L’Espagne se félicite de la nouvelle politique migratoire du Maroc

L’Espagne se félicite de la nouvelle politique migratoire du Maroc

jeudi, 12 septembre, 2013 à 8:43

Madrid- L’Espagne s’est félicitée de la nouvelle politique migratoire du Maroc qui vise à renforcer la protection des droits des migrants et des réfugiés dans le Royaume.

“Le gouvernement d’Espagne se félicite de la présentation récemment à SM le Roi Mohammed VI du rapport du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), intitulé “Etrangers et droits de l’Homme au Maroc : pour une politique d’asile et d’immigration radicalement nouvelle”, selon un communiqué du ministère espagnol des Affaires étrangères et de la coopération rendu public mercredi soir.

Le rapport “propose une série de réformes législatives et administratives importantes destinées à renforcer la protection des droits des migrants et des réfugiés et à promouvoir une meilleure intégration sociale et économique en leur faveur au Maroc”, souligne la même source.

Lire aussi

Des leaders de partis politiques représentés au Parlement appellent à renforcer la confiance des citoyens dans les prochaines élections

mercredi, 8 juillet, 2020 à 22:24

Des leaders de partis partis représentés au Parlement ont plaidé, mercredi à Rabat, en faveur d’une bonne préparation des prochaines élections, tout en appelant à renforcer la confiance des électeurs en ces échéances.

Chambre des représentants: Débat en commission sur un projet de loi relatif au ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social

mercredi, 8 juillet, 2020 à 21:07

La commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants a entamé, mercredi, l’examen du projet de loi 72.18 sur le système de ciblage des bénéficiaires du programme d’appui social

L’Algérie, 3ème économie la plus touchée par la récession en Afrique

mercredi, 8 juillet, 2020 à 19:31

L’économie algérienne figure parmi les trois économies les plus touchées par la récession en Afrique en 2020 à cause de la pandémie du Covid-19, révèle un rapport de la Banque africaine de développement (BAD).