Les dispositions constitutionnelles doivent constituer le socle du système législatif et institutionnel au Maroc (El Yazami)

Les dispositions constitutionnelles doivent constituer le socle du système législatif et institutionnel au Maroc (El Yazami)

dimanche, 21 juillet, 2013 à 17:24

Casablanca- Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) veille à ce que les nouvelles dispositions constitutionnelles soient le socle du système législatif et institutionnel au Maroc, a affirmé son président Driss El Yazami, en ouverture des travaux de la 5ème session ordinaire du Conseil, samedi à Casablanca.

Il a souligné que la réalisation de cet objectif suppose une harmonisation et une réadaptation des textes de loi avec les conventions internationales et ce de, manière à améliorer au mieux le système juridique national, plaidant à ce propos pour une participation citoyenne dans cette démarche.

Lire aussi

Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté: s’unir pour construire un avenir durable

samedi, 16 octobre, 2021 à 13:10

La communauté internationale célèbre dimanche la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, une occasion de mettre l’accent sur les stratégies et les politiques nécessaires à la lutte contre la pauvreté, dans toutes ses formes, et d’appeler les États à agir plus que jamais pour mener des actions urgentes en vue de réduire le taux de la pauvreté extrême, notamment suite aux répercussions de la crise du Covid-19.

Kénitra: Pas de lotissements réalisés sur le foncier de la Maâmora (Direction régionale)

samedi, 16 octobre, 2021 à 12:52

La direction régionale Nord-Ouest des eaux et forêts et de lutte contre la désertification a démenti, samedi, toute destruction du foncier de la forêt de la Maâmora pour la réalisation de lotissements à Kénitra, précisant que les parcelles en question appartiennent au domaine des terres collectives.

Présidentielle dimanche au Cap Vert, vers un duel entre le Paicv et le Mpd

samedi, 16 octobre, 2021 à 12:04

Les Capverdiens se rendent dimanche aux urnes pour élire pour un mandat de cinq ans un nouveau président du pays, à l’issue d’une campagne électorale qui a duré 15 jours.