Procès pour génocide contre le polisario à Madrid: Le PE appelé à interpeller l’Algérie sur les crimes commis à Tindouf (Mustapha Salma)

Procès pour génocide contre le polisario à Madrid: Le PE appelé à interpeller l’Algérie sur les crimes commis à Tindouf (Mustapha Salma)

mardi, 3 septembre, 2013 à 13:40

Madrid – Le Parlement européen et les pays qui abritent les tortionnaires du Polisario sont appelés à “interpeller” l’Algérie sur les graves crimes commis sur son territoire à Tindouf par des dirigeants du Polisario, poursuivis pour génocide par la justice espagnole, a affirmé le militant sahraoui, Mustapha Salma Ould Sidi Miloud.

La poursuite en Espagne des dirigeants du Polisario pour “génocide et violations graves des droits de l’Homme à Tindouf” requiert de l’Union Africaine (UA) et des pays qui abritent ces tortionnaires, ainsi que des institutions démocratiques internationales comme le Parlement européen de “revoir leur calcul” et d'”interpeller” l’Algérie sur ces “graves” exactions commises sur son territoire contre des “innocents désarmés”, pour la simple raison d’avoir manifesté des opinions opposées à la direction de Rabouni, a souligné Mustapha Salma, dans une déclaration envoyée mardi à MAP-Madrid.

Lire aussi

Le rôle primordial des jeunes dans la promotion de l’éducation mis en exergue à Al Hoceima

samedi, 17 août, 2019 à 16:25

Les intervenants lors d’une rencontre organisée par le réseau “Les citoyens” ont souligné, vendredi à Imzouren (province d’Al Hoceima), l’importance primordiale de la jeunesse dans le développement et la promotion de l’éducation au Maroc.

Le Maroc prend part au 2e Forum Sino-arabe de coopération dans le domaine de la santé

vendredi, 16 août, 2019 à 17:29

Une délégation marocaine prend part aux travaux du 2eme Forum Sino-arabe de coopération dans le secteur de la santé

Kénitra: Une brigade des motards utilise son arme de service pour arrêter un récidiviste qui mettait en danger la vie des éléments de la police sur la voie publique

vendredi, 16 août, 2019 à 17:00

Une patrouille de la brigade des motards, exerçant dans la préfecture de police de Kénitra, a été contrainte vendredi de faire usage de son arme de service pour arrêter un individu aux antécédents judiciaires, qui était sous l’emprise de la drogue et qui exposait la vie des éléments de la police à une menace grave et sérieuse sur la voie publique.