Mawazine 2019: L’artiste se doit de soulever des réflexions sans volonté moralisatrice (Bigflo et Oli)

Mawazine 2019: L’artiste se doit de soulever des réflexions sans volonté moralisatrice (Bigflo et Oli)

dimanche, 23 juin, 2019 à 21:46

Rabat – Le duo de rappeurs français Bigflo et Oli a indiqué, dimanche à Rabat, vouloir passer des messages à travers ses chansons, en soulevant la réflexion et les questionnements sur des sujets difficiles, sans pour autant utiliser un ton moralisateur.

Conscients qu’ils sont connus pour leurs chansons plutôt positives et assez légères, les deux frères toulousains ont tenu à préciser, lors d’une conférence de presse tenue à l’occasion de leur participation à la 18ème édition du festival Mawazine-Rythmes du Monde, que leurs morceaux recèlent des messages subtils destinés aux jeunes, qu’ils préfèrent passer en relatant des histoires du vécu quotidien.

S’agissant de leur morceau “C’est que du rap”, sorti en collaboration avec les deux sensations françaises Soprano et Black M, Bigflo et Oli ont indiqué avoir voulu prendre le contre-pied de toutes les attentes du public en enregistrant un rap sans limite de temps, au lieu du “gros tube de trois minutes de chant” auquel s’attendait la majorité.

Pour les deux frères, ce morceau au beat très simple, qui dure sept minutes, n’est rien d’autre qu’un retour aux sources, à l’époque des “freestyle” et des “battles”, pour remettre les pendules à l’heure quant aux débuts musicaux des quatre artistes, connus maintenant pour être les rappeurs des familles.

Revenant également sur leur chanson “Allez le stade”, les Toulousains ont fait savoir que bien qu’il ait été initialement un défi lancé par les joueurs de Rugby de leur ville natale qui ont remporté le championnat de France, le morceau leur a également permis de rendre hommage à Toulouse, qu’ils chérissent particulièrement.

Quant à leur passage dans l’émission “Touche pas à mon poste” aux côtés de l’animateur Cyril Hannouna, les deux rappeurs ont reconnu que ça leur a fait une “publicité énorme”, promettant un bon nombre de surprises et de projets futurs en collaboration avec l’animateur tunisien, qu’ils considèrent comme un grand frère.

Le duo s’est également attardé sur leurs deux concerts épiques tenus au sein du Stadium de Toulouse, lieu qui n’a pas accueilli de concerts depuis celui de Michael Jackson en 1992. Le succès de ces deux soirées consécutives, les deux frères l’expliquent par leur public, qui en plus de les soutenir constamment, se voit touché par l’histoire qu’ils racontent à travers leurs chansons.

Par ailleurs, très heureux de se produire “enfin” au Maroc, Bigflo et Oli se sont dits contents de “participer à Mawazine, festival très réputé même entre artistes”, espérant que leur concert devant leur public marocain sera à la hauteur de toutes les attentes.

Florian (Bigflo) et Olivio (Oli) Ordonez sont le plus jeune duo hip-hop de l’Hexagone à avoir signé un contrat discographique en 2014. A la fois interprètes, auteurs et compositeurs, les deux frères ont sorti leur premier album “La cour des grands” en 2015, certifié disque d’or en moins de quatre mois après sa sortie puis disque de platine en France.

Leur deuxième album intitulé “La vraie vie”, est sorti en 2017. Après 3 semaines d’exploitation, l’album est certifié disque d’or, puis disque de platine 3 mois après sa sortie, double disque de platine, ensuite triple disque de platine en 2018.

Lire aussi

Le ministre espagnol de l’Intérieur demande une nouvelle fois au gouvernement catalan de condamner “fermement” la violence

dimanche, 20 octobre, 2019 à 16:55

Le ministre espagnol de l’Intérieur en fonction, Fernando Grande-Marlaska, a demandé, dimanche, au gouvernement régional de la Catalogne de condamner de “manière ferme” les actes de violence survenus durant ces derniers jours dans la région, à la suite de la condamnation d’ex responsables catalans.

Aéroport Marrakech Menara: Arrestation d’un Brésilien en flagrant délit de trafic de cocaïne

dimanche, 20 octobre, 2019 à 16:20

Les éléments de police à l’aéroport Marrakech Menara ont arrêté, dimanche, un citoyen brésilien, âgé de 22 ans, en flagrant délit de trafic de cocaïne.

Agadir célèbre la tolérance

dimanche, 20 octobre, 2019 à 16:01

Des artistes de renommée internationale étaient au rendez-vous, samedi soir à la plage d’Agadir, dans le cadre du concert de la tolérance.