Patti Smith à Fès: de la musique sacrée “made in USA”

Patti Smith à Fès: de la musique sacrée “made in USA”

dimanche, 16 juin, 2013 à 12:47

Fès – L’art du “made in USA” a le vent en poupe au festival des musiques sacrées du monde. Après la célébrissime “protest singer” américaine Joan Baez, en soirée de clôture de la dernière et 18ème édition, c’était cette année autour de Patti Smith, une autre représentante de la chanson populaire américaine de mettre le point final à cette aventure du sacré.

Le public qui connaissait peu la chanteuse aux multiples talents (dessin, photo, écriture, poésie) a eu, samedi soir, l’occasion de goûter à son art, mais aussi de découvrir, à travers cette native de Chicago un 30 décembre 1946, toute une période fascinante du pays de l’Oncle Sam.

Débordant de sons, de rythmes, de variations musicales, son univers musical est un art à part. Un savant mélange d’influences artistiques et culturelles, sa musique a pris forme dans une Amérique en pleine mutation industrielle, où elle a assisté à la naissance de la Beat génération incarnée par le grand poète Allan Ginsberg, en passant par les chansons de Woodie Guthrie, jusqu’à l’avènement de Bob Dylan, qui révolutionnera toute la culture américaine.

Comme elle l’a montré ce soir à Bab Al Makina, elle reste encore aujourd’hui une pièce maitresse de la culture mondiale d’un rock qui ne se suffit pas de la musique, mais s’exprime aussi à travers le dessin, la photo, l’écriture et la poésie.

 

Lire aussi

Le Maroc reste fermement engagé à renforcer la politique de sa gouvernance migratoire humaniste (journal ivoirien)

samedi, 2 juillet, 2022 à 17:53

Le Maroc reste fermement engagé à renforcer la politique de sa gouvernance migratoire humaniste, souligne le journal ivoirien en ligne ‘’Afrik Monde’’.

Covid-19: 3.306 nouveaux cas, plus de 6,55 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin

samedi, 2 juillet, 2022 à 17:19

Un total de 3.306 nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus (Covid-19) et 2.532 guérisons a été enregistré au Maroc dans les dernières 24 heures, a indiqué samedi le ministère de la Santé et de la Protection sociale, qui fait état de trois nouveaux décès.

Baccalauréat 2022: un taux de réussite de 75,27% à Rabat-Salé-Kénitra au titre de la session normale

samedi, 2 juillet, 2022 à 17:00

Un total de 46.211 candidats scolarisés ont passé avec succès la session normale de l’examen national unifié du baccalauréat 2022 au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, soit un taux de réussite de 75,27%, contre 74,72% au titre de la même session une année auparavant, a annoncé, samedi, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF).