Fitch confirme à la SCR sa notation AAA avec une perspective “stable”

Fitch confirme à la SCR sa notation AAA avec une perspective “stable”

jeudi, 9 juillet, 2020 à 11:11

Casablanca-La Société Centrale de Réassurance (SCR), filiale du Groupe CDG, a vu sa notation confirmée par l’agence de notation Fitch qui lui a renouvelé, le 25 Juin 2020, le grade “AAA (mar)” avec une perspective “stable”.

Cette notation reflète, selon Fitch, la position de leader de la SCR sur le marché marocain, sa forte capitalisation et ses solides performances en termes de souscription qui ont permis au réassureur national d’être résilient face à la crise récente induite par le COVID-19, indique la SCR dans un communiqué.

Cette appréciation, qui tient compte de l’impact de la pandémie de coronavirus y compris son impact économique sur la base d’un ensemble d’hypothèses, confirme, selon Fitch, que la solidité financière de la SCR ne sera pas amenée à se dégrader, souligne le communiqué, relevant que l’agence considère que le niveau de capitalisation de la SCR demeure élevé et ne prévoit pas de détérioration significative du fait du ralentissement économique résultant de la pandémie.

L’agence de notation Fitch salue la performance financière de la SCR et son niveau de rentabilité élevé, matérialisé par une amélioration du ratio combiné de 7 points (85% en 2019 vs 92% en 2018) et le maintien d’un ROE stable à 11% tel qu’évalué par l’agence de notation.

Fitch estime, en outre, que la performance technique de la SCR demeurera favorable à sa note de solidité financière du fait de l’exclusion explicite des risques de pandémie et de maladies infectieuses dans la grande majorité de son portefeuille de souscription, selon la même source, qui fait savoir que la note obtenue par la SCR est “la plus élevée délivrée par Fitch à l’échelle nationale”.

Créée en 1960 par la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), la Société Centrale de Réassurance, premier réassureur du Maroc, a pour vocation d’accompagner les grands chantiers du Maroc en réassurant les risques relatifs aux projets. Elle occupe aujourd’hui une position de leader sur le marché marocain de la réassurance et joue un rôle d’investisseur institutionnel en participant à la conservation des primes au niveau national et à la mobilisation de l’épargne dans l’économie du pays.

Acteur historique de la Réassurance nationale, la SCR grâce à sa longue expérience, à son expertise et à sa parfaite connaissance des marchés internationaux de réassurance, met le marché marocain à l’abri des turbulences internationales en matière de conditions de réassurances. La SCR gère un portefeuille de 300 clients et opère dans plus de 50 pays notamment en Afrique et au Moyen-Orient ainsi qu’en Inde et en Chine.

Sur le plan international, la SCR qui compte parmi les plus anciennes sociétés de réassurance en Afrique et Moyen Orient, et disposant de 3 bureaux de contacts (Rwanda, Egypte et Côte d’Ivoire), a apporté une contribution effective à la création et aux activités d’organismes régionaux comme l’Union Générale Arabe d’Assurance et l’Organisation Africaine d’Assurances.

Elle a également œuvré à la création des sociétés régionales comme la Société Arabe de Réassurance et la Société Africaine de Réassurance, d’abord au stade des études qui ont abouti à leur création, ensuite comme membre fondateur et actionnaire. En 2019, la SCR a émis pour 2017.28 millions de Dirhams de primes émises avec un résultat net de 277.91 millions de dirhams.

Lire aussi

Tanger : Un policier contraint d’utiliser son arme de service pour interpeller des automobilistes qui refusent d’obtempérer (DGSN)

vendredi, 7 août, 2020 à 23:50

Un fonctionnaire de police relevant de la préfecture de police de Tanger a été contraint, vendredi, de faire usage de son arme de service pour interpeller des automobilistes qui ont refusé d’obtempérer et exposé la sécurité de personnes ainsi que leurs biens au danger à l’aide d’une arme blanche de grande taille.

Meknès: Ouverture d’une enquête à l’encontre d’une femme soupçonnée de coups et blessures sur sa belle-fille mineure

vendredi, 7 août, 2020 à 20:55

La Brigade des mineurs relevant du service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Meknès a ouvert, vendredi, une enquête préliminaire sous la supervision du parquet compétent à l’encontre d’une femme âgée de 27 ans, soupçonnée d’avoir infligé à la fille mineure de son époux coups, blessures et brûlures.

Botola Pro D1 (Mise à jour/20è journée): Le Hassania d’Agadir décroche un nul à Zemamra (2-2)

vendredi, 7 août, 2020 à 20:50

Le Hassania d’Agadir a décroché, vendredi, un nul (2-2) sur la pelouse de la Renaissance de Zemamra, en match retard comptant pour la 20è journée de Botola Pro D1.