Mawazine 2024 : Ambiance festive aux concerts de Yamê et Luidji

Mawazine 2024 : Ambiance festive aux concerts de Yamê et Luidji

lundi, 24 juin, 2024 à 10:24

Par: Manal Koubia.

Rabat – Face à un jeune public enthousiaste et infatigable, les rappeurs et chanteurs Yamê et Luidji ont livré, dimanche soir, des concerts époustouflants où les rythmes et les sonorités se sont mêlés afin de créer une ambiance festive incomparable sur la scène Bouregreg dans le cadre du Festival Mawazine-Rythmes du Monde.

Revenant sur les moments forts de sa carrière depuis ses Jams parisiennes, Yamê, qui a lancé sa carrière professionnelle en 2020, a partagé avec le public de la 19e édition du Festival une succession de chansons aussi entrainantes que saisissantes par la beauté de leurs paroles.

Revisitant les codes de la trap et de la drill, l’artiste franco-camerounais au groove particulier et à la voix envoûtante, a plongé le public dans une atmosphère singulière, où les tonalités et la frénésie des rythmes ont captivé et fait danser les mélomanes.

Avec son excellente maitrise des aigus, son style décontracté et ses multiples talents, l’interprète de “Business”, “Bécane” et “Call of Valhalla” a enflammé ses fans avec une sélection de titres aux influences diverses et aux messages profonds.

De son côté, Luidji a fait une entrée fracassante pour le “premier concert de son histoire au Maroc”, conviant le public bouillonnant et inépuisable du Festival à un moment inédit de bonheur et de partage.

Enchainant ses titres à succès, le rappeur Val-d’Oisiens a mis l’ambiance notamment avec les chansons de son album “Saison 00”, où il entame un processus d’introspection et livre des messages poignants.

Chaleureux avec son public et charismatique sur scène, Luidji a livré une performance unique, invitant ses fans à mener une réflexion profonde aussi bien sur eux que sur le monde, le tout sur un fond sonore aux rythmes envoûtants et au flow singulier.

Né d’un père musicien et d’une mère informaticienne, Yamê écume durant plusieurs années les Jams parisiennes en tant que claviériste et chanteur. Ces expériences scéniques l’amènent à se perfectionner et à developper son propre style.

Luidji Jordan Alexis, de son vrai nom, s’est quant à lui intéressé au rap et à commencer à écrire ses premiers textes à l’âge de 15 ans. Après enregistrement, il partage ses créations sur skyblog et sort finalement sa toute première mixtape, “Freshness” en 2009.

Ses influences très rap US vont de Snoop Dogg à 50 Cent en passant par Eminem. Il abandonnera les études supérieures après sa deuxième année pour se consacrer au rap. Il est signé par le label Wagram Music avant de fonder son propre label indépendant en 2015.

Lire aussi

Festival de l’Aïta Marsaouia à Settat: des concerts devant une foule des grands soirs

samedi, 20 juillet, 2024 à 21:44

La programmation musicale du Festival de l’Aïta Marsaouia à Settat a attiré, vendredi soir, la foule des grands soirs, avec au menu des concerts donnés par des stars de la musique populaire, notamment Said Senhaji et Said Oueld El Houate.

Le Moussem d’Assilah explore la relation entre l’art contemporain et le discours de crise

samedi, 20 juillet, 2024 à 19:56

Le Moussem culturel international d’Assilah a consacré son deuxième colloque, qui se tient les 19 et 20 juillet, à l’exploration de la situation de l’art contemporain, particulièrement à la lumière du discours de crise qui imprègne les analyses des critiques, des artistes et des professionnels de l’art.

Royaume-Uni : Le Maroc participe au Royal International Air Tattoo (RIAT)

samedi, 20 juillet, 2024 à 17:23

Sur Hautes Instructions de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, le Maroc a pris part au Royal International Air Tattoo (RIAT), l’un des plus grands salons aéronautiques, qui se tient du 19 au 21 juillet, à la base Fairford des Forces Aériennes britanniques, à l’ouest de l’Angleterre.