Candélabres pour l’éclairage public: application d’une mesure de sauvegarde provisoire sur les importations

Candélabres pour l’éclairage public: application d’une mesure de sauvegarde provisoire sur les importations

mardi, 21 septembre, 2021 à 18:55

Rabat – Le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique a décidé d’appliquer une mesure de sauvegarde provisoire sur les importations des candélabres pour l’éclairage public.

Appliquée pour une durée de 200 jours, la mesure de sauvegarde provisoire projetée consiste en l’application d’un droit additionnel ad valorem de l’ordre de 25%, indique la Direction générale du Commerce, relevant du ministère, dans un avis public.

Cette mesure intervient suite à une enquête initiée par le ministère, en avril dernier, sur les importations des candélabres pour l’éclairage public et ce, conformément à l’article 52 de la loi 15-09 relative aux mesures de la défense commerciale, ajoute la même source.

Les produits visés par la mesure de sauvegarde sont les candélabres pour l’éclairage public, qui sont des supports métalliques d’une hauteur de 3 à 12 mètres, conçus pour recevoir un ou plusieurs luminaires, consistant en un mât (ou fût) et éventuellement une rehausse ou une ou plusieurs crosses.

Suite à la publication de l’arrêté du ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration n° 7009-21 du 02 août 2021, les candélabres pour l’éclairage public ont été spécialisés dans la nomenclature douanière et sont dorénavant classés à la position douanière SH : 7308.90.10.00.1.

Selon l’avis public, il a été constaté que les importations des candélabres ont connu un accroissement massif dans l’absolu et par rapport à la production nationale et que l’évolution des indicateurs de la branche de production nationale (BPN) montre une dégradation notable, coïncidant avec l’accroissement des importations.

En outre, les données récentes des importations de la période allant de janvier à fin juin 2021 ont enregistré un accroissement massif et inquiétant, et que cette tendance risque de se répercuter sur la situation de la branche de production nationale de candélabres subissant déjà un dommage qui pourrait s’aggraver davantage et être difficilement réparable.

“En conclusion, le ministère a jugé nécessaire l’application d’urgence d’une mesure de sauvegarde provisoire pour empêcher l’aggravation de la dégradation de la situation de la BPN au cours de l’enquête”, poursuit la même source.

En terme absolu, les importations des candélabres pour l’éclairage public ont connu un accroissement massif de 82% au cours de la période considérée 2015-2020 passant de 8.285 tonnes en 2015 à 15.104 tonnes en 2020. Parallèlement, en terme relatif par rapport à la production nationale, les importations desdits produits ont enregistré une augmentation de 26% entre 2015 et 2020 passant de 87% à 110%.

Lire aussi

Le FMI s’attend à un renforcement de la reprise post-Covid au Maroc

mardi, 19 octobre, 2021 à 22:00

Le Fonds monétaire international (FMI), qui projette une croissance de 5,7 pc au Maroc en 2021, s’attend à ce que la reprise post-Covid “se renforce” dans le Royaume à la faveur de la relance de l’exportation, des bonnes performances du secteur agricole et des résultats des politiques mises en œuvre pour lutter contre la pandémie et accélérer la vaccination.

Kénitra : Interpellation de deux individus pour trafic de comprimés psychotropes (DGSN)

mardi, 19 octobre, 2021 à 20:41

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Kénitra ont interpellé, mardi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), deux individus (50 et 53 ans), dont un repris de justice et un citoyen marocain ayant la nationalité espagnole, pour leur implication présumée dans une affaire de possession et de trafic de comprimés psychotropes.

PLF-2022: 16,02 MMDH pour subventionner les prix du gaz butane et produits alimentaires

mardi, 19 octobre, 2021 à 15:57

Un crédit global de près de 16,02 milliards de dirhams (MMDH) a été programmé dans le cadre du Projet de loi de finances (PLF) de l’exercice 2022 pour subventionner les prix du gaz butane et produits alimentaires, soit une hausse de 28%, selon le ministère de l’Economie et des finances.