Vernissage à Brasília d’une exposition du plasticien marocain Hassan Bourkia

Vernissage à Brasília d’une exposition du plasticien marocain Hassan Bourkia

mercredi, 11 septembre, 2019 à 18:45

Brasília-Le vernissage de l’exposition de l’artiste plasticien marocain, Hassan Bourkia, s’est déroulé, mardi soir, à la galerie Karla Osario, dans la capitale brésilienne Brasília.

Intitulée “Parcours de la matière”, l’exposition qui se poursuivra durant un mois fait découvrir au public des œuvres hautes en couleurs et en formes, fruit d’un travail de six semaines que l’artiste marocain a passé au Brésil.

Cette exposition, parrainée par l’ambassade du Maroc à Brasília dans le cadre de la promotion des échanges culturels entre les deux pays, fait ressortir un lien assez particulier entre un artiste habile et la matière, le tout réalisé selon des techniques combinées et novatrices.

Le penchant de l’artiste vers les matières ordinaires qui relèvent du contact quotidien de l’Homme avec la nature est palpable dans les tableaux de Hassan Bourkia, tout comme son attachement au lieu, à l’espace et aux origines.

Le plasticien marocain met en effet sa dextérité, par la forme et par la couleur, au service de valeurs universelles, tantôt de dialogue et de rencontre, tantôt d’amour et de préservation de l’environnement.

Dans une déclaration à la MAP, M. Bourkia a affirmé que la particularité des œuvres exposées à Brasília réside dans le fait qu’elles sont faites toutes à partir de matériaux issus de la capitale brésilienne, tout en exprimant l’ouverture sur la culture africaine et sud-américaine.

“Il est question en fait de parcours, entre Marrakech et Brasília, et partant entre deux continents, pour un résultat qui incarne l’universalisme”, a-t-il dit.

Pour M. Bourkia, l’art qu’il propose “est un autre art dont on connait le début mais pas là où il finit”. “Loin d’être décoratives, mes œuvres dérangent, forcent la réflexion et font poser des questions”, a-t-il insisté.

“L’idée de cette exposition est née à Marrakech lors de la deuxième édition de la biennale de l’art contemporain africain et s’est concrétisée lors de la Bienalsur en Argentine, où j’ai reçu une invitation pour une résidence d’artiste à Brasília”, a expliqué l’artiste et écrivain.

De son côté, la directrice de la galerie, Karla Osario, a souligné que cette exposition, qui est organisée dans le cadre du programme d’échange culturel, intervient après un premier contact avec l’art marocain grâce à un séjour à Marrakech qui lui a permis de connaitre de près plusieurs artistes.

“Nous avons été frappés par la qualité, la force et l’innovation de l’art que propose Hassan Bourkia”, a-t-elle dit, mettant en avant la portée internationale et le message universel dans l’œuvre de l’artiste plasticien.

Pour la galeriste, l’artiste fait répandre, à travers ses tableaux qui évoquent la matière, la poésie, la littérature et la nature, l’âme et l’identité du Maroc.

Par ailleurs, Mme Osario a affirmé que l’art marocain, notamment contemporain, est un art qui mérite d’être promu à la faveur d’échanges culturels encore plus solides et réguliers entre le Brésil et le Maroc.

Le vernissage de cette exposition a été marquée par la présence notamment de l’ambassadeur du Maroc au Brésil, Nabil Adghoghi, de membres du corps diplomatique accrédité à Brasília, et d’autres personnalités éminentes de la sphère culturelle et artistique.

Lire aussi

Casablanca: arrestation d’un repris de justice pour son implication présumée dans un homicide volontaire

samedi, 14 septembre, 2019 à 19:36

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Casablanca ont arrêté samedi un individu âgé de 47 ans pour son implication présumée dans un crime d’homicide volontaire avec mutilation du corps de la victime.

Fès : Plus de 113.000 bénéficiaires de l’initiative royale ‘’un million de cartables’’

samedi, 14 septembre, 2019 à 19:15

Quelque 113.664 élèves scolarisés dans différents établissements d’enseignement relevant de la direction préfectorale de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique à Fès ont bénéficié de l’initiative royale ‘’un million de cartables’’ au titre de l’année scolaire 2019-2020.

OCP : le programme “IMPULSE” fait escale à Abidjan

samedi, 14 septembre, 2019 à 13:56

Après deux premières étapes de son road-show africain, au Ghana et au Nigeria, le programme d’accélération des startups “IMPULSE” du groupe Office chérifien des phosphates (OCP) a fait escale, vendredi à Abidjan.