La diplomatie économique au cœur des actions de la CGEM en direction de la diaspora (responsable)

La diplomatie économique au cœur des actions de la CGEM en direction de la diaspora (responsable)

vendredi, 19 avril, 2019 à 17:04

Propos recueillis par Khadija Benhaddouch

Montréal, 19/04/2019 (MAP) – La valorisation du potentiel de la diaspora marocaine sur le front de la diplomatie économique est au cœur des actions de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), a affirmé Adil Zaidi, président de la 13ème région de l’organisation patronale consacrée aux Marocains entrepreneurs du monde (MeM).

Dans un entretien à la MAP en marge de la participation d’une délégation de la CGEM au forum du Conseil de commerce canado-arabe à Toronto, M. Zaidi a souligné que l’organisation patronale “a innové en créant, en partenariat avec le département chargé des Marocains résidant à l’étranger, la 13ème région MeM dédiée à la diaspora”.

Cette région virtuelle, a-t-il expliqué, prend en considération “les relations tentaculaires de la diaspora : 5,5 millions de MRE inscrits, 550.000 en formation supérieure, 200.000 entrepreneurs et 5.000 associations, le tout dans 128 pays”.

Selon le responsable de la CGEM, la confédération se fixe comme perspective globale de promouvoir l’évolution de l’entreprise marocaine et son internationalisation.

“Il s’agit de donner des informations fiables et utiles, selon le Code du monde des affaires, à toute entreprise nationale ou étrangère qui s’intéresse au marché marocain dans son sens large, c’est-à-dire compte tenu de l’apport multidimensionnel de la diplomatie économique marocaine”, a-t-il fait savoir.

Le Canada qui accueille un nombre important d’étudiants et d’immigrés marocains est appelé à mettre à profit les compétences de la communauté canado-marocaine dans le sens d’une promotion accrue de sa coopération économique et culturelle avec le Royaume.

“Les relations bilatérales connaissent de vraies success-stories, notamment en termes d’implantation de grandes entreprises canadiennes au Maroc”, a relevé M. Zaidi qui a cité à titre d’exemple le géant de l’aéronautique Bombardier.

Évoquant la participation marocaine au Conseil de commerce canado-arabe, le président du projet MeM a souligné qu’elle a été une réussite en ce sens que l’intervention marocaine a mis en avant le partenariat public-privé pour une présentation de la vision des affaires sous l’angle du secteur privé et des besoins de l’entreprise.

L’accent a été mis, selon lui, sur les atouts du Maroc et les moyens mis en valeur en vue de maitriser les quatre flux de la mondialisation, à savoir les capitaux, la formation, la logistique et la mobilité des personnes.

M. Zaidi a rappelé que le Maroc s’est engagé, depuis son indépendance, sur la voix du libéralisme et de l’ouverture, un choix qui lui a permis de bâtir une économie solide, structurée et résiliente lui assurant suffisamment de protection face aux aléas conjoncturels.

“Cette action a été renforcée par la présence d’une diaspora marocaine dont le rôle s’avère significatif en matière de diplomatie économique effective en tant que relai culturel et décisionnel de grande importance”, a-t-il fait observer.

Aujourd’hui, a-t-il poursuivi, “le Royaume se positionne comme un carrefour vers des régions qui englobent plus d’un milliard de consommateurs (Afrique, Europe de sud et région MENA), dans une zone où les prévisions de croissance sont les plus élevées pour les 30 prochaines années”.

Le Maroc, a ajouté M. Zaidi, émerge ainsi comme un véritable hub aérien et logistique grâce aux infrastructures portuaires permettant les transit time les plus courts, notamment vers les principales villes africaines, mais également dans les domaines financier, des télécoms et des investissements avec la présence de groupes marocains leaders en Afrique.

Les secteurs de l’automobile, de l’aéronautique, du textile, des technologies de l’information et des énergies renouvelables donnent la mesure du succès de la démarche marocaine qui a été accompagnée par un environnement réglementaire et législatif adéquat, a-t-il conclu.

Le forum du Conseil de commerce canado-arabe, qui s’est tenu cette semaine, se fixe pour objectif de favoriser la rencontre entre investisseurs et de promouvoir des liens économiques entre le Canada et les pays arabes.

Considéré comme le pont du monde des affaires entre le pays nord-américain et la région arabe, le forum a connu la participation d’un parterre de diplomates, hommes politiques et acteurs économiques des deux bords.

Lire aussi

L’approvisionnement du marché en Levothyrox se stabilisera progressivement à partir de fin juillet (ministère)

mardi, 16 juillet, 2019 à 23:58

L’approvisionnement du marché en Levothyrox, médicament utilisé pour traiter les troubles de la thyroïde, se stabilisera progressivement au niveau national à partir de fin juillet, a assuré, mardi, le ministère de la Santé.

La contribution de l’économie solidaire au PIB toujours faible

mardi, 16 juillet, 2019 à 23:55

La Secrétaire d’Etat chargée de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Jamila El Moussali a estimé, mardi à Rabat, que la contribution de l’économie solidaire au PIB demeure toujours faible.

La gestion et la valorisation des déchets sous la loupe d’Essaouira Innovation Lab

mardi, 16 juillet, 2019 à 18:40

Un aréopage d’experts, de chefs d’entreprises, de responsables, d’acteurs de la société civile et de représentants des services extérieurs et de la Province se sont réunis, mardi à Essaouira, dans le cadre des ”Design Days Gestion et Valorisation des déchets”, un événement initié par Essaouira Innovation Lab.