Parution de “Ben Aïcha”, nouveau roman de Kebir Ammi

Parution de “Ben Aïcha”, nouveau roman de Kebir Ammi

jeudi, 7 novembre, 2019 à 15:10

Rabat- “Ben Aïcha”, un nouveau roman de l’auteur marocain Kebir Ammi, qui relate l’histoire d’une rencontre en 1699 entre un célèbre corsaire marocain et une fille du roi Louis XIV vient de paraître aux éditions “Mémoire d’encrier”.

En 166 pages, ce livre revient ainsi sur l’histoire d’un célèbre corsaire marocain du XVIIe siècle parti de rien, devient amiral, puis ambassadeur, qui rencontre, le 13 février 1699, un point culminant dans sa vie, Marie-Anne de Bourbon, princesse de Conti, fille du roi Louis XIV, décrite comme une “personne souveraine et maladroite à la fois, radieuse et sentait le velours bleu de ses yeux posé sur son âme” .

Lors d’une somptueuse fête à Versailles, les destinées se sont croisées par cette rencontre lorsque “Ben Aïcha s’inclina et lui baisa la main et son cœur se mit à battre comme s’il allait rompre”.

Pour l’auteur, il s’agit d’une histoire qui n’a rien retenu de la passion qu’ils ont vécue, d’une fable d’amour et de liberté, révélant les tumultes d’une relation scellée par l’impossible.

“Je connais bien Ben Aïcha”, écrit Ammi, qui relate minutieusement l’histoire de son héros, évoquant les détails d’un “maître secret et humble qui a grandi dans le plus total dénuement” et termine sur une question perplexe “pourra-t-il jamais redevenir l’homme qu’il fut?”.

“Ben Aïcha” est un livre passionnant: sa force du détail, sa structure narrative font traverser le lecteur à travers un monde idyllique avec un brin de passion et de liberté, qui pourra contempler des œuvres d’art imprimés tout au long du roman.

“C’est un roman à la croisée des chemins, un roman métis, un roman sur la liberté d’être d’ici et d’ailleurs, une réécriture d’un passé non assumé souvent. Je voulais que la beauté et la fragilité de la poésie croisent la vérité du roman et s’en emparent. Je voulais que ce roman soit comme une ode à l’amour”, a relevé l’auteur dans un communiqué publié à l’occasion de la parution de son roman.

Essayiste, dramaturge et romancier, Kebir Ammi est né à Taza, au Maroc, et vit en France depuis plus de trente ans. Il est l’auteur d’une œuvre ouverte sur l’altérité, la diversité et la beauté du monde. “Le partage du monde” ou encore “Un génial imposteur” sont entre autres parmi ses romans parus chez Gallimard et Mercure de France.

Lire aussi

Doha: la bonne qualité de l’enseignement supérieur baliserait la voie à un avenir meilleur 

mercredi, 20 novembre, 2019 à 13:06

La bonne qualité de l’enseignement supérieur est à même de baliser la voie à un avenir meilleur, a assuré mardi à Doha, le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Driss Ouaouicha.

Projet de loi sur la grève : M. Amkraz plaide pour une approche de consensus et de concertation

mercredi, 20 novembre, 2019 à 12:15

Le ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle, Mohamed Amkraz a plaidé, mardi à Rabat, en faveur de l’adoption d’un mécanisme consensuel et de concertation pour que la loi sur la grève puisse voir le jour.

Les Marocains de Séville célèbrent dans la joie et la mobilisation la fête de l’Indépendance

mercredi, 20 novembre, 2019 à 9:53

Cet événement phare de l’histoire du Royaume a été célébré à l’initiative du consulat général du Maroc à Séville, en présence notamment de représentants des associations marocaines œuvrant auprès des MRE dans les provinces de Séville, Huelva et Cordoue.