Une ONG demande à l’ONU d’intervenir pour l’ouverture des camps de Tindouf

Une ONG demande à l’ONU d’intervenir pour l’ouverture des camps de Tindouf

lundi, 16 septembre, 2013 à 19:40

Genève – L’ONG Ocaproce international a demandé, lundi, au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies (CDH) d’intervenir pour obtenir l’ouverture des camps de Tindouf et permettre à des milliers de Sahraouis d’exercer leurs droits élémentaires de circulation, de mouvement et d’expression.

“Notre organisation est particulièrement préoccupée par cette situation de non-droit et nous sommes-là aujourd’hui pour faire parvenir leurs doléances à la communauté internationale”, a affirmé la militate Mahjouba Daoudi, membre de cette ONG, devant le conseil réuni en séance plénière à Genève.

Ce constat, a-t-elle relevé, “nous incite à vous exhorter à agir pour ouvrir ces campements de fortune et aider les familles et les femmes à refaire leur vie sociale”.

“Trois générations de Sahraouis sont nées, ont grandi et connu dans les camps de Tindouf des conditions très difficiles de vie, d’éducation et de santé”, a dit Mme Daoudi qui est également présidente du Forum féminin pour le développement et la culture à Laâyoune.

Elle a expliqué que les femmes et les enfants sont les plus vulnérables dans cette situation de non-droit et “ne disposent que de la précarité rendue pérenne du fait de la dépendance à l’égard de l’aide humanitaire”. “Nos soeurs sont livrées à la merci des dirigeants séparatistes qui leur font subir l’odieux crime de la procréation forcée”, a-t-elle déploré.

Selon la militante sahraouie, les femmes dans la prison à ciel ouvert de Tindouf ne bénéficient guère d’une éducation convenable et sont souvent violées, réduites au silence et séparées de leurs enfants.

Mme Daoudi a mis en évidence la situation dans les provinces du sud du Royaume “où la femme a vu sa place se consolider dans l’édifice institutionnel”.

Lire aussi

Oujda: une infirmière interpellée pour falsification présumée des données relatives aux bénéficiaires de la vaccination anti-covid (DGSN)

mardi, 7 décembre, 2021 à 22:05

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Oujda, en coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), ont interpellé, mardi après-midi, une infirmière âgée de 24 ans, pour son implication présumée dans une affaire de falsification des données relatives aux bénéficiaires des opérations de vaccination contre la covid-19.

Des responsable HCR et UE saluent l’engagement implacable du Maroc envers les réfugiés

mardi, 7 décembre, 2021 à 22:00

Des responsables onusiens et européens ont salué, mardi à Rabat, l’engagement implacable du Maroc en faveur des droits des réfugiés et leur accès aux services publics comme l’éducation, la santé, la protection légale et l’emploi, au même titre que les citoyens marocains.

Égalité professionnelle: La campagne “Morocco4Diversity”, un message d’espoir (M.Alj)

mardi, 7 décembre, 2021 à 21:57

La campagne “Morocco4Diversity”, une initiative visant à mobiliser les entreprises marocaines autour de la question de l’égalité professionnelle, constitue un véritable message d'”espoir” et d'”optimisme” pour la construction du Maroc de demain, a indiqué, mardi à Casablanca, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj.