Mawazine 2018: Des émotions sans frontières grâce à la sublime voix ibérique de Maria Berasarte

Mawazine 2018: Des émotions sans frontières grâce à la sublime voix ibérique de Maria Berasarte

mercredi, 27 juin, 2018 à 21:19

-. Par Soukaïna BENMAHMOUD .-

Rabat – La sublime voix ibérique de Maria Berasarte a emporté le public de Chellah, mercredi à Rabat, dans un voyage d’émotions sans frontières, à l’occasion de la 17ème édition du festival Mawazine-Rythmes du Monde (22-30 juin).

Deux expressions authentiques et intemporelles, reconnues par l’UNESCO patrimoines universels, se sont rencontrées, le temps d’un concert de haute facture de la chanteuse espagnole. D’un côté Chellah, un site archéologique d’une valeur historique inestimable, et de l’autre le fado, une musique traditionnelle classée patrimoine culturel immatériel de l’Humanité.

D’une voix limpide et lyrique qui a pris toute son ampleur dans l’acoustique de ce site merveilleux, la chanteuse a interprété des chants authentiques où se croisent traditions, tempéraments, couleurs et musiques de la Méditerranée et de l’Atlantique.

A la frontière entre le Fado et le Flamenco, la cantatrice au talent hors normes a exploré avec brio une voie inédite en chantant également des mélodies basques et des chants populaires castillans, dans un lyrisme dramatique porté par une voix mélancolique et envoûtante qui procure un plaisir intense, simple et fort mêlé de chagrin et de nostalgie.

La chanteuse à la voix envoûtante n’a pas hésité à s’éclipser par moments pour laisser le public savourer les douces mélodies du Lisboa String Trio, une sorte d’orchestre de chambre l’accompagnant.

Avec la contrebasse de Carlos Barretto, la guitare portugaise de Bernardo Couto et la guitare classique de José Peixoto, le trio a su charmer son public grâce au style musical doux, mélancolique et nostalgique qui caractérise le Fado.

Née à San Sébastian en 1978, Maria Berasarte est une chanteuse espagnole venant du Pays Basque. Celle que l’on surnomme “la voz desnuda” ( la voix nue) a développé sa carrière professionnelle entre Lisbonne, Paris et San Sebastian dans Pays Basque, où elle est connue pour sa grande interprétation de musique ibérique, incluant le Fado.

Elle est également la chanteuse du groupe portugais Aduf, un quintet lisboète, composé de musiciens tels que José Salgueiro, João Gil ou encore Paulo Carvalho et certaines de ses chansons ont été écrites par les paroliers Tiago Torres da Silva et João Monge.

Le festival Mawazine-Rythmes du Monde, organisé depuis 2001 par l’Association Maroc Cultures sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, est sans aucun doute un rendez-vous culturel incontournable pour les férus de musique nationale et internationale.

Cette année, cette grand-messe de la musique propose une programmation inédite avec une pléiade d’artistes de tous bords, regroupant les stars de la musique marocaine, africaine, orientale et occidentale.

Lire aussi

Le Conseil de gouvernement adopte le projet de décret portant création de l’Institut de formation aux métiers des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique de Tanger

vendredi, 16 novembre, 2018 à 16:37

 Le Conseil de gouvernement a adopté, vendredi, le projet de décret n°2.18.734, portant création et organisation de l’Institut de formation aux métiers des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique de Tanger.

Transport ferroviaire: Le TGV consacre le leadership marocain sur les plans arabe et africain

vendredi, 16 novembre, 2018 à 16:34

 Le Train à Grande Vitesse (TGV), inauguré jeudi par SM le Roi Mohammed VI et le président français, Emmanuel Macron, vient consacrer le leadership du Maroc dans le domaine du transport ferroviaire, aussi bien au niveau arabe que sur le plan africain, a indiqué, vendredi à Rabat, le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara.

L’Instance nationale d’évaluation et l’UNICEF conviennent de promouvoir le droit à l’éducation au profit des enfants et des jeunes au Maroc

vendredi, 16 novembre, 2018 à 16:10

L’Instance nationale d’évaluation auprès du Conseil supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche scientifique et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont signé, vendredi à Rabat, une convention-cadre de coopération visant la promotion du droit à l’éducation au profit des enfants et des jeunes au Maroc.

MAP LIVE

MAP TV

Les plus populaires

loading