Les femmes oubliées à Tindouf ont droit à une lueur d’espoir loin de l’arbitraire (militants)

Les femmes oubliées à Tindouf ont droit à une lueur d’espoir loin de l’arbitraire (militants)

jeudi, 6 juin, 2013 à 9:23

Genève –  Des militants de la société civile marocains et étrangers ont dressé, mercredi à Genève, un tableau sombre de la situation des droits de la femme dans les camps de Tindouf, appelant à tout mettre en œuvre pour faire connaître “le drame de ces femmes oubliées en leur offrant une lueur d’espoir loin de l’arbitraire”.

“En réalité c’est à Tindouf que la problématique de la femme prend toute son ampleur, dans la mesure où il n’y a même pas lieu de parler des droits et libertés les plus élémentaires”, a souligné la présidente de l’Internationale des femmes démocrates chrétiennes, Anna Maria Stame-Cervone lors d’une table-ronde sur l’autonomisation des femmes organisée dans le cadre du 23e Conseil des droits de l’Homme.

Lire aussi

L’Institution du Médiateur du Royaume, “un véritable mécanisme” d’ajustement des comportements administratifs défaillants (M. Benalilou)

mercredi, 8 décembre, 2021 à 22:02

L’Institution du Médiateur du Royaume se veut “un véritable mécanisme” de détection et d’ajustement des comportements administratifs défaillants et “un pilier essentiel” pour le soutien des efforts de la bonne gouvernance, a affirmé, mardi, le Médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou.

Accident mortel d’un jeune à Casablanca: Les investigations n’ont conclu à aucune violation de la loi par la patrouille motocycliste (communiqué)

mercredi, 8 décembre, 2021 à 22:01

Les investigations diligentées à propos de l’accident mortel d’un jeune motocycliste, survenu le 9 août dernier à Ain Sebaa-Hay Mohammadi, n’ont conclu à aucune violation de la loi par la patrouille des policiers motards, suite à quoi il a été décidé de classer le procès-verbal relatif à ces faits, a affirmé, mercredi, le procureur général du Roi près la Cour d’appel à Casablanca.

Le Haut Conseil d’Etat libyen propose le report de la présidentielle à février

mercredi, 8 décembre, 2021 à 21:57

Le Haut Conseil d’Etat libyen (HCE) a proposé, mercredi, le report à février l’élection présidentielle prévue le 24 décembre.