La presse marocaine appelée à élaborer un nouveau modèle économique et professionnel pour préserver son indépendance

La presse marocaine appelée à élaborer un nouveau modèle économique et professionnel pour préserver son indépendance

mardi, 16 juillet, 2019 à 18:05

Rabat – La presse marocaine est appelée à élaborer un nouveau modèle économique et professionnel pour préserver son indépendance, a affirmé, mardi à Rabat, l’écrivain et journaliste, Mohamed Brini.

“Plus un journal est fort par sa crédibilité, son professionnalisme, son chiffre de ventes, la capacité de ses journalistes, leur intégrité et leur attachement à leur établissement, plus il est capable de défendre son indépendance”, a souligné M. Brini qui était l’invité du Forum de la MAP sous le thème “l’indépendance de la presse entre mythe et réalité”, ajoutant que c’est la finalité que doit se fixer la presse marocaine en vue d’élaborer un nouveau modèle “fort et puissant”.

L’écrivain et journaliste a affirmé lors de ce forum, qui s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres organisées en commémoration du 60-ème anniversaire de la MAP, que l’ensemble des chartes déontologiques de la profession font de l’indépendance de la presse l’un des fondements les plus importants du métier et un des principes indissociables, dont l’omission constitue une grave violation de l’éthique de la profession et de la sacralité de son message.

Pour M. Brini, “l’indépendance est une bataille permanente, d’abord intrinsèque, puis externe contre toute autre source de menace qui peut peser sur la profession”, estimant qu’elle est la quintessence même de la presse et que “perdre cette indépendance, c’est perdre son âme”.

Selon lui, un journal peut faire de son indépendance la ligne de conduite de ses activités, un principe strict et un outil au service de l’intérêt général, du droit du citoyen à l’information et à la connaissance, ainsi qu’à l’enrichissement du débat démocratique, mais dans la pratique la préservation de son indépendance peut s’avérer difficile, à défaut d’alignement à certaines conditions comme “l’indépendance vis-à-vis du pouvoir politique, économique et financier et à l’égard de son conseil d’administration et de ses actionnaires”.

Parmi les conditions sine qua non de l’indépendance de la presse, M.Brini a mis l’accent sur la nécessité que le comité de rédaction soit composé de journalistes professionnels, solidement attachés à leur indépendance et immunisés contre les tentations et les pressions, appelant à ce que la publication se passe de la publicité ou du moins à ce que ses recettes n’en dépendent pas en grande partie.

Il a par ailleurs mis en avant “la nécessité d’instaurer une politique visant à préserver les journalistes de toute forme de tentations par le biais de formations et d’une autonomisation économique et financière”.

D’après l’écrivain et journaliste, “les publications ne peuvent plus se passer des revenus publicitaires, mais doivent au moins minimiser la participation de la publicité dans leurs budgets, faute de quoi, ces revenus pourrait engendrer une dépendance absolue, qui deviendra existentielle”.

M. Brini a estimé que cette situation entraine inévitablement une perte d’indépendance et partant de crédibilité, ce qui conduira à une baisse de ventes, voire au déclin financier, éthique et déontologique de tout organe, affirmant que “la communauté journalistique réclame plus de droits et d’acquis, particulièrement en matière législative, l’Etat étant appelé à accorder plus d’attention à la situation précaire de la presse et en particulier de la presse écrite, menacée même de disparition”.

Le Forum a été de même l’occasion de mettre en relief la relation entre l’indépendance de la presse et l’amélioration du climat de la pratique journalistique dans un monde où les publications sont de plus en plus diversifiées.

Cette rencontre est la cinquième du genre après celles animées par le ministre de la Culture et de la Communication, M. Mohamed Laaraj, et les anciens ministres de la Communication, MM. Mohamed Nabil Benabdellah, Khalid Naciri et Mustapha El Khalfi.

Lire aussi

Le rôle primordial des jeunes dans la promotion de l’éducation mis en exergue à Al Hoceima

samedi, 17 août, 2019 à 16:25

Les intervenants lors d’une rencontre organisée par le réseau “Les citoyens” ont souligné, vendredi à Imzouren (province d’Al Hoceima), l’importance primordiale de la jeunesse dans le développement et la promotion de l’éducation au Maroc.

Le Maroc prend part au 2e Forum Sino-arabe de coopération dans le domaine de la santé

vendredi, 16 août, 2019 à 17:29

Une délégation marocaine prend part aux travaux du 2eme Forum Sino-arabe de coopération dans le secteur de la santé

Kénitra: Une brigade des motards utilise son arme de service pour arrêter un récidiviste qui mettait en danger la vie des éléments de la police sur la voie publique

vendredi, 16 août, 2019 à 17:00

Une patrouille de la brigade des motards, exerçant dans la préfecture de police de Kénitra, a été contrainte vendredi de faire usage de son arme de service pour arrêter un individu aux antécédents judiciaires, qui était sous l’emprise de la drogue et qui exposait la vie des éléments de la police à une menace grave et sérieuse sur la voie publique.