Trois questions à Hind Joudar, fondatrice de l’Oriental fashion show

Trois questions à Hind Joudar, fondatrice de l’Oriental fashion show

jeudi, 2 juillet, 2020 à 12:08

Paris – L’oriental fashion show qui célèbre la haute couture orientale et porte haut et fort le caftan marocain se déroulera du 3 au 8 juillet, sous une forme digitale, en raison du contexte sanitaire actuel lié à l’épidémie du Covid-19. La Marocaine Hind Joudar, présidente de l’association “Route de la Soie et d’Al-Andalus”, à l’origine de cet événement mode d’envergure internationale, revient dans un entretien à la MAP, sur les raisons de ce choix.
Pourquoi organiser une édition digitale, la première depuis la création de l’Oriental fashion show?
« Organiser une fashion week digitale en ces temps du COVID-19 me semblait nécessaire pour maintenir l’activité de la mode marocaine et orientale. Depuis les dix dernières années l’oriental fashion show n’a jamais manqué les semaine de la Haute Couture parisiennes; Cette année, toutes les manifestation ont été annulées, il a fallu maintenir le rendez-vous, mais comment? On a pensé à plusieurs solutions dont la présentation des nouvelles collections en ligne, mais nos designers sont pour 90% d’entres eux basés hors zone Europe, et certains sont encore confinée, il était difficile de préparer du contenu à distance pour cette fashion week digitale. Avec l’équipe de communication, nous avons alors décidé de préparer une rétrospective sous forme de 5 épisodes à présenter durant cette fashion week avec des interviews live, et des webinair.

Comment vous est venue cette idée ?
Quand on travaille dans le milieu de la mode, les journées sont très chargées et on vit à 100 à l’heure, les projets s’enchaînent et il est difficile de s’arrêter. La période du confinement a été une période de réflexion sur toutes les réalisations faite jusqu’ici par l’association “Route de la Soie et d’Al-Andalus”, et on s’est rendu compte de l’intensité du travail des dernières années, qui étaient passionnantes, mais très prenantes La période du confinement était l’occasion de mener une réflexion sur la suite à donner à notre projet dans des moments de crise et où la circulation des personnes est difficile. Aussi cette petite pause nous a permis de comprendre l’importance des nouvelles technologies et de leur utilisation dans le milieu de la mode et appréhender avec sérénité les nouveaux challenges qui nous attendent.
Et le caftan marocain ?

Le caftan marocain est à la base de l’oriental fashion show, et on est très heureux de revenir à travers cette rétrospective sur les grands moments de nos défilés caftan et autres de Marrakech à Oulan Bator en passant par Istanbul, Baku, Almaty, Samarkand, Tachkent, Boukhara, Paris, Londres, Koweït, Doha, Dubai, Moscou.. Nous espérons continuer à oeuvrer pour garder le caftan marocain au sommet de sa splendeur.

Lire aussi

Ligue Europa: le règlement du “Final 8” inédit en Allemagne

dimanche, 9 août, 2020 à 11:37

A l’instar de la Ligue des champions, la Ligue Europa vivra un final inédit, du 10 au 21 août en Allemagne.

Marrakech : La RADEEMA, premier établissement à obtenir le Label “TAHCEINE” au niveau national

dimanche, 9 août, 2020 à 11:20

La Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de Marrakech (RADEEMA) a annoncé avoir obtenu, en juillet dernier, le Label “TAHCEINE”, attribué par l’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR), devenant ainsi le premier établissement à décrocher ce Label au niveau national.

Laâyoune: Les marins soumis aux tests de dépistage au Covid-19 avant le retour au travail

dimanche, 9 août, 2020 à 9:20

En réaction à l’annonce faite samedi matin par la wilaya de la région Laâyoune-Sakia El Hamra sur la fermeture du port de Laâyoune, le président de la commune d’El Marsa, Badr El Moussaoui a assuré que les bateaux de pêche au poulpe, dont les marins avaient déjà effectué des tests de dépistage au Covid-19, ont repris leur activité d’une manière régulière.