Crédit Agricole du Maroc: Le PNB en hausse de 14% au T1-2020

Crédit Agricole du Maroc: Le PNB en hausse de 14% au T1-2020

mardi, 2 juin, 2020 à 10:10

Rabat – Le Produit Net Bancaire du Groupe Crédit Agricole du Maroc s’est établi à 842 millions de dirhams (MDH) à fin mars 2020, en hausse de 14% par rapport à une année auparavant, à la faveur de l’augmentation de la marge d’intérêts et des commissions.

Pour sa part, le Résultat Net Part du Groupe (RNPG) s’affiche à 28 MDH, fait savoir Crédit Agricole du Maroc (CAM) dans un communiqué financier, ajoutant que hors impact de la contribution de la Banque au fonds de soutien Covid-19 pour la gestion de la pandémie, qui s’élève à 200 MDH, et une couverture de prévoyance des risques, le RNPG est en progression de 11% à 186 MDH à fin mars 2020 contre 168 MDH une année auparavant.

Consécutivement à l’intégration des premiers impacts de la crise sanitaire et notamment le don octroyé par le Groupe au fonds de soutien Covid-19, le Résultat Net social du CAM s’établit à 67 MDH, souligne la Banque, précisant que hors impact de la contribution à ce fonds de soutien, le Résultat Net social marque une progression de 5% et s’affiche à 98 MDH.

En termes de couverture des risques à fin mars 2020, la Banque fait état du renforcement des provisions pour risques généraux de 100 MDH en les portant à 1,1 milliard de dirhams (MMDH), soit 1,5% de l’encours sain des crédits à la clientèle.

En outre, le Crédit Agricole du Maroc affiche un taux de couverture des créances en souffrance de 71,3% au terme du premier trimestre 2020.

De même, le Groupe indique avoir clôturé le premier trimestre 2020 avec une hausse de 4% de l’épargne mobilisée, soit un encours de 83 MMDH, contre 79 MMDH à fin Mars 2019, attribuant cette augmentation à celle des comptes à vue créditeurs de (+7%).

Au terme du 1er trimestre 2020, l’encours des crédits distribués s’affiche à 86 MMDH, en hausse de 7%, relève la Banque, notant que cette performance est en adéquation avec les ambitions du Groupe en termes de politique de soutien à l’économie, et plus particulièrement au monde rural et à la population vulnérable dans un contexte conjoncturel difficile dû à la crise sanitaire du Covid-19.

Par ailleurs et dans le cadre de l’élan national de solidarité de lutte contre la pandémie du Covid-19, le Crédit Agricole du Maroc a multiplié les initiatives en vue de soutenir l’économie nationale et la population vulnérable.

La Banque cite, entre autres, une contribution au Fonds de Gestion de la Pandémie à hauteur de 200 MDH, soit l’équivalent de 50% du bénéfice annuel social 2019, une mobilisation des collaborateurs du Groupe, tous grades et fonctions confondus, à travers une contribution individuelle et volontaire ayant totalisé plus de 15 MDH, ou encore la distribution des aides financières de l’Etat auprès des personnes impactées par la crise.

Lire aussi

Casablanca: Arrestation de deux individus pour leur implication dans une tentative de corruption d’un fonctionnaire de police

samedi, 11 juillet, 2020 à 18:07

Les éléments du district de police de Sidi Bernoussi à Casablanca ont interpellé, vendredi, deux individus, âgés de 27 et 30 ans, pour leur implication présumée dans une affaire de tentative de corruption d’un fonctionnaire de police et d’usurpation d’identité.

Ksar El Kébir: Un policier contraint de faire usage de son arme de service lors d’une intervention sécuritaire

samedi, 11 juillet, 2020 à 18:04

Un policier relevant de la brigade locale de la police judiciaire de Ksar El Kébir a été contraint, samedi, de faire usage de son arme de service et de tirer une balle de sommation lors d’une intervention sécuritaire pour interpeller un individu, recherché au niveau national, qui exposait les éléments de la police à de graves menaces à l’aide d’armes blanches de gros calibre.

Réunion lundi par visioconférence de la Haute commission de coordination de l’action commune arabe

samedi, 11 juillet, 2020 à 16:04

La Haute commission de coordination de l’action commune arabe tiendra, lundi par visioconférence, sa 49ème session ordinaire en vue de s’accorder sur une conception arabe globale des moyens pour faire face aux effets de la pandémie du coronavirus.