Le succès du PANDDH passe par la création d’un mécanisme du suivi de sa mise en œuvre (Ramid)

Le succès du PANDDH passe par la création d’un mécanisme du suivi de sa mise en œuvre (Ramid)

mardi, 13 février, 2018 à 13:34

 

Rabat – Le succès du Plan d’action national en matière de démocratie et de droits de l’Homme au Maroc (PANDDH) passe par la création d’un mécanisme du suivi de sa mise en œuvre, a affirmé, mardi à Rabat, le ministre d’Etat chargé des Droits de l’Homme, Mustapha Ramid.

“Le PANDDH ne peut être considéré comme un grand acquis sans la création d’un mécanisme du suivi de sa mise en œuvre”, a déclaré M. Ramid, qui était l’invité du Forum de la MAP, tenu sous le thème “Plan d’action national en matière de démocratie et de droits de l’homme 2018-2021: les acquis et les choix”.

Ce plan quadriennal prévoit la mise en place d’un comité de pilotage qui devrait être de taille à permettre une représentation satisfaisante des organismes gouvernementaux, des parties prenantes et autres parties concernés qui auront la charge d’élaborer les mesures définissant les responsabilités et l’agenda d’exécution, ainsi que les indicateurs d’évaluation des dispositions fixées, a précisé M. Ramid.

Dans ce sens, le ministre d’Etat a relevé qu’il sera procédé, avant juin prochain, à l’annonce de la composition des membres de ce comité qui se chargera de déterminer les dispositions à mettre oeuvre en concertation avec l’ensemble des acteurs gouvernementaux, institutionnels et associatifs et de les concrétiser au niveau des mesures législatives et des politiques publiques.

Pour M. Ramid, il s’agit de “la deuxième naissance” du plan après son actualisation dans le cadre d’un large processus de concertation auquel ont pris part le parlement, les secteurs gouvernementaux, les institutions nationales, les partis politiques, les syndicats, ainsi que les organisations professionnelles, la société civile et les universités.

Le ministre d’Etat a indiqué que son département œuvrera à la publication du plan dans le bulletin officiel après l’introduction des dernières retouches et à sa traduction en d’autres langues notamment l’amazighe, avant sa présentation devant les instances des Nations Unies à Genève et les organisations africaines.

Il a aussi évoqué l’élaboration d’un bilan à présenter au gouvernement retraçant les réalisations accomplies, ainsi qu’un rapport de mi-parcours pour aboutir à la rédaction du rapport définitif.

M. Ramid a par ailleurs  plaidé pour la poursuite du débat autour des “points de divergence”, tels que la peine de mort, l’adoption du Statut portant création de la Cour Pénale Internationale, la ratification de la convention 87 de l’Organisation du travail international concernant la liberté syndicale et la protection du droit syndical, ainsi que certaines dispositions du code de la famille.

“Même si ces questions ne relèvent pas du programme du gouvernement, le dialogue avec l’acteur civil et institutionnel permettra d’avancer dans ce débat et d’élaborer un avis consensuel sur ces sujets”, a-t-il dit.

Le PANDDH, qui comprend 435 mesures déclinées en quatre axes principaux, vise à consolider le processus des réformes politiques, à institutionnaliser la protection et la promotion des droits de l’Homme et à encourager les initiatives contribuant à l’émergence d’une démocratie participative.

 

 

Partager

Lire aussi

Le ministère de l’Education nationale annonce les résultats des épreuves écrites des examens d’aptitude professionnelle

vendredi, 23 février, 2018 à 22:39

 Selon un communiqué du ministère, les épreuves orales se dérouleront le 28 février et 1er mars dans les académies régionales d’éducation et de formation pour toutes les catégories, sauf les administrateurs de 2è grade et les techniciens de 1er et 2è grade, qui passeront l’épreuve au centre national d’évaluation, d’examens et d’orientation, les 28 février, 01, 02 et 03 mars.

M. Rebbah souligne à Sefrou la nécessité de l’extension du réseau d’électrification rurale

vendredi, 23 février, 2018 à 20:56

A cette occasion, M. Rebbah a insisté sur ‘’l’optimisation de la consommation d’électricité, pour ne pas impacter le pouvoir d’achat et maitriser la demande à l’échelle nationale, particulièrement dans le monde rural’’.

Chefchaouen: Saisie par la Gendarmerie royale de 1,34 tonne de chira et arrestation de deux trafiquants

vendredi, 23 février, 2018 à 17:49

 Sur Instructions du parquet du ressort, les deux trafiquants ont été présentés à la justice et la quantité de stupéfiants saisie a été remise à l’administration des douanes et impôts, apprend-on auprès des autorités locales de la province de Tétouan.