredi, 20 janvier, 2021 à 21:35

Strasbourg – L’universitaire et écrivain franco-suisse, Jean-Marie Heydt, a présenté, mercredi soir, son livre intitulé “Mohammed VI, la vision d’un Roi : actions et ambitions”, dans le cadre d’une rencontre-débat organisée par le Consulat Général du Royaume à Strasbourg.

Animée par M. Heydt, et modérée par Driss El Kaissi, Consul Général du Royaume dans la ville alsacienne, cette rencontre a vu la participation de membres de la communauté marocaine relevant de la circonscription consulaire, de membres la communauté juive marocaine basée à Strasbourg, d’amis du Maroc, ainsi que d’un public de divers horizons, dans le strict respect des mesures sanitaires en vigueur.

Après une introduction faite par le diplomate marocain qui a présenté l’auteur et exposé les grandes lignes de son ouvrage, M. Heydt, qui est membre du Conseil scientifique de l’Observatoire d’études géopolitiques et Président d’honneur de la Conférence des Organisations internationales non gouvernementales du Conseil de l’Europe, a partagé avec l’auditoire les axes traités dans son livre et qui traduisent le regard qu’il porte sur le Maroc d’aujourd’hui.

Par la même occasion, l’universitaire franco-suisse a mis en exergue les actions entreprises au Royaume sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI pour un Maroc moderne qui s’impose sur l’échiquier international.

Il a par ailleurs évoqué les réformes sociales, économiques, juridiques et politiques engagées, sous l’impulsion du Souverain, depuis Son accession au Trône, mettant en avant le rôle du Maroc en tant que leader régional et sa relation avec l’Afrique.

M. Heydt a tenu à préciser le grand effort qu’il a fourni pour la vérification de la pertinence et de l’exactitude des informations figurant dans cet ouvrage, affirmant avoir travaillé en totale liberté.

Au terme de cette présentation, l’auditoire a débattu des avancées opérées par le Royaume sur le plan interne et international, tout en saluant les efforts déployés par le Maroc dans ce sens.

Cette rencontre a été également l’occasion pour les Marocains présents pour réitérer leur soutien constant et leur attachement indéfectible au glorieux trône alaouite et leur mobilisation pour la défense des causes sacrée du Royaume, en premier lieu la question nationale.

Docteur ès sciences de l’éducation comparée de l’Université de Lyon et diplômé d’études politiques européennes de l’Université de Paris, M. Heydt est enseignant universitaire, chercheur associé au Centre de recherches sur les migrations de l’Université Mohammed Ier de Oujda et membre du Centre d’étude et de prospective stratégique.

L’auteur, qui a également présidé le Comité exécutif du Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe à Lisbonne, a aussi contribué à deux ouvrages qui viennent de paraître : « Coronavirus : la fin d’un monde » et « Maroc de quoi avons-nous peur ? », de Abdelhak Najib – Ecrivain, journaliste, essayiste, chroniqueur… qui a sollicité sa plume pour le préambule de ces deux ouvrages.

Lire aussi

Approbation d’une convention portant sur la création d’une Faculté des sciences appliquées à Chichaoua

mardi, 2 mars, 2021 à 23:36

Le Conseil Régional de Marrakech-Safi a approuvé, lundi, lors de sa session ordinaire au titre du mois de mars, une convention de partenariat portant sur la création d’une Faculté des Sciences Appliquées au niveau de la province de Chichaoua.

L’Association d’amitié maroco-israélienne voit le jour aux Etats-Unis

mardi, 2 mars, 2021 à 22:35

Une Association d’amitié maroco-israélienne (MIFA) a vu le jour récemment aux Etats-Unis, dans le but de renforcer les relations entre les deux pays.

L’intégration de l’informel tributaire d’un climat des affaires local “adapté” (économiste)

mardi, 2 mars, 2021 à 22:11

L’intégration de l’informel, un fléau qui pèse sur l’économie nationale, est tributaire, entre autres, de la capacité des collectivités territoriales de créer un climat des affaires local “adapté”, a souligné, mardi, l’économiste Najib Saoumai.